Publicite1

World Tour

Quik Pro France : Florès tombe, Bourez toujours là

Vagues engagées à La Gravière pour cette troisième journée de compétition qui a vu notre Jérémy national s'incliner. Michel Bourez, en revanche, poursuit solidement son chemin !

Publié le 2 octobre 2013

Quiksilver Pro France, 7ème journée – La Gravière, Hossegor :

LES CONDITIONS
Retour à La Gravière pour cette troisième journée du Quiksilver Pro France ! Enfin de la houle après quatre jours de flat sur les côtes landaises et le banc de sable du plus célèbre des spots d’Hossegor se réveille pour nous offrir un spectacle intéressant et varié tout au long de cette journée. Ça commence au petit matin dans des vagues de 1 m 50 à 2 m qui ont tendance à barrer mais avec des bombes qui passent. Le choix de vagues est primordial. Ça claque un peu moins avec la marée montante et le King Of The Groms prend le relais l’espace de trois heures. Avec moins d’eau, le contest peut alors se poursuivre jusqu’à la nuit : lumière magique du sunset derrière le spot et vagues parfaites pour conclure avec, en plus, un heat dantesque !

Le pic de la Gravière aura une fois encore donné le meilleur de lui-même pour les surfeurs du Tour.

LA JOURNÉE DES FRANÇAIS
- Le premier à l’eau est Michel Bourez, opposé à Kolohe Andino. Le Tahitien ne bouge pas pendant quasiment un quart d’heure mais son adversaire ne trouve rien d’intéressant. Michel trouve alors le bon tube : une droite bien épaisse et sablonneuse qui lui vaut un 9,73 pts (voir photo en bas de vague). Il combine sa vague avec un solide 7,00 pts et met le Californien combo. Concentré et efficace, Le Polynésien avance donc au round 4, où il sera à l’affiche d’un heat très attendu face à John John Florence et Mick Fanning.
- On l’attend tous les ans mais non, ce n’est pas encore cette année que Jérémy Florès ira chercher la victoire à domicile… Le Réunionnais a été dominé par le fougue et la fraîcheur de Felipe Toledo. On espérait mieux vu les conditions engagées de La Gravière qui correspondait plus, on le pensait, au Français qu’au Brésilien. On voyait déjà Jérémy sortir des tubes incroyables, comme il nous le montre partout sur la planète. Mais le suspens n’aura pas tellement duré : Florès s’incline en ne prenant qu’une seule vague face à un Toledo en feu (voir la Perf du jour) 18,47 à 2,67 pts. Il retentera le coup dans un an…
- Il n’est pas Français mais Marocain, on saluera tout de même la performance de Ramzi Boukhiam face à Mick Fanning. Le jeune surfeur de 20 ans a mis la pression sur le n°1 mondial avec un très beau tube en gauche noté 9,17 pts. Sans back-up score suffisant, c’est finalement le maître stratège australien qui aura raison de son opposant, construisant son total patiemment. Le White Lightning s’impose 13,34 à 10,67 pts.

LE HEAT DU JOUR
On l’aura attendu jusqu’au bout ! Ce sont les trois dernier surfeurs à l’eau aujourd’hui qui nous ont offert la demi-heure de surf la plus appréciable du jour. Kai Otton, Taj Burrow et Joel Parkinson ont bien chauffé les spectateurs encore présents sur la plage. Les gros scores se multiplient et alors qu’on croit à un duel en Taj et Parko, le discret Kai Otton s’énerve. Dans des vagues parfaites, le frisé trouve deux énormes scores : 9,77 et 9,40 pts. Il se replace en tête et coiffe sur le fil ses compatriotes. Encore une belle perf à l’actif de Kai, de nouveau au rendez-vous des quarts de finale, c’est la quatrième fois cette saison.

Felipe Toledo, show-man du jour, dans la caverne de la Gravière. Cazenave/Quiksilver

Felipe Toledo, show-man du jour, dans la caverne de la Gravière. Cazenave/Quiksilver

LA PERF DU JOUR
Tombeur de Jérémy Florès, ça nous fait forcément un peu mal mais Felipe Toledo a bien mérité sa victoire. Le poids plume auriverde se jette d’abord dans un barrel bien rond, enquillant la section droit comme un i ! Ça monte à 8,50 pts et nous montre que oui, il faut compter sur lui ailleurs que dans des beachbreaks moisis. Le Brésilien marque encore plus les esprits avec sa deuxième vague : tube combiné avec un alley-oop énorme (voir photo en bas de page) ! Foule en délire et perfection frôlée (9,97 pts). Gros total qui laisse Florès dans les choux et offre un quatrième tour au Brésilien, lui qui marquait le pas depuis sa demi-finale à domicile.

ET SINON
- John John Florence donne toujours l’impression de se balader.
- Kelly Slater aussi.
- Circuler autour de La Gravière, c’est un peu le périph’ à Paris, le sable en plus.
- Medina s’est senti chauffé par Toledo et met un combo tube + alley-oop du même acabit.

