ASP Star

Joel Parkinson remporte le Burton Toyota Pro de Newcastle

Victoire 100% australienne à Newcastle, avec la victoire chez les filles de Dimity Stoyle...

Publié le 25 février 2013

parko

À Newcastle pour étrenner son titre de champion du monde avant la reprise proche du World Tour, Joel Parkinson repart avec la victoire malgré un parcours semé d'embûches. Photos © ASP / Will H-S

BURTON TOYOTA PRO (18 – 24 février) – AUSTRALIE / Star 6 étoiles

logo2Pour Joel Parkinson, de retour à la compétition cette semaine à Newcastle, l’année 2013 débute comme 2012 s’était terminée : par une victoire. Sacré champion du monde pour la première fois de sa carrière à Hawaii en décembre dernier, l’Australien semble ne pas avoir été rassasié par une couronne après laquelle il courait pourtant depuis dix ans.

Preuve de son appétit de succès resté intact, Parko s’est adjugé, dans la nuit de samedi à dimanche (heure française), le Burton Toyota Pro en dominant en finale Alejo Muniz. Rapidement mis combo par deux vagues bien manoeuvrées par le champion du monde (8,93 et 6,50), le Brésilien du World Tour, demi-finaliste récemment à Burleigh Heads, n’est pas parvenu à faire son retard, s’inclinant au final assez largement 15,43-12,13 sur un spot de Merewether encore très désordonné mais praticable et solide (2 m) après la délocalisation historique de la veille à Newcastle Harbour.

parko« C’est super de gagner ce premier contest en tant que champion du monde« , souriait Parko (31 ans, photo), l’esprit visiblement déjà accaparé par le lancement imminent du World Tour, du 2 au 13 mars, au Quiksilver Pro Gold Coast. « J’ai vécu une fin de saison dernière absolument incroyable et, du coup, je suis venu ici avec beaucoup de confiance. C’était en quelque sorte une compétition de préparation pour moi avant le début du World Tour mais l’endroit est vraiment fantastique et je surfe toujours pour gagner. Je me sens prêt pour la semaine prochaine. »

Deuxième de sa série du 5e tour derrière son compatriote Dion Atkinson, Joel Parkinson a, ensuite, dû se défaire en quarts de Damien Hobgood (15,03-9,00) puis en demie de Keanu Asing (14,00-13,13), prenant à chaque fois tardivement le dessus sur l’Américain (sanctionné d’une interférence en toute fin de heat) et l’Hawaiien. Quand la confiance est là…

munizL’Australien succède ainsi au palmarès à Willian Cardoso, le Brésilien ayant calé en quarts devant un autre Aussie, Julian Wilson (18,20-7,67). Pas de chance en demie pour un J-Dubb en bonne forme, à égalité avec Muniz (photo, 15,67 tous les deux) mais éliminé à la faveur de la meilleure top vague scorée par le surfeur auriverde (8,67 contre 8,00).

Deux surfeurs (en plus d’Atkinson) auront finalement réussi à devancer Parko lors de ce Burton Toyota Pro : le Brésilien Bino Lopes au 3e tour et… Marc Lacomare au 4e tour. Après sa grosse performance de samedi, le Landais a vu la qualification pour les quarts lui filer sous le nez en se classant troisième et dernier de sa série du 5e tour (avec 9,23) derrière Hobgood (17,20) et Asing (12,27). Direction désormais les trials du Quiksilver Pro Gold Coast pour « Marco » où il tentera de confirmer sa superbe semaine à Merewether en compostant son billet pour le tableau principal.

Dimity Stoyle éclipse Sally Fitzgibbons !

stoyle

Dimity Stoyle portée en triomphe par son amie, et vaincue du jour, Sally Fitzgibbons (à gauche). Photos © ASP / Will H-S

HUNTER PORTS WOMEN’S CLASSIC (18 – 24 février) – AUSTRALIE / Star 6 étoiles

logoSurprise en finale du Hunter Ports Women’s Classic : Dimity Stoyle a remporté le heat final 100 % australien qui l’opposait à la triple vice-championne du monde Sally Fitzgibbons (14,67-13,67). Dans la foulée de son quart de finale à Burleigh Heads (battue par… Fitzgibbons), la surfeuse du Queensland, âgée de 21 ans, a fait preuve en finale d’un sang-froid étonnant, patientant une bonne dizaine de minutes avant de s’élancer sur sa première vague (8,67) suivie d’une seconde (6,00)… et dernière suffisantes pour signer la plus belle victoire de sa carrière !

stoyle« J’ai dû mal à croire que j’ai gagné« , rayonnait l’Australienne sur le podium, qui se positionne d’emblée comme une candidate sérieuse à la qualification pour le Women’s World Tour 2014. « Je n’entendais pas les notes et c’est seulement quand Sally (Fitzgibbons) est venue vers moi pour me le dire que j’ai su que j’avais gagné. C’était tellement génial qu’elle me porte ensuite sur la plage car c’est une amie proche. J’étais très fière. » À l’instar de Lacomare, Dimity Stoyle (photo)participera la semaine prochaine aux trials du Roxy Pro Gold Coast (2-13 mars), première étape du WWT 2013.

Battue mais loin d’être abattue, Sally Fitzgibbons est, elle, impatiente d’en découdre à Snapper Rocks : « Je suis très satisfaite de mon début de saison avec une première place à Burleigh Heads puis une deuxième à Newcastle. Je me sens vraiment confiante pour le Roxy Pro Gold Coast. »

La vidéo du jour final à venir…

♦ Les résultats :

→ Burton Toyota Pro

La finale :
1. Joel Parkinson (AUS) 15.43
2. Alejo Muniz (BRÉ) 12.13

Les demi-finales :
DF 1 : Joel Parkinson (AUS) 14.00 def. Keanu Asing (HAW) 13.13
DF 2 : Alejo Muniz (BRÉ) 15.67 def. Julian Wilson (AUS) 15.67

Les quarts de finale :
QF 1 : Joel Parkinson (AUS) 15.03 def. Damien Hobgood (USA) 9,00
QF 2 : Keanu Asing (HAW) 13.50 def. Dion Atkinson (AUS) 8.17
QF 3 : Alejo Muniz (BRÉ) 16.00 def. Nick Squeirs (AUS) 7.50
QF 4 : Julian Wilson (AUS) 18.20 def. Willian Cardoso (BRÉ) 7.87

Le 5e tour (round of 12, les 2 premiers de chaque série qualifiés pour les quarts) :
Heat 1 : Damien Hobgood (USA) 17.20, Keanu Asing (HAW) 12.27, Marc Lacomare (FRA) 9.23
Heat 2 : Dion Atkinson (AUS) 12.83, Joel Parkinson (AUS) 12.60, Bino Lopes (BRÉ) 6.37
Heat 3 : Nicholas Squires (AUS) 14.53, Willian Cardoso (BRÉ) 14.17, Pat Gudauskas (USA) 11.00
Heat 4 : Julian Wilson (AUS) 12.44, Alejo Muniz (BRÉ) 9.73, Jay Thompson (AUS) 8.27

→ Hunter Ports Women’s Classic

La finale :
1. Dimity Stoyle (AUS) 14.67
2. Sally Fitzgibbons (AUS) 13.67

podium

Le podium 2013 du Surfest avec, de gauche à droite, Sally Fitzgibbons, Dimity Stoyle, Alejo Muniz et Joel Parkinson. Photo © ASP / Will H-S

Texte de Vincent Martin
Plus de news compétitions sur Planète Surf

Commentaires