ASP Star

Charly Martin vainqueur du Soöruz Lacanau Pro 2013

Le surfeur guadeloupéen a mis fin à la suprématie brésilienne à Lacanau, avec un parcours sans faute.

Publié le 18 août 2013

martin2

Au round of 16, Charly Martin s'est fendu d'un aerial "superman". Photo ASP Europe / Poullenot / Aquashot

Charly Martin, bien que sans sponsor major, est un surfeur qui gagne. Ce qui n’est pas si courant dans le paysage du surf tricolore. En août 2012, il avait défloré son palmarès sur le circuit WQS en s’adjugeant à Newquay (Angleterre) le Relentless Boardmasters (Star 6 étoiles). Le surfeur du Moule y a ajouté une nouvelle ligne, ce dimanche après-midi, en remportant la 34e édition du Soöruz Lacanau Pro. Depuis 2009 et la victoire de Joan Duru, sorti cette année au round of 16 par… Martin, aucun Français n’avait réussi cette performance sur la Grande plage canaulaise, les Brésiliens se succédant sur la plus haute marche du podium : Wiggolly Dantas en 2010, Gabriel Medina en 2011 et Filipe Toledo l’an passé.

« J’ai travaillé dur ces derniers temps », assurait le héros du jour, relancé fin-juillet par sa 17e place à l’US Open après un début de saison plus que quelconque. « J’ai appris de mes erreurs, notamment par rapport à la saison dernière et j’entends être désormais plus cohérent dans mes choix. Je n’ai toujours pas de sponsor majeur, mais je sais en revanche que je peux compter sur un entourage en or, avec des personnes comme Yann Martin qui entraîne Marc (Lacomare) et Ramzi (Boukhiam) et qui m’aide. Je tiens à remercier tous les gens qui me soutiennent, c’est véritablement important de se sentir accompagné lorsque vous luttez dans une série. Ce soutien est essentiel pour ma confiance. »

En confiance, Charly Martin l’a été suffisamment ce dimanche pour se sortir de situations parfois très compliquées. Comme en matinée, à marée basse et dans des vagues aléatoires – ou « pourries », c’est selon –, lorsque dans les dernières secondes de sa série du round of 16, le Français s’est retrouvé relégué à la troisième place (éliminatoire) par le Brésilien Crisanto. Martin a finalement été sauvé de l’élimination par une ultime vague sur laquelle il a scoré un 6,90 pour sauter au buzzer… Joan Duru.

Malgré des conditions difficiles sur la Grande plage de Lacanau, Charly Martin est parvenu à multiplier les manoeuvres, notamment au début de la finale pour mettre Frederico Morais sous pression. Photo © ASP Europe / Poullenot / Aquashot

En quarts puis en demies, le Guadeloupéen a fait preuve d’une solidité à toute épreuve pour décimer l’armada brésilienne : Jesse Mendes d’abord qu’il a assommé dans les cinq dernières minutes de deux vagues bien construites avant de rendre la politesse à Peterson Crisanto, tombeur en quarts du Tahitien Steven Pierson (lire résultats ci-dessous), en prenant l’ascendant dès l’entame du heat.

Une recette gagnante que le champion d’Europe junior 2010 a réutilisée en finale face à Frederico Morais (PRT), dangereusement mis en confiance par ses deux perfs en quarts contre Balaram Stack (USA) puis en demies face à Oney Anwar (IDN). Raison supplémentaire pour Martin de scorer en rafale d’entrée : une vague backside – il est regular – conclue d’un gros reentry (6,17) suivie d’une autre frontside avec un air (4,33). Sur un spot de plus en plus difficile (1 mètre à faible fréquence), Morais a eu toutes les peines du monde à dénicher des ondes à potentiel, laissant le Guadeloupéen creuser petit à petit un écart définitif (11,87-10,90).

Le Portugais Frederico Morais a livré et perdu une finale 100 % européenne. Photo ASP Europe / Poullenot / Aquashot

« Je suis très content », souriait le vainqueur. « Je suis venu à Lacanau sans pression particulière, en voulant d’abord me faire plaisir et ça a fonctionné ! Les conditions étaient difficiles alors que nous nous attendions à une amélioration par rapport à la veille (samedi). Mais c’est toujours resté fun et surfable. Je me sens en grande forme et c’est un excellent résultat pour moi. » À hauteur de la 87e place au World Ranking avant le contest canaulais, Charly Martin devrait faire son apparition dans le top 50 au prochain classement. Avec l’ambition toujours renouvelée de voir plus haut. « Un top 32″, espère-t-il même.

La prochaine étape européenne du circuit WQS conduira les surfeurs en Espagne, du côté de la Galice, pour le Pantin Classic Galicia Pro, du 27 août au 1er septembre.

