World Tour

Oakley Pro Bali : la hiérarchie respectée

9 têtes de série sur 10 se sont imposées aujourd'hui au 2nd tour de l'étape balinaise du WT. Résumé, photos et highlights vidéo...

Publié le 19 juin 2013

wilson

L'envol tout en contrôle de Julian Wilson, qualifié pour le 3e tour. Photo © ASP / Hayden-Smith

logoLa compétition n’attend pas au Oakley Pro Bali. Les conditions sont au rendez-vous sur la droite de Keramas (1,5 – 2 m) et les organisateurs du contest indonésien en profitent pour enchaîner les séries avant un fléchissement de la houle attendu dans les prochaines heures.

Le 1er tour mené à son terme, mardi, dès le jour d’ouverture de la période d’attente de cette cinquième étape du World Tour, les surfeurs voués au 2e tour de repêchage ont donc réinvesti le spot balinais, ce mercredi matin très tôt (heure de Paris), pour tenter de rejoindre les douze qualifiés directs pour le 3e tour. Entre deux marées, dix des douze heats ont finalement pu se disputer avant la tombée de la nuit.

Pour un verdict sans appel : neuf des dix lycras orange, synonymes de têtes de série, ont dominé leur sujet et il a fallu patienter jusqu’à l’ultime duel de la journée pour voir un lycra bleu, en l’occurrence le Brésilien Miguel Pupo, sauver l’honneur des « sans-grades » en dégommant l’Australien Bede Durbidge (12,77-12,70). Pas de chance pour le vice-champion du monde 2008 qui a scoré un 6,27 sur sa dernière vague alors qu’il avait besoin d’un… 6,35 pour dépasser Pupo, auteur notamment d’un 8,17 pour une succession de turns appuyés.

slater

Kelly Slater et le tube, une belle histoire d'amour. Photo © ASP / Kirstin

Le coup de force de Pupo excepté, la hiérarchie a ainsi été respectée dans les autres séries. Kelly Slater a même exploité à merveille les éphémères conditions tubulaires matinales pour scorer deux barrels (9,17 et 9,00) et mettre rapidement combo son cadet de 26 ans, le jeune invité aussie (15 ans) Jack Robinson, balayé 18,17-3,43. Du coup, le Floridien en a profité pour tester du matériel dans la seconde partie du heat. « Oui, j’aime toujours autant expérimenté de nouvelles choses« , s’est expliqué le King. « Avant la série, j’ai dit à Belly (son manager, NDLR) que si je parvenais à scorer rapidement deux bonnes vagues, j’essaierais le quad. En free surf, les places sont chères ici alors j’ai saisi l’occasion. »

Punition identique à celle de Robinson dans la foulée pour Bruce Irons, à court de rythme et jamais en mesure d’inquiéter l’éternel prétendant au titre mondial, Taj Burrow (3,14-13,50). En 2008, année de la dernière visite du World Tour à Bali, l’Hawaiien avait pourtant dominé l’Australien au 1er tour du Rip Curl Pro Search (mais à Uluwatu), avant de remporter l’épreuve. Cette fois, le titulaire de la wild card Oakley est complètement passé à côté de son contest (5,50 au 1er tour).

parko

Joel Parkinson a souffert face au local Oney Anwar. Photo © ASP / Russ Hennings

Oney Anwar a, de son côté, donné plus de fil à retordre à Joel Parkinson. Pour sa seconde participation de l’année à une levée du WT (après Bells Beach), le vainqueur des trials a furtivement repris à mi-heat les rênes de l’affrontement l’opposant au champion du monde en titre grâce à un aerial noté 7,13. La réponse de Parko n’a pas tardé, sous la forme d’un enchaînement de gros carves (7,50) avant de plier l’affaire – petit aerial à l’appui (photo) – dans les dernières minutes (16,10-14,03) malgré une dernière combinaison tube – turn – air servie par l’Indonésien, néanmoins insuffisante aux yeux des juges…

« Avec le changement de marée, notre série était un peu lente et je suis content de m’en être sorti après ma déception de la veille« , confiait l’Australien. « Oney est vraiment un bon gars et un surfeur talentueux. »

buchan

Adrian Buchan a sorti de sa planche quelques floaters (très) haut de gamme. Photo © ASP / Hayden-Smith

Parko, Burrow, mais aussi Josh Kerr, Julian Wilson, Adrian Buchan et Kai Otton : les surfeurs aussies se sont tirés à bon compte de ce tour de repêchage.

