Environnement

Reefs artificiels écologiques

L'Inde vient de créer un reef artificiel sur la plage de Kovolam, donnant ainsi naissance à une nouvelle vague...

Publié le 1 mai 2010


Depuis février dernier, l’Inde a fait l’acquisition d’un reef artificiel sur la plage de Kovolam dans le sud du pays. Ce nouveau reef va permettre à la région déjà bien connue pour ses plages de sable fin et ses resorts de luxe d’être une nouvelle destination pour les waves riders du monde entier.

En effet, pour la plupart des surfeurs, un reef est assimilé à une vague consistante, qui déroule et qui marche dès le premier train de houle. Mais ce n’est pas seulement ça !

C’est également une autre méthode pour protéger nos côtes de l’érosion. Il permet de casser la houle comme peuvent le faire nos fameuses digues et autres jetées.

Pensés par la société néo zélandaise ASR Ltd, ces reefs artificiels écologique permettent à la faune et la flore aquatique de se régénérer facilement.

Cette solution de préservation du littoral est une aubaine pour les collectivités locales et le tourisme. En effet, l’implantation d’un reef artificiel – dans une région qui n’était pas forcément attractive dans le passé – permet d’attirer les investisseurs et les promoteurs immobiliers avant même que la première planche ait été waxée.

C’est à Bournemouth dans le sud-ouest de l’Angleterre que le premier reef artificiel européen a vu le jour il y a environ un an. La plage de Boscombe a depuis réhabilité son front de mer pour mieux y accueillir tous les amoureux de la plage, dont les surfeurs.

Surf shop, école de surf, restaurants, résidence hôtelière, vestiaires, douches publiques, etc…autant de critères qui font désormais de Boscombe, la « meilleure plage d’Angleterre ».

3 commentaires 

Commentaires

    nicos33 - 1 mai 2010 à 18 h 50 min Répondre

    C’est je pense une solution parmi tant d’autre pour lutter contre l’érosion sur nos côtes. D’autant que je pense que le coût sera vite amorti en comparaison à l’engraissement des plages, mais aussi grâce à la qualité de la vague si le déferlement est bien étudié.

    Signaler un abus

    Ywenn - 1 mai 2010 à 18 h 16 min Répondre

    Pour avoir été en Inde deux fois, le problème n’est pas tant le manque de vague (mousson) mais plutôt la qualité de l’eau et la salubrité de la plage… C’est clean ce « spot » du Kerala ???

    Signaler un abus

    Karlos - 1 mai 2010 à 11 h 42 min Répondre

    Mouai, je ne vais pas planifier de surf à Boscombe avant longtemps ;)
    Je suis allé voir sur youtube d’autres videos et c’est une vague qui à l’air pourrie!

    Par contre la vague en Inde c’est une autre histoire :)

    Karlos

    Signaler un abus