Publicite1

World Tour

Billabong Pipe Masters : Flores Vs Bourez au round 3

La dernière étape du World Tour a débuté hier à Pipe dans de jolies conditions. Résumé des 2 premiers tours.

Publié le 9 décembre 2013

Le Pipe a démarré très fort hier soir, et augure déjà d’un final grandiose pour la saison World Tour 2013. Des vagues de 2 mètres et plus ont permis de boucler les deux premiers tours de l’épreuve, et de semer bonheur et malheur chez les compétiteurs. Voilà ce qu’il fallait retenir de ce premier jour :

- Jeremy Flores est chaud. Le vainqueur de l’épreuve en 2010 semble avoir renoué avec Pipeline (en compète) depuis sa piètre prestation l’an dernier et son élimination prématurée au 3ème tour (il n’avait pas participé à l’épreuve en 2011 pour cause de blessure à la cheville). Rentré au 2ème tour hier, il s’est offert Tanner Gudauskas (17,20 contre 13,43 pts) après s’être montré le meilleur au jeu des barrels (un 8,10 à Pipeline et un 9,10 à sur Backdoor). Il décroche avec son score de 17,20 pts le 4ème meilleur résultat de la journée.
Manque de bol, Jeremy affrontera Michel Bourez au 3ème tour. Une lutte fraternelle lourde de sens, puisque les deux sont encore en lice pour remporter la Vans Triple Crown 2013.

Solide début de compétition pour Jeremy Flores - ASP/Cestari

- Gabriel Medina est bouillant. Le Brésilien est complètement à son aise à Pipe et l’a démontré au second tour. Et Bruce Irons, qui avait remporté sa série au 1er tour face à Raoni Monteiro, en a fait les frais lors de leur man-on-man dans le round suivant. Après deux tubes sur Pipe (notés 8,00 et 9,67), Medina a sorti son arme fatale sur une 3ème vague avec un tube suivi d’un gros alley-oop, récompensé 9,00pts. De quoi totaliser le meilleur score de la journée (18,67 pts) et sortir l’ami Bruce.

- Aritz Aranburu retrouvera le World Tour en 2014 ! Le bonheur des uns fait le bonheur des autres, et Aritz ne le sait que trop bien depuis cette nuit. 26ème au classement World Ranking avant Pipe, il sait surtout que les éliminations de Raoni Monteiro, Damien Hobgood, Matt Wilkinson, Travis Logie au 1er tour et de Brett Simpson au 2nd tour lui garantissent une des dix places qualificatives pour l’élite l’an prochain, dont il avait déjà été pensionnaire entre 2007 et 2009. Idem pour Jadson Andre et Mitch Crews.

Kieren Perrow, peu avant son accident / ASP/Cestari

Kieren Perrow et Damien Hobgood tirent leur révérence. C’est une page de l’Histoire du World Tour qui s’est tournée hier, KP et Damo ne parvenant pas à assurer leur maintien sur le World Tour en 2014.
Mais Kieren Perrow n’avait sans doute pas imaginé finir sa carrière comme ça… Celui qui avait remporté l’épreuve de Pipe en 2011 (la seule victoire World Tour de sa carrière) s’est en effet luxé l’épaule en chutant dans un tube au 1er tour, l’obligeant à sortir de l’eau au milieu de son heat face à l’Hawaïen Kaimana Jaquias (par ailleurs en grande forme). Fin de parcours à Pipe, et fin de carrière de compétiteur pour l’Australien de 36 ans qui, représentant des surfeurs au sein de l’ASP depuis plusieurs années, rejoindra l’organisation à plein temps en 2014.

Damien Hobgood tire lui aussi sa révérence, après 14 saisons sur le WT. Rien de surprenant pour le goofy floridien en manque de rythme tout au long de la saison (il n’a pas passé le 3ème tour une seule fois). Et son dernier adversaire, Adam Melling, ne l’aura pas épargné cette nuit (14,56 à 4,07). Le jumeau de Damien, CJ Hobgood, restera quant à lui au sein de l’élite en 2014 (sa seizième saison sur le WT !)

