Special Event

Le surf aux JO de 2024 grâce au WaveGarden ?‏

C'est l'objectif du Président de l'ISA Fernando Aguerre qui milite activement dans ce sens...

Publié le 15 octobre 2013

p>

La piscine à vagues circulaire imaginée par Webber pour les JO. Aguerre préfererait voir un Wavegarden à la place.

Le charismatique Président de l’ISA (International Surfing Association) Fernando Aguerre organisait une conférence la semaine dernière en Californie pour apporter de bonnes nouvelles à ceux qui suivent son principal combat depuis des années : faire entrer le surf aux Jeux Olympiques.

Le surf en short-list

Fernando Aguerre a fait du chemin ces dernières années, parvenant notamment à se rapprocher du CIO (le Comité International Olympique) pour qui l’ISA est la seule instance du surf reconnue à ce jour. Le Président du CIO avait même envoyé un signe positif à Aguerre en l’invitant en 2009 au Congrès Olympique de Copenhague. Malgré ça, le surf avait finalement été recalé du programme des JO de 2020. Mais Aguerre ne lâche pas le morceau, et mène désormais campagne pour que sa discipline soit présente aux JO d’été de 2024 (dont la ville organisatrice n’est à ce jour pas encore connue).

Lors de son discours, Aguerre a défini quelques étapes clés pour parvenir à leurs fins. La première d’entre elles sera en 2015, année où le CIO déterminera une liste de sports susceptibles d’intégrer les JO. Sur la trentaine de disciplines candidates, seules une ou deux se verraient obtenir le précieux sésame pour les JO.

Dynamiser les Jeux d’été

Aguerre, qui était venu la semaine dernière accompagné de Bob Fasulo, un ancien membre du comité olympique américain et consultant de l’ISA, veut s’inspirer du modèle du snowboard, devenu discipline olympique en 1998 : “le snowboard a été un énorme succès pour les JO d’hiver. Nous avons le sentiment que le surf peut sensiblement faire la même chose pour les Jeux d’été. Nous sommes la clé démographique qu’ils recherchent.”

Le Wavegarden ou rien

Avec la récente admission de la Belgique, Hong Kong ou encore la République Tchèque, l’ISA compte aujourd’hui 77 pays membres, dont certains n’ont pas d’accès maritime. La solution ? Se tourner vers les piscines à vagues, et plus particulièrement vers le Wavegarden. “Pas n’importe quelle piscine à vagues, CETTE piscine à vagues”, a déclaré Aguerre. [---] Il parait qu’elle pourra bientôt générer des vagues de 6 pieds, toutes les 60 secondes. [---] Le Wavegarden est rentable, peu gourmand en énergie, tout ce dont vous avez besoin est de l’espace, et c’est une vague parfaite. C’est quelque chose que vous pouvez dupliquer partout dans le monde. Ça va changer le surf”. Un argument de poids, puisque c’est entre autres la difficulté de produire des vagues de qualité et à moindre coût qui avait poussé le CIO à recaler le surf pour les JO de 2020.

Convaincue du succès assuré par les piscines à vagues et le surf aux J.O, la SIMA (Surf Industry Manufacturers Association) y va aussi de son soutien à l’ISA. Pour son Président Doug Palladini, “les Jeux Olympiques seraient l’étape ultime pour le surf. Nous avons besoin de travailler collectivement pour que cela se réalise.”

Le surf aux JO dans 10 ans ? On s’en rapproche fortement. Après tout, voir les surfeurs de demain porter la flamme olympique et se disputer la médaille d’or dans des vagues artificielles de 2m semble plutôt tentant…

Vous en pensez quoi ?

 Source : xgames.espn.go.com

zp8497586rq

15 commentaires 
    Nico - 19 octobre 2013 à 7 h 50 min

    Au contraire ça va libérer VOS spot comme ça vous serez tranquille dans VOS spot….les anglois et leurs mentalités. Le surf au JO ça détruit le surf dans sa forme ou nous l’aimons! Pensez a ça au lieu de penser à la surpopulation de vos spot…

    Signaler un abus

    Nico - 19 octobre 2013 à 7 h 50 min

    Au contraire ça va libérer VOS spot comme ça vous serez tranquille dans VOS spot….les anglois et leurs mentalités. Le surf au JO ça détruit le surf dans sa forme ou nous l’aimons! Pensez a ça au lieu de penser à la surpopulation de vos spot…

    Signaler un abus

    Bachiboozook - 18 octobre 2013 à 19 h 12 min

    Trop drôle les mecs qui flippent de la surpopulation au line up sur la côte basque. Il suffit de relever l evolution des stats de densité de population pour piger que c est mort les empty line ups. L industrie et les pros en revent pour satisfaire leur ego et leur bottom line. Surf en zone urbanisée est mort depuis lgtps alors vous etonnez plus.

