Publicite1

Expo

O’Neill Global Art & Innovation, suite et fin

L'expo mondiale consacrée à O'Neill et son fondateur Jack O'Neill s'est terminée en grande pompe hier à Santa Cruz. Et on y était.

Publié le 4 novembre 2012

L’organisation de la première épreuve World Tour sponsorisée par O’Neill coïncide avec les 60 ans de la marque, créée à Santa Cruz en 1952 par le mythique Jack O’Neill.
A l’occasion de cet anniversaire, plusieurs artistes internationaux ont été invités à revisiter le portrait de Jack O’Neill et l’univers de la marque. Leurs travaux, ainsi que de nombreux objets retraçant l’histoire d’O'Neill, ont fait l’objet d’une exposition itinérante qui sillonne le globe (Australie, Bali, Japon, Afrique du Sud, Europe – pendant le Surf de Nuit d’Anglet) depuis près de 5 mois (Voir joli film de l’expo à Biarritz). Et c’est à Santa Cruz, berceau de la marque, que s’est donc terminée hier cette tournée mondiale.

Ambassadeurs de la marque, anciens riders, surfeurs du Tour… ils étaient nombreux hier à célébrer les 60 ans de la marque et à rendre hommage à Jack O’Neill, pionnier de la marque et auteur de nombreuses innovations techniques, notamment dans le domaine des combinaisons. Parmi les convives : Kelly Slater (sponsorisé par O’Neill au début de sa carrière), Mark Cunningham, Wilko, Brad Gerlach, les frères Hobgood, Cory Lopez

Jack O’Neill, aujourd’hui âgé de 89 ans, est venu découvrir l’exposition dans l’après-midi, loin des flashs et des invités, et s’est dit ému et amusé des interprétations de son portrait réalisées par les artistes.

I JUST WANTED TO SURF LONGER

«Je voulais simplement surfer plus longtemps» : slogan de la marque, mais avant tout l’explication toute simple de Jack O’Neill quant à ses innovations. On apprend notamment dans l’expo que c’est à force de chuter dans l’eau en montgolfière – son loisir favori – que le fondateur de la marque a eu l’idée de créer une combinaison gonflable, une invention qui a par la suite sauvé des dizaines de vies.
L’expo fut aussi l’occasion de (re)découvrir la première combinaison inventée par Jack en 1953 à base de morceaux de PVC récupéés auprès de l’U.S Army (voir photo), ou encore les nacelles de ses montgolfières qui ont longtemps volé au-dessus de Santa Cruz et ses environs.

Toutes les œuvres réalisées pour l’exposition vont désormais être mises aux enchères, et les fonds reversés à six associations dont la Sea Odyssey, qui permet d’initier chaque année des milliers d’enfants à la mer sur le catamaran O’Neill depuis Santa Cruz.

Un livre, réunissant l’ensemble des œuvres et objets réunis pour ce O’Neill Global Art & Innovation devrait sortir dans les mois à venir.

En attendant, plus d’infos sur 60yearsofinnovation.tumblr.com

 Ci-dessous : aperçu de l’exposition hier soir à Santa Cruz (© Romain Ferrand – sauf mentions) :
Le portrait de Jack O'Neill, qui a inspiré les artistes (voir photos ci-dessous)

Le portrait de Jack O'Neill, qui a inspiré les artistes (voir photos ci-dessous)

© O'Neill

© O'Neill

Publicite2

Commentaires