ASP Star

Peterson Crisanto remporte le Reef Pro El Salvador

Le Brésilien crée la surprise en remportant le WQS 6* devant Josh Kerr au terme d'une semaine marquée par des conditions parfaites sur le spot de Punta Roca...

Publié le 15 juillet 2013

Paterson Crisanto. Photo : ASP/Shadley

Reef Pro El Salvador ASP 6* – Punta Roca, La Libertad, El Salvador, du 9 au 14 juillet 2013.

Le Brésilien Peterson Crisanto (21 ans) a remporté le Reef Pro El Salvador hier face à l’Australien Josh Kerr au terme d’une semaine marquée par des conditions incroyables sur la longue droite à manoeuvres de Punta Roca. Le regular brésilien, qui signe là sa première victoire sur une épreuve 6*, s’était auparavant défait de Mitch Crews (Aus) en quarts et de Fred Pattachia (Haw) en demis. Une victoire qui le conforte dans sa course à la qualification pour le World Tour (actuel 42ème au classement World Rankings après sa victoire).
Côté Français, c’est à nouveau Maxime Huscenot qui, comme en Afrique du Sud et au Mexique, signe le meilleur résultat tricolore en se hissant à la 17ème place de l’épreuve. Le Réunionnais pointe désormais à la 47ème place du classement World Rankings.

Max Huscenot - Photo : ASP/Shadley

Plus d’infos sur le site du Reef Pro El Salvador

Résultats :

Finale
1 – Peterson Crisanto (BRA) 16.43
2 – Josh Kerr (AUS) 12.83

Demi-finales
SF 1: Josh Kerr (AUS) 14.86 def. Wade Carmichael (AUS) 14.77
SF 2: Peterson Crisanto (BRA) 16.76 def. Fred Patacchia (HAW) 9.93

Quarts de finale :
QF 1: Josh Kerr (AUS) 11.83 def. Caio Ibelli (BRA) 5.90
QF 2: Wade Carmichael (AUS) 12.67 def. Tim Reyes (USA) 9.33
QF 3: Fredrick Patacchia (HAW) 15.57 def. Tanner Gudauskas (USA) 15.17
QF 4: Peterson Crisanto (BRA) 17.40 def. Mitch Crews (AUS) 14.06

Josh Kerr, deuxième de l'épreuve - Photo : ASP/Shadleya

2 commentaires 

Commentaires

    jack pepsi - 15 juillet 2013 à 13 h 49 min Répondre

    Pas un mot sur Aranburu, pour signaler sa 16ème place actuelle au world ranking ? C’est le meilleur européen du circuit et une entrée probable dans le top 34, actuellement, c’est pas rien. Oublions les petits réflexes chauvins… pour une fois. Lacomare lui, semble, malheureusement sur la lignée de ses dernières saisons : gros exploit et puis plus rien… C’est le point commun à tous les français : un gros résultat et paf, disparition. Dommage.

    Signaler un abus