Extrait Mag

S.A.W : Shape Around the World

Un pari fou, du shape, un tour du monde... Un article à lire en entier dans le mag d'août, actuellement en kiosque.

Publié le 4 août 2013

SAWeb

Shape : art et passion pour les accros à la vague. Photo : Antoine Le Seigle

Loïc Bourdon a réalisé son rêve en jouant sur les deux tableaux dans l’accomplissement d’un surfeur. Apprendre à shaper en réalisant un tour du monde. Une belle aventure d’une année où la réalité dépasse souvent notre imagination.

Par Antoine Le Seigle

[--]

Après de nombreuses heures de recherches et de préparation, plus de 300 mails envoyés à différents shapeurs à travers le monde, le voyage une fois planifié pu commencer. Les bases ont été apprises dans le sud de la France. Au vu des engagements pris, la pression était à ce moment-là à son paroxysme, la peur de mal faire, de ne pas réussir, de s’être finalement trompé. On peut aimer shaper, être passionné, on n’est pas forcément doué. Loïc s’était jusqu’alors limité à des réparations.

C’est auprès d’Éric Rougé, shapeur d’Anglet, que furent donnés les premiers coups de rabot, et que la S.A.W 001 vit le jour. C’est une planche cosignée (comme toutes celles faites lors de ce voyage), mais celle-ci à quelques choses en plus : d’une part c’est la première, mais aussi, elle a véritablement été faite à deux. Pour apprendre les bases et l’initier, Éric, très pédagogue, travaillait son rail de son côté, et Loïc reproduisait du sien. Malgré l’appréhension de Loïc, la planche réalisée fut néanmoins symétrique…

«  Éric, ça restera particulier, car c’était ma première board, et c’est à ce moment-là que la théorie est devenue pratique. »

Avant de se rendre à Paris pour décoller outre Atlantique, Loïc s’est arrêté pendant 1 mois chez Jeremy Ferrara. Le même goût pour les planches alternatives et la résine teintée l’avait poussé à vouloir cette rencontre. « Avec Jeremy, on s’est tout de suite très bien entendu. C’était vraiment un des ateliers dans lesquels je voulais aller, car on partage une même culture pour les planches alternatives et les longboards. D’ailleurs, c’est là que j’ai fait mon premier longboard ! Jeremy m’a montré énormément de choses sur le shape et le glassage, c’était vraiment le début ma formation. »

Puis le départ pour l’autre continent est arrivé. Après un arrêt rapide de quelques jours à New York, juste le temps de se balader dans Manhattan et checker Rockaway, hélas flat, Loïc redécollait pour le Pérou.

[--]

SS313Retrouvez l’intégralité de l’interview dans le Surf Session de juillet, actuellement en kiosque.

> Découvrez le sommaire du mag

> Commandez ce numéro

> Téléchargez le mag sur l’Appstore (pour iPad/iPhone) et sur GooglePlay (pour tablettes/smartphones sous Android)

> Abonnez-vous à Surf Session

Mots-clés :

Un commentaire 
    shootthecurl - 5 août 2013 à 21 h 17 min

    Un Tour du Monde et un retour en France pour monter son atelier dans la plus belle ville du monde Pont-L’abbé (sans aucun chauvinisme bigouden). Merci pour cet article Surfsession, mais j’ai quand même l’impression qu’il a eu un peu la poisse pour son tour du monde

    Signaler un abus