Kerr en dominant l’Hawaiien Dusty Payne (13,00-11,00), scotché au 2e tour pour la troisième fois consécutive ; Wilson en signant l’aerial de la journée (noté 8,87, photo de tête) pour se défaire du Brésilien Raoni Monteiro (15,70-12,77) ; Buchan en accablant de délicieux floaters, dont un absolument monumental, son compatriote Adam Melling (17,13-10,44) ; Otton en fracassant les vagues de gros turns pour éjecter (14,90-8,17) un Alejo Muniz (Bré) sans répondant.

Une recette également employée un peu plus tôt par Gabriel Medina, resté la veille sur son plan A du « tout aerial » et redescendu sur terre face à son compatriote Willian Cardoso qu’il a mis combo grâce au second meilleur total du jour (17,80-8,77). « Lors du 1er tour, j’ai essayé d’envoyer en priorité des airs car la vague semblait s’y prêter« , reconnaissait le surfeur de Maresias. « Aujourd’hui, j’ai porté mon attention sur les turns. Ça a bien fonctionné. J’ai connu quelques résultats difficiles ces derniers temps (2e tour aux Fidji, NDLR) et j’espère me relancer à Bali. »

zietz

Sebastian Zietz s'est bien remis de son duel au sommet perdu la veille face à Florence. Photo © ASP / Hayden-Smith

Rien à faire enfin pour Kieren Perrow face à Sebastian Zietz (11,60-15,23). Armé de la décontraction qui le caractérise, l’Hawaiien, privé de barrels – un crime ! –, a logiquement fait sien la série en récoltant notamment un 9,00 sur une onde joliment sculptée. Pas de doute, « Seabass » s’est remis la tête à l’endroit après son incroyable duel au sommet de la veille perdu face à Florence (19,37 contre 19,87 !). Un Double John que Zietz pourrait d’ailleurs retrouver au 3e tour… Ouch !

Malgré la baisse attendue de la houle, un call est fixé aux alentours de 0h30-1h dans la nuit de mercredi à jeudi (heure de Paris). En cas de reprise, la première série à l’eau mettra aux prises Brett Simpson (USA) et Travis Logie (AFS), uniquement si le surfeur sud-af’ est remis de ses plaies fidjiennes et qu’il a fait le voyage jusqu’à Bali (il se soignait aux États-Unis). La dernière série du 2e tour opposera l’Américain Kolohe Andino à l’Australien Matt Wilkinson.

Image de prévisualisation YouTube
Les résultats et les séries à venir :

Le 2 tour (de repêchage, à élimination directe) :
Heat 1 : Kelly Slater (USA) 18.17 def. Jack Robinson (AUS) 3.43
Heat 2 : Taj Burrow (AUS) 13.50 def. Bruce Irons (HAW) 3.14
Heat 3 : Joel Parkinson (AUS) 16.10 def. Oney Anwar (IDN) 14.03
Heat 4 : Josh Kerr (AUS) 13.00 def. Dusty Payne (HAW) 11.00
Heat 5 : Gabriel Medina (BRÉ) 17.80 def. Willian Cardoso (BRÉ) 8.77
Heat 6 : Sebastian Zietz (HAW) 15.23 def. Kieren Perrow (AUS) 11.60
Heat 7 : Julian Wilson (AUS) 15.70 def. Raoni Monteiro (BRÉ) 12.77
Heat 8 : Adrian Buchan (AUS) 17.13 def. Adam Melling (AUS) 10.44
Heat 9 : Kai Otton (AUS) 14.90 def. Alejo Muniz (BRÉ) 8.17
Heat 10 : Miguel Pupo (BRÉ) 12.77 def. Bede Durbidge (AUS) 12.70

À venir…
Heat 11 : Travis Logie (AFS) vs. Brett Simpson (USA)
Heat 12 : Kolohe Andino (USA) vs. Matt Wilkinson (AUS)

Qualifiés pour le 3e tour à la suite du 1er tour : Adriano de Souza (Bré), Fred Patacchia (Haw), Yadin Nicol (Aus), Jordy Smith (AFS), Mick Fanning (Aus), Damien Hobgood (USA), Nat Young (USA), Filipe Toledo (Bré), CJ Hobgood (USA), Michel Bourez (PYF), Jérémy Florès (Fra) et John John Florence (Haw).

Suivez le Oakley pro Bali en live sur le site de la compétition

Vincent Martin – plus de news compétition sur son blog Planète Surf

Mots-clés :

Commentaires