En Kiosque, LE MAG

Le mag de mai est en kiosque

Il est là, tout frais, avec en couv une photo elle aussi toute récente prise début avril par Laurent Pujol. On vous explique tout ça à l'intérieur...

Publié le 27 avril 2013

Benjamin Sanchis ©Laurent Pujol

 

Au sommaire : une couv inédite avec Benjamin Sanchis, créée et imaginée par Laurent Pujol, le photographe… heu le surfeur… heu… ben en fait les deux à la fois, et surtout, en même temps ! Explications de cette cascade par le cascadeur lui-même dès le début du mag.
Puis :

  • Destination : La Nouvelle-Zélande a présenté Aotearoa à Damien Castera. Un vrai coup de foudre platonique.
  • Interview : Shane Dorian n’est pas le champion du monde de big wave. C’est juste le maître de la discipline.
  • Tendance : Le boardshort, c’est inévitable en été. Un point sur la check-list 2013.
  • Galerie : La Gwada selon Joan Duru, Charly Martin et Maud Le Car.
  • Training : Le pôle France a fait sa mise à jour et compte bien renforcer le clan français dans le Top mondial.
  • Surf City : Brighton, c’est un peu Le Jour d’Après du surf. De toute façon, ce qui compte, c’est le spirit, non ?
  • Dossier : Pour encore plus de fantastique, David Bianic est allé fouiller dans nos cerveaux de surfeurs pour connaître la peur…

Plus : Arthur Lassée, Bertrand Portrat dans de sales draps, une tortue qui parle, le projet Simusurf, etc.

> Abonnez-vous à Surf Session

  • LES MAGS SURF SESSION SUR TABLETTES & SMARTPHONES :
    Le mag et les hors-séries sont aussi disponibles sur iPad/iPhone et tablettes/smartphones (sous Android) :
    > Téléchargez GRATUITEMENT l’application sur l’Appstore (pour iPad/iPhone) et sur GooglePlay (pour tablettes/smartphones sous Android).

16 commentaires 

Commentaires

    Cédric - 25 mai 2013 à 11 h 50 min Répondre

    Bob Marley sur Billa je cautionne pas plus que ça mais bon, ça colle peut être plus avec l’esprit cool du surf ?….du moins c’est comme cela que je le vois. Pour la grande distrib je trouve que tu perds un peu le côté roots et c’est ce que je reproche un peu sur le mass market, et à ce jeu là, les petits shops cools n’existeront plus car les grandes enseignes bradent à tout va, vendent beaucoup moins cher, misent sur l’effet de masse, le consommateur se perd complètement….et ce n’est pas tout à fait comparable, c’est un peu comme pourquoi acheter du steak surgelé ou du frais chez le boucher, les deux c’est pour manger mais ils n’ont ni le même goût ni le même prix @vlam, si tu es fan de décath ou si tu y bosses je ne critique pas du tout, je dis juste que c’est très bien pour commencer une activité à moindre coût, après si tu continues, je continue à croire qu’il faut aller chez des spécialistes mais ça c’est mon point de vue. Et perso, les produits Décath ne me font pas du tout rêver. Je ne connaîs pas tous les rayons de Décath et tu as peut être raison, ils ont sans doute de très bons produits. Je ne dis pas non plus que les marques de surf ne se gavent pas ou vendent de mauvais produits mais ils ont ce que je recherche dans cette activité, des produits techniques, originaux, innovants…..que Stark soit vendu chez Décath, tu vois ça, ça me gêne, j’ai l’impression, à tort peut être, que ça décridibilise ces boards.
    Je sais très bien comment sont fabriquées les combis et je sais très bien que même si c’est fait au même endroit, tous les matériaux ne sont pas identiques.
    J’ai bien compris qu’on ne surfe pas comme Kelly même avec la même board merci, seulement je prefère donner mon argent à ces marques qui sont à l’origine de ces produits ou qui véhiculent l’image du surf. Après si ces marques sont managées par des gestionnaires qui amassent un max de fric, bah, je n’y peux rien, j’espère juste ne pas trouver trop de marques dans les mass markets mais là, de nos jours, je rêve peut être trop ;-)

    Signaler un abus

      clo - 25 mai 2013 à 12 h 53 min Répondre

      Je ne peux pas être entièrement d’accord avec toi puisque des marques comme quick, billa, rip curl, volcom…sont dans une démarche de « mass market ».
      Le surf est mercantilisé a fond. Seul ce que tu en feras dans l’eau déterminera « l’esprit du surf », mais en aucun cas par une image que l’on veut nous proposer (ou imposer).
      J’aime le surf pour ce qu’il m’apporte de liberté alors ce que les marques en font,je m’en fout, car je suis libre…
      En étant plus terre à terre va voir les top 0.5mm decth et je pense que tu seras surpris de la qualité…

