Publicite1

TRIPS

William Aliotti : “Tahiti, le meilleur trip de ma vie”

Carnet de voyage #3 : après Hawaii, William nous raconte son séjour tahitien, la découverte de Teahupoo, sa première victoire en Pro Junior...

Publié le 26 avril 2013

William Aliotti commence plutôt bien l’année. Après un séjour de plusieurs semaines dans la Volcom Pipe House à Hawaii, il a enchaîné avec un trip à Tahiti. L’occasion de découvrir Teahupoo et au passage de remporter un Pro Junior sur le spot de Papaara, la plus grosse victoire de sa jeune carrière. Il nous raconte son périple :

“Après plus d’un mois sur Hawaii, j’ai décidé d’avancer mon départ pour Tahiti pour profiter d’un bon swell annoncé et découvrir une île que je ne connais pas du tout.

A Tahiti j’adore me lever le matin et regarder le soleil se lever sur un plan d’eau glassy comme un miroir avec au large les vagues qui explosent les unes après les autres, c’est juste magique !
Je suis resté près d’un mois sur l’île en créchant dans une maison incroyable avec tout le reste des surfeurs européens.
J’ai eu 2 bons swells à 3 jours d’intervalle, les vagues sont tellement parfaites, c’est dingue.
Quand le swell est là, Teahupoo est tout simplement une machine à tubes, et sur chaque vague tu es sur d’avoir un barrel.
Revenant d’un mois à loger à la Volcom House face au Pipe, j’ai pu comparer les deux vagues. Et le moins que l’on puisse dire est qu’il y a une vraie différence entre les deux. Teahupoo est si parfait que le placement reste toujours le même quoiqu’il arrive, même si il y a de temps en temps un peu de courant.
La plus grosse différence est le monde au Pipe qui attend son tour. Souvent, tu peux y aller sans prendre de vagues et sortir frustré comme jamais. Pipe a tellement de complexités, les remous des patates, c’est dur de se placer, de se retourner au dernier moment quand l’opportunité se présente, et bien sur le take-off ,avec l’off shore qui t’empêche de voir et te freine.
Bref pour moi le Pipe est plus hard que Teahupoo, qui est une vague parfaite où tu as 95 % de chances de sortir du tube alors qu’à Pipe, tu n’es jamais sûr de rien !
Un des moments forts de mon trip aura forcément été ma victoire au Pro Junior, qui est de loin la meilleure perf de toute ma carrière, devant tous les meilleurs Australiens et Tahitiens. Je me suis inscrit au dernier moment, j’ai failli ne pas le faire et au final je démarre au premier tour, j’enchaine les séries et je gagne. Ça me motive à fond pour enfin remporter le titre de champion d’Europe Junior ASP 2013 après une saison difficile l’année dernière.
En tout cas Je suis bluffé par la perfection polynésienne, l’accueil et la gentillesse des gens, c’est le meilleur trip de ma vie.
Je tiens à remercier particulièrement Baptiste Gossein et tout son équipage d’avoir été là, au cœur du poulet (rires) !
Maintenant je vais tenter de gagner les VQS Champs à Hossegor pour découvrir une autre gauche mythique, Tavarua à Fidji”.
Images : captures vidéo Craps. Clip à venir bientôt.

Publicite2

Commentaires