World Tour

Pires forfait pour le Pipe Masters

Le Portugais, toujours pas remis de sa blessure au genou, renonce à participer à l'ultime épreuve du World Tour.

Publié le 5 décembre 2013

Sans véritable surprise, Tiago Pires ne prendra pas part au Billabong Pipe Masters, dixième et dernière étape du World Tour 2013, dont la période d’attente débute ce dimanche. « Malheureusement, il ne me sera pas possible (de participer) », annonce le Portugais de 33 ans sur Facebook.

Pas de Pipe Masters pour Tiago Pires, contest qui verra le sacre d'un nouveau champion du Monde.

Un renoncement dans la triste continuité de l’infernale saison vécue par « Saca »… Blessé au genou gauche lors d’une session de free surf, fin avril au Portugal, Tiago Pires ne s’est ensuite autorisé qu’un bref retour lors du Sata Airlines Azores Pro (Prime), début septembre. Avec douleur et sans succès.

La dernière apparition du surfeur Quiksilver sur le World Tour remonte au Rip Curl Pro Bells Beach, fin mars début avril, où il était parvenu à atteindre le 3e tour, mettant ainsi un terme à sept éliminations de rang au 2e tour. Son forfait pour Pipeline sera le huitième consécutif sur le Dream Tour. À son grand dam : « Je fais des progrès, mais je suis encore blessé et donc pas prêt à reprendre la compétition. Je dois rassembler toute mon énergie pour soigner mon genou et le renforcer en vue de 2014.« 

L’Australien Owen Wright, autre grand blessé de cette saison, déjà assuré de recevoir l’une des deux wilds cards médicales pour le World Tour 2014, Tiago Pires postulera dans l’espoir d’obtenir la seconde. Il sera en balance avec Glenn Hall (Irl), sévèrement touché aux vertèbres lors du Volcom Fiji Pro début juin. Une blessure qui a contraint le rookie australo-irlandais à finalement tirer un trait sur la suite de la saison. Pires ou Hall, l’ASP devra trancher.

 

Vincent Martin // Planète Surf

Un commentaire 
    marcel - 5 décembre 2013 à 17 h 49 min

    ce qui est bien avec tiago c’est qu’il est blessé, mais continue de sortir des clips…
    ca va être la lutte pour l’injury wild card et ça va crier au scandale dans pas longtemps

    Signaler un abus