      Signaler un abus

    fanf - 11 mai 2013 à 19 h 34 min Répondre

    On a bien des tee shirt billabong avec bob marley.
    Il fait du surf bob marley ??
    Quicksilver en début des années 80 ils ont mis leurs marques chez carrefour (l équivalent) en australie du coup perte d’ image prodigieuse pour la marque.
    Ils en ont mis du pognon pour se refaire une image.
    Decathlon pour le neoprene c surement super intéressant vu que toutes les combis des grandes marques petent a vitesse grand V.
    Decathlon ils ont autant leurs places que Soooruz ou Bic ou Rip Curl.
    Ils investissent dans le surf et propose des produits « accessibles » au grand public.
    Dans l’eau et dans les lecteurs de surf session y a un maximum de grand public.
    Pour finir surf session vend des encards publicitaire a decathlon et donc ils se doivent après avoir encaissé la money de publier les produits. CQFD. Business is business.

    Signaler un abus

    cédric - 3 mai 2013 à 12 h 08 min Répondre

    salut bert, tu n’as pas compris ce que je voulais dire sur la fabrication en France…
    Les marques payent des pros pour qu’ils puissent vivre de leur acivité en valorisant cette dernière à travers voyages, compets, tofs, pubs…. c’est ce qui fait rêver le surfeur amateur, du moins c’est comme cela que je le vois. Cela ne me gêne pas de leur filer mon pognon, à eux ou aux « requins de wallstreet », ils m’apportent du rêve, me donnent envie de m’améliorer tjs plus. Je me fiche qu’ils se fassent du fric, tant mieux pour eux. Après, personne n’oblige à s’habiller en « surfeur », que tu le sois ou non, t’adhères ou pas, du coup je ne vois pas ou est le pb. Tu lis Surf session, c’est blindé de pubs de ces marques, ça te dérange ?
    Ce qui me gêne c’est que Décath se mêle à ça et excuse moi, à part essayer de copier les originaux.. je ne vois pas ou est l’esprit surf, ils font de tout, ça c’est du massmarket avec aucune identité. A quand des t-shirts de foot Billabong, au secours !!!

    Signaler un abus

      Vlam - 10 mai 2013 à 17 h 52 min Répondre

      Ces même grandes marques te vendent des planches hors de prix avec la promesse que tu as le surf de Kelly Slater… Alors oui, sur la plage, sous le bras, t’as la classe, mais une fois à l’eau… gné ç’marche pas!
      Pour en revenir à décathlon regarde le nombre de produits qui sont presque des originaux à 100% dans le coté ludique? Une baudruche qui te fait glisser facilement sur des micro mousses, des palmes qui te permettent de marcher normalement sans avoir l’air d’un canard, des accessoires de fitness prodigieusement simple mais qui font travailler tout les muscles… Et tu trouves que ce sont de pâle copies d’originaux? Sais-tu seulement ce qui est innovant et originale???
      Ne sais-tu pas que la seule différence entre une combi quik, oneil, sooruz, mystic, c’est juste un simple rideau dans un atelier perdu au fin fond de l’asie? (j’extrapole, c’était déjà le cas entre les concurrents de fabricants de néoprène de plongée il y a quelques années en arrière…)

      Signaler un abus

    bert - 30 avril 2013 à 7 h 11 min Répondre

    Pourquoi, les autres fabriquent en France?
    En quoi filer du fric à des pros donnerait une crédibilité à une marque? Il s’agit de faire de la pub. « Les fringues dédiées au surf »? C’est quoi? Une étiquette, un label, du marketing, t’as pas besoin de fringues pour surfer! Tu peux être un surfer et t’habiller normalement, tu peux être un kéké de la ville et te saper « surfeur »!
    Pour les combis, ok, mais on parle plus de combi, là…
    Et donc, comme tu le constates toi même, les petites boites de surf proche des surfeurs qui tillaient des shorts dans de la toile de voile ou flockait des Tshirts à la dizaine, c’était y’a 40 ans! Aujourd’hui, ce sont des requins wallstreet qu’en veulent à mon pognon en me vendant l’écologie, la planète, bob Marley et des gamines de 15 ans à moitié à poil. Crédibles?

    Signaler un abus

    xav - 29 avril 2013 à 21 h 39 min Répondre

    cette couve dechire !!!!

