Publicite1

ASP Star

Young et Florence embrasent le Volcom Pipe Pro

Avec le seul 10 de cette seconde journée, Nat Young entre de la plus belle des manières dans sa première compétition à Pipeline, tandis que l'Euroforce est en berne.

Publié le 2 février 2013

VOLCOM PIPE PRO (27 janvier – 7 février) – HAWAII / Star 5 étoiles

Le Volcom Pipe Pro a une nouvelle fois profité, dans la nuit de vendredi à samedi (heure française), de la mise en action de la machine à tubes à laquelle s’apparente le spot de Banzaï Pipeline. L’occasion pour les organisateurs du WQS hawaiien de lancer la fin du round of 96 et 12 des 16 séries du tour suivant dans des ondes puissantes avoisinant par moments les cinq mètres. Dans ces conditions, les wipe out ont été nombreux et violents tandis que, sans surprise, John John Florence et Nat Young se partagent les honneurs de la journée.

Nat Young / ASP

Le top : Le seul 10 du jour octroyé par le collège des juges est à mettre à l’actif de Nat Young. Le matin, le jeune Californien (21 ans) n’avait pas caché son émerveillement sur Twitter : « Pipe est très gros aujourd’hui« . Pour son tout premier contest à Banzaï Pipeline, le nouveau pensionnaire du World Tour a frappé fort, en s’engouffrant dans un long tube limpide moins de cinq minutes après le début de sa série. Sa toute première vague de l’année en compétition. Ça promet.

« C’est la meilleure vague que j’ai jamais prise ici« , convenait-il. « Elle était tout simplement incroyable. Je considère que je suis en phase d’apprentissage ici puisque c’est ma première compétition à Pipe. J’y ai déjà beaucoup surfé car je viens chaque hiver depuis que j’ai 14 ans, mais je suis encore intimidé. Je mentirais si je disais que je n’étais pas nerveux avant mon heat. » Un heat qu’il remporte avec un total de 14,57 devant l’Hawaiien Kahea Hart (9,80), qui l’accompagne au round of 64. Fin de parcours en revanche pour Tim Reyes (USA, 8,67) et Shane Beschen (Haw, 4,80).

Ça passe : Et un, et deux, et trois… et quatre notes supérieures à 9 pour John JohnFlorence ! Le double tenant du titre n’a pris « que » cinq vagues mais quelles vagues ! Parmi lesquelles quatre bombes domptées par l’Hawaiien au sortir de bottom turns aiguisés pour autant de barrels dévastateurs : 9,30 ; 9,53 ; 9,73 ; 9,97… l’un d’eux valait certainement bien un 10, mais JJF n’en avait de toute façon pas besoin pour se qualifier pour les huitièmes de finale avec le total (19,70) le plus élevé de la journée (et du contest).

John John Florence / ASP

« La session s’est très bien passée, je me suis bien amusé« , pouvait-il sourire sur la plage. « C’était l’un des meilleurs jours de l’hiver en termes de tubes. Pouvoir prendre vague après vague, comme ça à la suite, c’est un sentiment très spécial. » Deuxième loin derrière Florence(photo) avec 10,36, le vétéran hawaiien Pancho Sullivan (39 ans) sera de la partie au round of 32. Tout comme Josh Kerr(Aus) et Kolohe Andino (USA), qui ont assumé leur statut de surfeurs de l’élite.

Jamie O’Brien poursuit également sa route. L’Hawaiien a encore sorti un take off démoniaque pour enchaîner sur un tube dont il s’est extrait au forceps. Pour un 9,00 amplement mérité qui lui a permis de prendre la première place de son heat 1 devant Andino (13,33 contre 9,03).

Bruce Irons (Haw), Tanner et Pat Gudauskas (USA), Reef McIntosh (Haw) avec 17,17, Masatoshi Ohno (Jap), Chris Ward (USA), Perth Standlick (Aus), Ricardo Dos Santos (Bré), Alex Gray (USA), Olamana Eleogram (Haw), Wiggoly Dantas (Bré) et Cory Lopez (USA) seront aussi, entre autres, au rendez-vous du round of 32.

Ça casse : Il n’y a plus de Français en lice à Pipe. À la décharge de Charly Martin, dominé dans la série 10 par Eleogram et Krystian Kymerson (Bré), le Guadeloupéen était la seule chance tricolore de briller sur le North Shore. Encore en position de qualifiable à moins de cinq minutes de la sirène, Martin s’est fait déposséder sur le fil du sésame pour les huitièmes de finale par Eleogram, l’Hawaiien dénichant un ultime tube (9,93) auquel répondait le Français. Insuffisamment néanmoins aux yeux des juges (7,23). Avec 12,83, Charly Martin échoue finalement tout près de Kymerson (13,73).

Wipe out du Brésilien Jeronimo Vargas / ASP

La sanction de l’élimination est la même pour Mitch Coleborn (Aus), Kai Barger (Haw), TorreyMeister (Haw), Nathan Yeomans (USA), Nathan Florence (Haw) et Nathan Hedge (Aus).

En plus du forfait de Taylor Knox (USA), le Volcom Pipe Pro avait perdu dès la fin du round of 96 quelques guerriers de Pipe, à l’instar des Hawaiiens Kalani Chapman, Evan Valiere, JDIrons ou encore Ian Walsh. Un tour également fatal à Dane Gudauskas (USA).

Le flop : L’Euroforce est décidément en berne après ce deuxième jour de compétition. Après Martin et dans la foulée de l’Espagnol Gony Zubizarreta, éjecté lui dès le round of 96, l’Allemand Nic Von Rupp et le Basque Aritz Aranburu ne sont pas parvenus à franchir l’écueil du round of 64. Dans l’attente de sa série, le Canarien Jonathan Gonzalez porte désormais seul les espoirs du Vieux-Continent.

Le prochain call est fixé à ce samedi aux alentours de 19 heures (heure française) pour le possible jour final de ce Volcom Pipe Pro malgré une baisse sensible des conditions. La compétition reprendra avec la fin du round of 64 et les passages notamment de SebastianZietz (Haw), Dusty Payne (Haw), Mason Ho (Haw), Granger Larsen (Haw) et Ezekiel Lau(Haw).

Round of 32 (les 2 premiers de chaque série qualifiés) :
Heat 1 : Jamie O’Brien (HAW), Eala Stewart (HAW), Tanner Gudauskas (USA), Kahea Hart (HAW)
Heat 2 : Kolohe Andino (USA), Joel Centeio (HAW), Bruce Irons (HAW), Nat Young (USA)
Heat 3 : Reef McIntosh (HAW), Masatoshi Ohno (JAP), Ricardo Dos Santos (BRÉ), Pancho Sullivan (HAW)
Heat 4 : Chris Ward (USA), Perth Standlick (AUS), Corry Arrambide (HAW), John John Florence (HAW)
Heat 5 : Josh Kerr (AUS), Olamana Eleogram (HAW), Patrick Gudauskas (USA), Cory Lopez (USA)
Heat 6 : Aley Gray (USA), Krystian Kymerson (BRÉ), Dales Staples (AFS), Wiggoly Dantas (BRÉ)
Heat 7 : non déterminé
Heat 8 : non déterminé

Retrouvez la compétition en Live sur le site du Volcom Pipe Pro.

Plus d’infos World Tour sur le blog Planète Surf.

Vincent Martin

Image de prévisualisation YouTube

Publicite2

4 commentaires 

Commentaires