Interview

C’était la fin de l’été… avec Antonin de Soultrait !

Avant de rejoindre le Portugal d'ici peu, Antonin termine sa première saison de sauveteur à l'Océan à Anglet !

Publié le 29 août 2010


De retour de Java, Antonin de Soultrait a vite laissé son boardshort pour enfiler sa casquette et son sifflet, direction la Plage de l’Océan à Anglet où il vient de passer sa première saison de sauveteur… quelques news version mirador et corne de brume !

Antonin tu vas terminer ta première saison en tant que surveillant de baignade. Du soleil, du flat, et du monde à surveiller… tu peux nous en dire un peu plus ?

C’était ma première année, j’étais débutant j’ai donc énormément appris de mes supérieurs. En plus en tant que surfeur on ne voit pas la plage de la même manière. Là en tant que sauveteur, on passe la journée à regarder l’Océan et surveiller les baigneurs, c’est une autre facette de nos plages !

Une anecdote ?

Il y en a un paquet, mais certaines sont collectors. Un jour un homme vient nous voir pour nous demander quels étaient les symptômes d’un AVC (Accident Vasculaire cérébral, ndlr). Étonnés, on lui a demandé pourquoi… Il nous a expliqué que dans la nuit, il avait rêvé qu’il faisait un AVC. Persuadé que son rêve était prémonitoire, il voulait vérifier qu’il était pas en train de lui arriver quelque chose !
On a aussi un homme qui vient tous les jours et qui à un gros problème d’équilibre, mais qui s’obstine à aller dans le shorebreak… on doit donc aller le chercher plusieurs fois par jour !

Le mythe du MNS est-il toujours d’actualité ?

Ben en fait je suis à la plage de l’Océan, donc il y a plus de nudistes qu’autres choses ! Pis ce ne sont pas des filles de 20 ans en Top Less… On peut donc dire qu’on à de bonnes vagues, et de bonnes méduses.

Tu reviens d’un trip à Java, à voir dans le prochain numéro de Surf Session Mag. Ton meilleur souvenir ?

C’était génial, le plus impressionnant c’est la consistance des vagues par rapport au reste de l’Indonésie. C’est beaucoup plus consistant, puis il n’y a jamais personne à l’eau. C’est dangereux et limite flippant, parce qu’il n’y avait que nous, et les hôpitaux les proches sont en réalité assez loin !

Ton dernier roller ?

Il y a trop longtemps à mon goût, peut-être deux semaines. En tant que sauveteur, je reste toujours debout sur la plage, et avec quelques soucis au niveau du dos, je n’ai pas pu me mettre à l’eau depuis un petit moment.

Ton dernier coup de gueule ?

Un surfeur dans la zone… c’était un bon moyen de se défouler, il s’obstinait, moi aussi ! Je l’ai tellement fait en tant que surfeur que c’était assez sympa de pouvoir siffler cette fois-ci.

Ta dernière frayeur ?

Les fêtes de Bayonne, j’ai failli me faire écraser par une voiture…

Ta dernière capture sur les plages ? Plutôt Pamela Anderson ou plutôt Blue Bottle ?

La plage de l’Océan c’est beaucoup de nudistes… Puis il faut aussi compter sur les jeunes filles de 15 ans qui font semblant de se noyer au bord pour qu’un sauveteur vienne les chercher. Ça doit nous arriver au moins 5 ou 6 fois par jour !

Tes Prochains Trips ?

Je vais aller au Portugal pour le WQS, je compte donc en profiter pour m’entrainer un peu avant, puis me gaver un peu après vers Ericeira !

Un commentaire 

Commentaires