Extra

[POISSON D'AVRIL] Biarritz régulera dès cet été le nombre de surfeurs sur ses spots

Une décision annoncée hier en vue de réduire les accidents, mais qui suscite déjà de très vives réactions...

Publié le 1 avril 2013

Foule estivale à la Côte des Basques. Photo : www.surf-prevention.com

En marge de la compétition Maïder Arosteguy qui se déroule ce week-end de Pâques à Biarritz, l’Agglomération Côte Basque-Adour a annoncé hier la mise en place d’un plan de prévention et de sécurisation de la pratique du surf durant la période estivale 2013 (du 15 juin au 14 septembre). En somme, la régulation du nombre de surfeurs sur ses spots. Une initiative qui fait déjà des vagues au sein des surfeurs et des professionnels du secteur.

À la fin de la saison 2012, le quotidien Sud-Ouest publiait un article mettant en avant l’augmentation des accidents de surf en raison de la forte fréquentation des line-ups. « L’an dernier déjà [2011, ndlr], les accidents de surf avaient progressé. Cette saison, on a atteint un nouveau record avec pas moins de 22 accidents graves qui ont entraîné une évacuation et hospitalisation et 103 soins au poste contre respectivement 26 accidents et 88 soins en 2011 », réagissait Frédéric Domège, élu délégué aux sports et aux plages de la ville de Biarritz, suite au bilan des Maitres Nageurs Sauveteurs biarrots.
Les quelques 300 interventions réalisées pour des surfeurs durant l’été 2012 par les MNS justifient visiblement que l’Agglomération Côte Basque souhaite réglementer la fréquentation des spots de la côte.
La zone géographique concernée par ce plan de prévention se situera entre Biarritz et l’Estuaire de l’Adour (Boucau). Une délimitation englobant donc les spots de la Côte des Basques, la Grande Plage, le V.V.F, les Cavaliers, la Madrague…

Les modalités d’application restent pour le moment assez floues. Toutefois, plusieurs actions ont déjà été actées au sein de l’Agglomération Côte Basque :

- L’ensemble des surfeurs devront se rendre aux postes des MNS afin d’obtenir un lycra déterminant la durée de la session. De différentes couleurs, les lycras serviront donc de roulement. Leur nombre sera évidemment limité et différent d’un spot à l’autre. Les sessions seront limitées à 1h par personne et par jour.

- Toujours pour éviter les problèmes d’affluence, les écoles de surf seront également amenées à se regrouper sur un seul et même spot. Si le choix du spot n’a pas encore été annoncé officiellement, il semblerait que ce soit la Côte des Basques qui ait été retenue pour ses vagues et les infrastructures existantes.

- Enfin, les MNS ainsi que des policiers municipaux sillonneront les line-ups en Stand-Up Paddle - une première mondiale – et seront en droit de verbaliser les surfeurs ou moniteurs “hors-la loi”.

Sans surprise, l’annonce hier soir de la mise en place prochaine de ce système a fait l’effet d’une bombe. Certains surfeurs ou moniteurs de surf présents à l’assemblée ont annoncé – avec virulence – qu’ils continueront à surfer où et quand ils le souhaitent. Un groupe Facebook nommé « Pour un surf libre à Biarritz » a été créé dans la soirée, et comptait déjà ce matin plus de 500 membres. Une pétition en ligne demandant l’annulation pure et simple de cette application a quant à elle déjà recueilli près de 250 signatures.

Si son intention première – réduire les accidents à l’eau – était louable, l’Agglomération Côte Basque vient, sans le vouloir, de déclarer la guerre aux surfeurs. Affaire à suivre.

MISE A JOUR MARDI 2 AVRIL :
Que les surfeurs se rassurent – et que la Mairie de Biarritz nous pardonne – ce post était bien un poisson d’avril ! Rassurez-vous, pas de régulation prévue sur les spots cet été, et pas de patrouilles de policiers en SUP au line-up !
Quoi qu’il en soit, notre petit mensonge a fait de cet article le plus commenté du site depuis son lancement il y a 3 ans et demi.  Allez sans rancune, et à l’année prochaine…

> Retrouvez notre poisson d’avril de 2011 et celui de 2012.

175 commentaires 

Commentaires

    Hemie - 2 avril 2013 à 22 h 34 min Répondre

    Bien joué !!! je me suis faite avoir aussi!!! ;-)

    Signaler un abus

    fontaine - 2 avril 2013 à 18 h 54 min Répondre

    Je me suis pas gavé là… j attend votre cadeaux surf session :)

    Signaler un abus

    Charlotte - 2 avril 2013 à 11 h 54 min Répondre

    Rassurez moi, c’est un poisson d’avril ?!

    Signaler un abus

    Youl - 2 avril 2013 à 9 h 34 min Répondre

    LOOLLL

    Signaler un abus

    Youl - 2 avril 2013 à 9 h 32 min Répondre

    C’est tout simplement n’importe quoi ! C’est super de punir les surfers locaux, qui je le rappelle paient des taxes de fou pour vivre ici !!!! Alors arrêtez vos conneries et laisser nos plages tranquilles !

    Signaler un abus

    seb - 2 avril 2013 à 8 h 41 min Répondre

    infos du 1er avril = poissons d avril ….!!!!!

    Signaler un abus

    LAPIN CHOCOLAT - 2 avril 2013 à 8 h 26 min Répondre

    sinon regarder la date à laquelle cela a été posté

    Signaler un abus

    Noumea - 2 avril 2013 à 7 h 56 min Répondre

    C’est pour ça que le surf est mieux en hiver il y a rarement du monde a l’eau ! Et on voit les vrais locaux… La france est la Mecque du surf français, quand je voie que ça donne j’ai plus trop envie de venir en métropole ! Bim boum on devrais laisser une plage au locaux car je pense que la plus part des gens a l’eau sont pas des locaux ! D’où les problème.

    Signaler un abus

    Ywenn - 2 avril 2013 à 7 h 24 min Répondre

    Aaaah notre petit canulard annuel…

    Signaler un abus

    Flow - 2 avril 2013 à 7 h 19 min Répondre

    1er Avril… Ça ne choque personne?!
    Ça sent la poiscaille!!!
    Du moins je l’espère…

    Signaler un abus

    etche - 2 avril 2013 à 7 h 10 min Répondre

    ouhou ! les gars, on en boit une fraiche, c’était le le 1er avril hier…

    Signaler un abus