RÉSULTATS

Round 3
Heat 1: Taj Burrow (AUS) 13.50 pts, Alejo Muniz (BRA) 7.17 pts
Heat 2: Kai Otton (AUS) 7.40 pts, Fredrick Patacchia (HAW) 4.10 pts
Heat 3: Joel Parkinson (AUS) 15.60 pts, Patrick Gudauskas (USA) 8.83 pts
Heat 4: Michel Bourez (PYF) 16.73 pts, Kolohe Andino (USA) 9.50 pts
Heat 5: John John Florence (HAW) 15.67 pts, Sebastien Zietz (HAW) 10.20 pts
Heat 6: Mick Fanning (AUS) 13.34 pts, Ramzi Boukhiam (MAR) 10.67 pts
Heat 7: Kelly Slater (USA) 11.50 pt , Aritz Aranburu (EUK) 9.37 pts
Heat 8: Filipe Toledo (BRA)  18.47 pts, Jeremy Flores (FRA) 2.67 pts
Heat 9: Adriano De Souza (BRA) 12.16 pts, Brett Simpson (USA) 13.77 pts
Heat 10: Julian Wilson (AUS) 15.26 pts, Miguel Pupo (BRA)  14.30 pts
Heat 11: Gabriel Medina (BRA) 17.87, pts Adrian Buchan (AUS) 16.40 pts
Heat 12: Jordy Smith (ZAF) 15.17 pts Kieren Perrow (AUS) 11.40 pts

Round 4
Heat 1: Kai Otton (AUS) 19,17 pts, Joel Parkinson (AUS) 17,80 pts, Taj Burrow (AUS) 17,50 pts
A venir
Heat 2: Michel Bourez (PYF), John John Florence (HAW), Mick Fanning (AUS)
Heat 3: Kelly Slater (USA), Filipe Toledo (BRA), Brett Simpson (USA)
Heat 4: Julian Wilson (AUS), Gabriel Medina (BRA), Jordy Smith (ZAF)

Prochain call jeudi matin à 7h30 sur quiksilverlive.com/profrance/2013

Image de prévisualisation YouTube

Le pic de la Gravière aura une fois encore donné le meilleur de lui-même pour les surfeurs du Tour.

Michel Bourez, qui a frôlé la perfection avec ce long tube noté 9,73pts. Bravo/Quiksilver

Ramzi Boukhiam qui, en tant que wildcard, aura fait trembler le N°1 mondial Mick Fanning pendant une grande partie du heat, notamment grâce à ce tube noté 9,17pts.

Ramzi Boukhiam qui, en tant que wildcard, aura fait trembler le N°1 mondial Mick Fanning pendant une grande partie du heat, notamment grâce à ce tube noté 9,17pts. Rabejac/Quiksilver

Vainqueur de l'épreuve à 3 reprises, Mick Fanning affrontera au R4 Michel Bourez et John John Florence dès demain matin.

Felipe Toledo, tombeur de Jeremy et auteur du plus bel air de la journée. Timo/Quiksilver

Felipe Toledo, tombeur de Jeremy et auteur du plus bel air de la journée. Timo/Quiksilver

Le même vu de la plage. Dommage qu'on n'entende pas la foule hurler sur la photo. Testemale/Quiksilver

Malgré ce barrel, Jeremy Flores n'aura pas réussi à trouver son rythme dans sa série face à Felipe Toledo, et laissera le Brésilien sortir grand vainqueur du duel. Bonnarme/Quiksilver

Demi-finaliste l'an dernier, John John Florence a de nouveau fait le show aujourd'hui face à l'autre Hawaïen Sebastian Zietz. Cazenave/Quiksilver

Taj Burrow, à l'eau dans la première série de la journée (ici) face à Alejo Muniz, et aussi la dernière ce soir (face à Bede Durbidge et Parko). Il devra passer par le R5 demain.

Publicite2

3 commentaires 

Commentaires

    Phonic - 3 octobre 2013 à 23 h 14 min Répondre

    Video du Tube + Air de Filipe Toledo (BRA) lors du Round 3 Heat 8 par ici :

    Signaler un abus

    Benkito - 3 octobre 2013 à 10 h 10 min Répondre

    Je me posais la question avant le round 3 : comment se fait-il que Toledo et Flores se sont retrouvés l’un contre l’autre, alors qu’ils avaient tous les deux gagné leur heat au round 1. L’un et l’autre ne devaient-ils pas être opposés à des surfers passés par le round 2 ?? Merci de me donner les précisions de règlement s’il y en a !!!

    Signaler un abus

    Dingo - 3 octobre 2013 à 7 h 17 min Répondre

    Je pense que la réaction de jérémy flores aura fait bondir plus d’un des spectateurs. Dire que Toledo avait eu toutes les meilleurs vagues (je ne pense pas qu’il aurait réussi à mettre le alley oop de toledo…) et qu’il n’aimait pas le spot de la graviére car trop aléatoire était un peu facile… bref je n’enfoncerai pas trop le clou car j’ai l’impression qu’il part un peu en bad trip en ce moment et qu’il n’a pas besoin de ça. Mais bon, il ne deviendra jamais un grand champion s’il ne sait pas être bon joueur quand ça ne marche pas pour lui. Autant il avait de quoi s’énerver après sa défaite contre parko a teahup autant là il a clairement été moins fort, c’est indiscutable.

    Signaler un abus