Coup de pression

Le coup de pression d’Adrien Toyon

Le Réunionnais est tombé nez à nez avec un requin le mois dernier à Teahupoo. Heureusement que miss Hongrie était là...

Publié le 3 mai 2013

“C’était pendant une de mes premières sessions à Teahupoo, le mois dernier. il y avait environ 6 pieds (2 mètres) ce jour-là et j’étais sur le bowl ouest, à l’inside de la vague. A un moment j’ai pris une vague et je me suis fait enfermer dans le tube. La vague m’a envoyé au fond, je me suis coupé un peu au dos et sur le coude. En ressortant, j’étais près de la barrière de corail. Les deux vagues de la série suivante m’ont éjecté dans le lagon, en me coupant les pieds au passage.
Et là dans le lagon, je suis tombé nez à nez avec un requin d’environ 1,50m. il était juste là, à moins de 2 mètres de moi, je voyais très bien son aileron dorsal et celui de la queue. C’était un pointe noire, je sais que ça n’attaque pas mais bon, ça a quand même des dents et moi je saignais… Il a changé de trajectoire quand il m’a vu et je l’ai perdu de vue, mais j’arrêtais pas de me dire “si ça se trouve il est là, juste en dessous de moi”. J’avais vraiment peur que le sang ne l’attire. Je cherchais une patate pour pouvoir me mettre hors de l’eau et essayer de voir où il était, d’apercevoir son aileron, mais il n’y en avait aucune ! Du coup j’ai ramé, ramé à fond
Au-delà d’une certaine taille à Teahupoo tu ne peux pas revenir au line-up en marchant sur le reef, il faut faire un grand tour par la passe et ramer pendant environ 15 minutes. Mais moi j’étais tellement en stress que j’ai quand même décidé de couper par le reef, je suis monté en speed dessus, j’ai marché sur des patates de corail et je me suis recoupé sous les pieds. Et là, il y avait un bateau – dans lequel il y avait d’ailleurs une ancienne miss Hongrie, hyper bien foutue ! – qui m’a récupéré de l’autre côté.
Les locaux se sont tous foutus de moi en me disant “ah ah, c’est pas grave bra !”, mais bon j’ai quand même eu bien peur sur ce coup-là.”

Photo : Adrien au Café de Paris, Hossegor – © Antoine Justes

Un commentaire 

Commentaires

    herve - 3 mai 2013 à 23 h 45 min Répondre

    c’est plûtot Miss Hongrie qui a eu un gros coup de pression en voyant déboulé le shark Toyon sur le reef…

    Signaler un abus