Vincent Martin
Plus de news compétitions sur son blog Planete Surf

♦ Les résultats :

La finale :
1. Charly Martin (GLP) 11.87
2. Frederico Morais (PRT) 10.90

Les demi-finales :
DF 1 : Charly Martin (GLP) 13.17 def. Peterson Crisanto (BRÉ) 10.33
DF 2 : Frederico Morais (PRT) 14.34 def. Oney Anwar (IDN) 8.87

Les quarts de finale :
QF 1 : Peterson Crisanto (BRÉ) 14.10 def. Steven Pierson (PYF) 13.67
QF 2 : Charly Martin (GLP) 12.90 def. Jesse Mendes (BRÉ) 12.17
QF 3 : Oney Anwar (IDN) 10.90 def. Vasco Ribeiro (PRT) 10.00
QF 4 : Frederico Morais (PRT) 12.43 def. Balaram Stack (USA) 7.13

Le round of 16 (les deux premiers de chaque série qualifiés) :
Heat 1 : Peterson Crisanto (BRÉ) 16.84, Charly Martin (GLP) 14.20, Joan Duru (FRA) 13.94, Ian Gouveia (BRÉ) 8.13
Heat 2 : Jesse Mendes (BRÉ) 14.10, Steven Pierson (PYF) 12.34, Cory Arrambide (USA) 11.00, Marco Fernandez (BRÉ) 7.74
Heat 3 : Oney Anwar (IDN) 17.34, Balaram Stack (USA) 12.47, Billy Stairmand (NZL) 12.10, Conner Coffin (USA) 9.67
Heat 4 : Frederico Morais (PRT) 16.00, Vasco Ribeiro (PRT) 11.80, Krystian Kymerson (BRÉ) 11.00, Santiago Muniz (ARG) 10.40

Vincent Martin
Plus de news compétitions sur son blog Planete Surf

4 commentaires 

Commentaires

    Hugo - 21 août 2013 à 8 h 28 min Répondre

    Merci merci merci à tous les deux!
    Les commentaires étaient juste inaudibles, je n’ai rien contre les commentaires en français, mais mettez des gens qui savent de quoi ils parlent svp.
    Oui aux commentaires en français, mais par des vrais pros, qui ne sont pas là critiquer à tout va tout ce qui n’est pas français, ou qui ne connaissent juste pas le surf comme on a pu avoir à Lacanau.
    Didier Piter, Dave Mailman, Vico, Darqué, Lacaze par ex sont ces personnes.

    Signaler un abus

    Karl - 19 août 2013 à 12 h 35 min Répondre

    Bravo à Charly pour cette belle victoire, on dirait qu’il a bien grandi et que la perte de son sponsor principal lui a remis les idées en place vu qu’il ne se la joue plus et surtout a mis de côté sa vie nocturne et ses débordements. Bravo en tous cas, belle compétition, par contre webcast en français catastrophique malgré de très belles images, les commentateurs ne sont VRAIMENT pas au niveau (même un français, le comble, ils ne connaissent même pas les manoeuvres ! ) pour un WQS de cette envergure, mis à part « Vicko » qui venait de temps à autres quand il ne comentait pas en 4 langues sur la plage à la place de l’indéboulonnable et surtout mauvais commentateur local « Freddy »…J’étais sur la plage avant de partir vendredi et je voyais les surfeurs internationaux halluciner…C’est quand même domage d’avoir une victoire française sur la seule compétition française de la saison, et avec un sponsor français, et que l’image que le reste du monde et les compétiteurs vont avoir c’est des amateurs uniquement francophones qui entâchent un très bel événement, autant sur la plage que par leur faible niveau sur internet… SVP Lacanau, gardez les surfeurs, l’équipe de production du webcast, Vicko et virez tout le reste si vous voulez gagner l’envergure et la respectabilité d’un vrai QS 5étoiles que vous méritez. Encore bravo Charly .

    Signaler un abus

      Guil - 20 août 2013 à 17 h 41 min Répondre

      Vico est le meilleur speaker sur le Tour depuis bien longtemps. C’est le seul qui soit crédible, il est coach, juge, chef juge et connaît tous les surfeurs. Il parle 5 langues et est le seul que j’ai vu décrypter les manœuvres et les nommer correctement, avec Dave Mailman. Ça serait bien qu’on est un mec comme lui sur le World Tour pour montrer que les français peuvent aussi être pro, et sortir des mythos qui pensent que c’est eux les plus importants parce qu’ils ont un micro dans les mains.

      Signaler un abus

        leSteph - 21 août 2013 à 21 h 14 min

        ben je savais pas tout ça sur Vico en tous cas j’ai regardé le live du Swatch aujourd’hui (en anglais, malheureusement pour une épreuve française…) et efectivement il dépote, super technique, rien à dire. c clair qu »il a le niveau après ça serait bien d’avoir des webcats avec un peu de français sur les compétes en France, mais en tous cas c’est cool d’avoir un mec pro et qui est respecté sur le Tour, ça change des idées des anglo saxons qui pensent que les français sont nuls en langues et en technique ! D’accord avec Hugo sur la liste, après je mettrai Vico et Mailman (George Eddy avec son accent ricain) bien en haut de la liste, ensuite Piter mais il est pas habitué mais très technique, puis lacaze et Archy. les autres sont pas assez bons ou pros. Allez les frenchies !!!

        Signaler un abus