    Signaler un abus

    Alex - 18 octobre 2013 à 17 h 31 min

    Qui est Fernando Aguerre ? Oh, le co-créateur de Reef… le brave homme qui pense au futur du surf… et à ses fouilles. Les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets.

    Signaler un abus

    Benbatcave - 17 octobre 2013 à 22 h 19 min

    Trop bonne idée!!!! On se sentait un peu seul dans l’eau (sur Anglet par exemple en ce moment… entre autre…)!!! Pareil ça pourra nous apporter plein de nouveaux copains!!! chouette!!!
    Je pense que les plus motivés à cette démocratisation sont uniquement des surfeurs fracassant la manette de playstation sur « KS pro surfer » ou encore leur rouleau de sopalin sur le dernier teaser de Taylor Steele… mais en aucun cas des surfeurs qui trempe réellement le bout, qui ne peuvent pas comprendre que ce type de médiatisation ne peut que faire dégueuler nos spots déjà saturé… Stop à tout ça et concentrez vos caméras, journalistes et autres speakers avec chapeau à clochettes sur d’autres disciplines.
    Et surtout, quelque soit votre origine et votre destination, RESPECTEZ LES LOCAUX, merci.

    Signaler un abus

      Ugo - 18 octobre 2013 à 10 h 46 min

      Le bel esprit angloy dans son plus bel appareil…
      Reac / limite facho et en mode vener h/24..
      Marine like this :)

      Signaler un abus

    NGUYEN - 17 octobre 2013 à 9 h 05 min

    Pour des galas oui charitable ou pas mais pas en contest comptant pour le Championnat du monde ou JO. Quelles seraient les critères pour les juges sachant que les vagues seraient parfaitement identiques et que les rideurs connaissent parfaitement leur gamme de figures. Ce serait à la tête du client et non objectif… Laissons cette discipline où mère nature est mère!

    Signaler un abus

    ronandub - 16 octobre 2013 à 7 h 18 min

    Non a la démocratisation du surf !! fuck the JO !!

    Signaler un abus

    BENOIT - 16 octobre 2013 à 6 h 44 min

    Ce projet s’inscrit dans la capacité qu ‘a notre sport à etre au coeur de l’innovation et de la créativité pour son développement durable.
    Bravo Fernando.Tu as tout notre soutien

    Signaler un abus

    Polo - 16 octobre 2013 à 4 h 19 min

    L’idée serait intéressante pour faire découvrir et développer le surf dans des régions où il est peu connu, Afrique et Asie pour ne citer que ces deux « petites » régions.
    Mais là où ça coince c’est que l’on s’éloignerait(/perdrait?) complètement du coté aléatoire d’une compétition classique, toute cette attente, ce stress, ce désespoir quand rien ne lève au fond et finalement cette joie quand la bombe arrive.

    Signaler un abus

    Waves in City - 15 octobre 2013 à 17 h 33 min

    Que le surf soit au JO ca serait une bonne chose mais il y a encore du chemin à parcourir. Quelque soit la/ les technologie(s) encore faut-il qu’elle(s) fasse(nt) la preuve du concept et qu’elle(s) émerge(nt) commercialement. La comparaison avec le snowboard au JO est intéressante a un détail près que ce dernier n’était pas tributaire d’une technologie mais seulement de la reconnaissance de l’activité par le Comité Olympique.
    L’idée est attrayante mais à structurer… L’avenir nous le dira…

    Signaler un abus

    The_dude - 15 octobre 2013 à 16 h 41 min

    Spots déjà saturés … pitié pas de pubs supplémentaires

    Signaler un abus

    cantoni - 15 octobre 2013 à 16 h 35 min

    le surf aux JO, ça serait plus attrayant qu’à lors actuel. Enfin un qui se bouge pour développer notre activité…

    Signaler un abus

    Garden74 - 15 octobre 2013 à 15 h 22 min

    C’est le côté « aléatoire » du surf qui le rend par dessus tout passionnant ! Chaque vague est différente en fonction des séries de la direction de la houle, du vent… Le surf au JO … Ça va être super chiant à regarder !!!! Manœuvres stéréotypées (un peu comme ce fameux air reverse de fin de vagues qu’on voit sur toutes les compétitions ASP), des pubs en transparence incrustée dans les vagues, beurk ! Encore plus de monde à l’eau à moins qu’on arrive à les parquer tous dans les piscines à vagues !!!

    Signaler un abus

    nico - 15 octobre 2013 à 16 h 06 min

    Je n’en veux pas!!!!!!!!!!!!! Laissons les JO et leur lobbing là où ils sont. Même si les retombées économiques seront importantes pour l’industrie du surf ça serait une erreur.

    Signaler un abus