Coup de pression

Le coup de pression de Ian Walsh

Le big-wave rider hawaïen a cru voir sa dernière heure arriver lors d'un gros wipe-out à Jaws il y a quelques années. Flippant.

Publié le 20 septembre 2013

Ian Walsh, Anglet septembre 2013 - © R. Ferrand

On le savait en s’apprêtant à le rencontrer : Ian Walsh allait être un bon client pour cette rubrique. Celui qui surfe Jaws depuis toujours (il a grandi en face du spot) et passe son temps à courir les plus grosses vagues de la planète avait forcément une ou deux histoires bien flippantes à nous raconter. On ne s’était pas trompés.
Le big-wave rider hawaïen était de passage à Anglet jeudi soir à l’occasion d’une soirée organisée par son sponsor Fox. Soirée qu’on a d’ailleurs prolongé avec lui jusque tard dans la nuit dans les rues de Biarritz…

“J’ai quelques sales histoires en mémoire, mais j’en ai vraiment deux en particulier, dont une où je suis passé à 1 seconde de mourir noyé. C’était à Jaws, il y a 8 ans. Je m’étais fait tracter sur une vague bien tendue, et je me suis retrouvé en parfaite position pour tenter un barrel, ce qui était une idée un peu étrange sur le moment (rires). Mais bon je me suis dit  « allez c’est parti !» et je me suis retrouvé super profond dans le tube. Mais alors que je pompais dans la pocket, toute la vague s’est comme affaissée, et m’a compressé le cou. La force de la lèvre a fait éclater la fermeture de mon gilet de sauvetage et m’a vidé tout l’air que j’avais dans les poumons. Comme si un mec venait de me frapper super fort dans l’estomac.
J’ai commencé à me faire secouer et j’ai senti que j’allais faire le grand tour. Heureusement, j’ai pu reprendre un peu d’air au moment où la lèvre me renvoyait vers le bas.
Quand je suis arrivé en bas, j’ai eu la sensation d’être pris dans un accident de voiture et une tornade. Mes pieds ont touché ma tête. Je savais qu’il ne fallait pas perdre mon gilet, parce qu’il me ramènerait à la surface si je perdais connaissance. Mais il s’était en partie retiré et ne tenait plus que par un bras. J’essayais de nager tout en le tenant. Et là je me souviens m’être mis à paniquer. Ça faisait 30, 35 secondes que j’étais sous l’eau. Je grattais l’eau comme un chien pour remonter à la surface et j’ai commencé à sentir tous mes muscles s’affaiblir, se relâcher les uns après les autres, cesser de fonctionner.
J’ai ouvert mes yeux pour repérer où était la surface. Normalement tu aperçois du bleu, ou du blanc. Mais là j’étais dans l’obscurité la plus totale. Le noir complet. Mon corps voulait arrêter de nager, mais mon cerveau, lui, tournait à plein régime et me disait de continuer : « Allez ! Allez ! Nage, nage !” » En fait mon corps cessait complètement de fonctionner pour permettre à mon cerveau de conserver de l’oxygène. Je me vois encore dire à mon corps de continuer à fonctionner, à nager…
L’instant d’après j’étais enfin à la surface. Un jet-ski qui quadrillait la zone était tout près de moi, mais la vague de derrière est arrivée et le pilote a dû repartir sans avoir le temps de me récupérer. La vague était énorme, elle m’a explosé. j’ai fait un backflip sous l’eau et là j’ai perdu mon gilet pour de bon.
J’ai finalement pu remonter à la surface et le jet-ski a enfin pu me récupérer. J’ai commencé à sentir tout le sang amassé dans mon cerveau de nouveau circuler dans mon corps, et je suis tombé dans les pommes, m’ouvrant au passage la tête contre l’arrière du jet-ski.
J’ai beaucoup appris ce jour-là, ça m’a fait grandir. Après cet épisode, j’ai eu un vrai déclic : j’ai compris qu’il fallait m’entraîner davantage, et que j’avais encore à apprendre sur mon corps. Ça m’a vraiment fait prendre conscience de l’importance d’être prêt physiquement si je veux continuer à repousser mes limites dans les grosses vagues. Depuis, je m’entraîne énormément sur terre, pour être capable de faire ce que veux dans l’eau, et de rentrer à la maison le soir.”

Vidéo : Ian Walsh affrontant Jaws, cette fois à la rame, lors de la célèbre session de novembre 2012 :

Image de prévisualisation YouTube

2 commentaires 

Commentaires

    okeana - 26 septembre 2013 à 20 h 24 min Répondre

    Et bien,il est passé de près ! La vidéo est très bien,enfin le surfeur est très bien !!!
    Bisous du gabon

    Signaler un abus

    xaxa - 20 septembre 2013 à 15 h 58 min Répondre

    waou belle vidéo :)

    Signaler un abus