Film

Un docu en cours sur l’homosexualité dans le surf

Dans le sport en général, elle est de mieux en mieux acceptée. Mais qu'en est-il au line-up ?

Publié le 23 avril 2013

minilogoAlors que le mariage pour tous vient d’être voté au Parlement après des semaines de débat houleux, jetons un petit coup d’œil à nos line-ups. Car oui, le surfeur gay n’est plus un mythe. Depuis quelques années déjà, ils sont de plus en plus nombreux à revendiquer leur homosexualité. Une tendance qui s’est déjà amorcée dans la plupart des sports : Amélie Mauresmo (tennis), Gareth Thomas (rugby), Mark Leduc (boxe) ou Mia Hundvin (handball) en sont les parfaits exemples.

Mais pas facile de rencontrer d’autres homos dans le monde du surf, tout simplement parce que ça ne se dit pas. Voilà pourquoi l’idée d’un site communautaire a germé dans l’esprit de Thomas Castets.

En 2010, le Français décide de mettre en place la plateforme sociale gaysurfers.net (cf. Surf Session #292, novembre 2011). Elle permet aux surfeurs gay du monde entier de se rencontrer, discuter et partager leur passion du surf. Ce site communautaire organise régulièrement des sessions et des événements un peu partout dans le monde, comme la journée mondiale des surfeurs gay. Il permet également aux membres de mieux vivre leur différence dans un univers relativement réfractaire et macho.

De manière générale, on ne s’attarde pas à parler chiffons ou sentiments entre surfeurs. Alors parler d’homosexualité… Alors, comme le dit Thomas : « Vivons heureux, restons cachés ! Pouvoir se rencontrer, c’est suffisant. »

Gaysurfers.net veut aujourd’hui tourner un documentaire sur l’homosexualité dans le monde du surf. Un sujet épineux, déjà abordé dans le film Shelter, qui pourrait ouvrir les yeux de certains, et permettre aux gays et lesbiennes de profiter pleinement du surf et de son sentiment de liberté, comme n’importe qui. Seulement, l’association ne dispose pas des fonds nécessaires pour financer la totalité du projet et lance un appel aux dons. Le teaser vous donnera peut-être envie de participer au projet et/ou d’aider à faire vivre l’association :

Vous pouvez faire un don sur outinthelineup ou contacter Thomas sur thomas@outinthelineup.com

6 commentaires 

Commentaires

    Thomas - 26 avril 2013 à 7 h 36 min Répondre

    Belle initiative que de sensibiliser le milieu du surf, favoriser l’ouverture d’esprit et la tolérance.
    Comme évoqué plus bas, attention toutefois aux répercutions, les coming-out forcés ne sont pas forcément bien vécu.

    Je suis peut être trop idéaliste mais j’aime à croire que le milieu du surf a gardé son esprit de tolérance, d’ouverture et de convivialité.

    Mettre en avant une  »communauté » pourquoi pas mais à la base ce qui nous réuni n’est-ce pas la communauté surf ???
    Homos, blancs, noirs, unijambistes, riche, pauvre…ce qui nous réuni c’est l’Océan, ses valeurs et la modestie que la nature nous impose.

    Signaler un abus

    fanf - 25 avril 2013 à 19 h 21 min Répondre

    Il me vient a l’esprit un article sur Matt Branson super surfer australien avec un style radical et engagé (début des 90′s). Le gars racontait son coming out avec les conséquences que cela a entrainé pour lui. Grraaaaave. Pour moi c un super surfer punk tatoué et engagé avec un super style. Dans le genre trash y a Paul Sargeant mais bon interdit au moins de 18 ans.
    Je me souviens y avait une photo avec un bisou de kelly slater (sur la joue je rassure les fans) super super article sur le surfer gay.

    Signaler un abus

    bert - 24 avril 2013 à 13 h 11 min Répondre

    Comme le dit l’article, être homo dans le surf, ca ne se dit pas! Il y a pas mal d’homos dans le surf pro, mecs ou nanas, qui ne veulent pas que ca se sache. Jusque là, pas de pb…Mais les mêmes, et/ou leur sponsors, les montrent en couple, ou en tout cas dans des « situations hétéros », et là, c’est plus triste! Ne pas parler de la vie privée, c’est bien, en inventer une pour le business, c’est déjà moins bien, mentir pour cacher ce que l’on ne veut pas montrer, c’est moche! Et pour les jeunes victimes de ce business, j’espère que ca se passera bien plus tard…Dans le surf pro, y’à pas que la dope qui pose problème et reste cachée sous le tapis (ou dans le placard, donc…)

    Signaler un abus

    Stéphane - 24 avril 2013 à 7 h 45 min Répondre

    J’ai plutot l’impression que ce genre de documentaire les pointe du doigt et en fait des gens différents.
    Alors que non, homo ou hétéro, même combat, même chose.
    Le combat gay existe bien sur, vu qu’il aura toujours des cons pour les harceler, mais pas besoin de faire de nouvelles cases :
    gay-surfeurs, gay-boulanger, etc… Pareil pour d’autres combats humains.

    Signaler un abus

    Paul - 24 avril 2013 à 6 h 55 min Répondre

    Tout à fait d’accord avec jean luck, on s’en fout complet et honnetement je pense que ce doit être le cas pour la majorité des surfeurs, comme on s’en fout de savoir si le mec est riche, pauvre, vendeur de voiture ou boulanger … Alors de là à faire des dons il faut arréter sérieusement, y a des dons bien plus important à faire ! ! ! (cancer, sida, humanitaire, restau du coeur … )

    Signaler un abus

    jeanluckossard - 23 avril 2013 à 18 h 54 min Répondre

    franchement moi je m’en fous royalement de savoir si le gars qui est au line up à mes cotés est gay ou pas,il fait ce qu’il veut ,le seul truc qui importe au pic c’est la convivialité et le respect des règles de priorités,heureusement la vague ne choisit pas ces riders en fonction de leur sexualité

    Signaler un abus