    Signaler un abus

    cédric - 29 avril 2013 à 15 h 59 min Répondre

    @Bert: je trouve que les marques ont leur crédibilité dans le sens ou ce sont elles qui ont lancé les vêtements dédiés au surf après ce que c’est devenu à cause des holdings ou autres comme tu dis, ça c’est le destin de tout ce qui marche de nos jours… crédibilité aussi dans le sens ou elles organisent des épreuves, soutiennent des athlètes…et puis une pub décath, elle te fait rêver de surf ? et heureusement qu’ils ne fabriquent pas en France, j’te raconte pas le prix de la fringue pour le consommateur ;-)
    @leduc23: je ne sais pas dans quel shop tu vas mais un boardshort de « marque » commence dans les 45/50 €…
    @Clo: je critique un peu décath car ils font de tout en copiant les originaux. La différence de prix se fait dans la recherche, les tests du matos et à un moment ou un autre dans la qualité. Après tout dépend de ta fréquence de pratique, si tu rides quelques fois l’été, alors effectivement Décath c’est bien après si tu es plus régulier, tu vas vite comprendre la différence.
    Je trouve que ces produits n’ont pas à se retrouver au milieu de marques dédiées à la glisse, ce serait dommage de mettre une pub Décathon dans surf session par exemple, on perdrait du spirit à mon sens. A quand une compet du world tour sponso par Décath… ? Super U fiji pro aussi non ? ;-)

    Signaler un abus

      Vlam - 10 mai 2013 à 17 h 43 min Répondre

      On parle bien du même décathlon? celui qui a un vrai bureau d’étude avec des vrais ingénieurs passionnés et des vrais moyens? (que ce soit vélo surf, voile ou j’en passe tellement il y a de marques annexes). Alors oui, si tu as un problème vis à vis du fait que c’est un grand groupe… et que tu préfère privilégier les boites qui ont le « spirit »… oui sauf qu’oujourd’hui, le seul spirit, c’est le pognon, et Quik, Oneil, Rip Curl, ils l’ont bien compris…

      « si tu rides quelques fois l’été, alors effectivement Décath c’est bien après si tu es plus régulier, tu vas vite comprendre la différence. »

      Sauf que Décath, comme tu dis, vends des planches Stark… probablement un inconnu sur la cote basque, probablement sans spirit…
      Je surf régulièrement, et tu sais quoi, ma prochaine combi, ça serra du Décath! Même matière que les concurents, des finitions qui semble très correctes, une coupe très correcte, et du cousu collé même à l’intérieur, sur les endroits sollicités et un frontzip comme les dites grandes marques, et tout ça pour 100/120 euros de moins pour la simple et bonne raisons qu’il n’y a pas d’intermédiaire…
      Le mec qui à le spirit aujourd’hui, c’est celui qui est capable de choisir son matos en adéquation avec sa pratique, sans se soucier de passer pour un naze par ce qu’il y a marqué décath dessus…

      Signaler un abus

    zorro - 28 avril 2013 à 16 h 50 min Répondre

    La photo est dingue! Bravo! Et ils ont du prendre une belle branlée en suivant.

    Signaler un abus

    bert - 28 avril 2013 à 8 h 55 min Répondre

    Ouais, c’est vrai, y’a des marques, comme ca, qui vendent la même daube trois fois moins cher, et donc, évidemment, ca décrédibilise les grandes marques qui plument le consommateur avec tant de classe et de si jolies pubs…
    « Les marques de surf », c’est quoi leur crédibilité? Elles appartiennent à des fonds de pension ou de grosses holding, tentent par tous les moyens de racoler large en vendant des bikinis, des fringues de ski, des fringues de luxe ou des accessoires inutiles, mais évidemment, c’est le bas de gamme qui « décrédibilise »! Les marques de surf n’ont aucune crédibilité! Pas un gramme! Alors t’en fais par pour elles, et j’encourage tout le monde à acheter moins cher, de toute façon, tout est fabriqué en Indo ou en Chine pour pas cher!

    Signaler un abus

    cédric - 27 avril 2013 à 12 h 13 min Répondre

    bonjour,
    j’ai reçu le dernier mag qui est comme très souvent très bien, cependant, je suis surpris dans votre rubrique « boardshorts  » de voir que vous mettez du Tribord. Pourquoi montrer ce genre de produits de grande distribution qui décrédibilise les marques de surf, je trouve cela dommage. voilà, c’était le petit reproche du jour, bonne continuation ;-)

    Signaler un abus

      Leduc23 - 27 avril 2013 à 15 h 08 min Répondre

      Car tout le monde n’a pas les moyens de mettre 100€ dans un boardshort.Et je vois pas en quoi çà décridibiise les marques de surf..

      Signaler un abus

        clo - 27 avril 2013 à 15 h 45 min

        ça les décrédibilisent dans le sens ou certains produits décath non rien à envier aux marques de surf………oneill,rip curl ou quick c’est de toute façon tjrs plus cool hors de l’eau mais dans l’eau on s’en fout,non?

        Signaler un abus

        Leduc23 - 27 avril 2013 à 16 h 44 min

        Yes.on est d’accord.

        Signaler un abus

        Bubu - 28 avril 2013 à 19 h 42 min

        Tout à fait d’accords !

        Signaler un abus