Sebastian Zietz, sur le premier 10/10 de l'épreuve - ASP/Cestari

Sebastian Zietz, sur le premier 10/10 de l'épreuve - ASP/Cestari

Seabass décroche le premier 10 du contest. C’est l’Hawaïen Sebastian Zietz qui aura fait tomber le 1er 10/10 de l’épreuve sur un long barrel sur Backdoor au 2nd tour face à Ryan Callinan, après s’être déjà payé Dane Reynolds au 1er tour. De quoi donner le rythme pour la suite de la compétition ? Le vainqueur de la dernière Triple Crown affrontera Adriano de Souza au round 3.

Un Champion du Monde dès ce soir ? Fanning et Slater feront leur entrée dans la compétition dès ce soir au round 3. Fanning affrontera l’Hawaïen Kaimana Jaquias (tombeur de KP et qualifié au 2nd tour face à Miguel Pupo suite à une interférence), tandis que Slater rencontrera l’Australien Mitch Crews. Le Floridien n’aura pas le droit à l’erreur pour ne pas laisser le titre lui échapper. Mais – petit rappel – il devra remporter l’épreuve pour décrocher son douzième titre mondial (> Les scénarios pour l’obtention du titre avant le Pipe Masters). Rien n’est cependant joué, Kelly Slater – ayant remporté le Pipe Masters 6 reprises – fait partie des favoris et excelle lorsqu’il est sous pression. A l’inverse, Fanning n’a jamais brillé à Hawaii, et n’a pas atteint les demi-finales à Pipeline depuis 2005…

Le call est prévu à 18h30 ce soir (heure française) pour un possible lancement à 19h00, et dans des conditions sensiblement identiques à celles de la première journée. La compétition pourrait se terminer dans la nuit de mardi à mercredi. Suivez l’épreuve en live sur www.vanstriplecrownofsurfing.com et en Français sur la chaîne MCS Extrême.

Mise à jour lundi 18h50 :
Jour off finalement pour la seconde journée du Billabong Pipe Masters, les conditions ayant sérieusement décliné sur Pipeline depuis hier. Prochain call demain soir 18h30 (heure française).

video platformvideo managementvideo solutionsvideo player

Résultats :

Premier tour (à élimination directe) :
Heat 1 : Pat Gudauskas (USA) 13.66 def. Ezekiel Lau (HAW) 12.83
Heat 2 : Damien Hobgood (USA) 11.27 def. Joel Centeio (HAW) 6.66
Heat 3 : Alejo Muniz (BRÉ) 16.00 def. Marcus Hickman (HAW) 11.67
Heat 4 : Kaimana Jaquias (HAW) 16.16 def. Kieren Perrow (AUS) 12.84
Heat 5 : Yadin Nicol (AUS) 14.83 def. Kahea Hart (HAW) 11.44
Heat 6 : Bruce Irons (HAW) 9.24 def. Raoni Monteiro (BRÉ) 7.00
Heat 7 : Dusty Payne (HAW) 13.73 def. Reef McIntosh (HAW) 12.24
Heat 8 : Jadson André (BRÉ) 9.30 def. Olamana Eleogram (HAW) 8.17
Heat 9 : Mitch Crews (AUS) 9.40 def. Shane Dorian (HAW) 7.73
Heat 10 : Granger Larsen (HAW) 13.50 def. Kalani Chapman (HAW) 7.66
Heat 11 : Tanner Gudauskas (USA) 12.17 def. Ricardo dos Santos (BRÉ) 5.67
Heat 12 : Ryan Callinan (AUS) 17.76 def. Dane Reynolds (USA) 9.77

Le 2e tour (à élimination directe) :
Heat 1 : Kaimana Jaquias (HAW) 15.67 def. Filipe Toledo (BRÉ) 11.30
Heat 2 : Gabriel Medina (BRÉ) 18.67 def. Bruce Irons (HAW) 11.87
Heat 3 : Sebastian Zietz (HAW) 17.83 def. Ryan Callinan (AUS) 6.06
Heat 4 : Jérémy Florès (FRA) 17.20 def. Tanner Gudauskas (USA) 13.43
Heat 5 : Fredrick Patacchia (HAW) 13.16 def. Granger Larsen (HAW) 6.30
Heat 6 : Mitch Crews (AUS) 14.50 def. Matt Wilkinson (AUS) 10.66
Heat 7 : Bede Durbidge (AUS) 14.17 def. Jadson André (BRÉ) 9.04
Heat 8 : Dusty Payne (HAW) 9.00 def. Brett Simpson (USA) 7.24
Heat 9 : Yadin Nicol (AUS) 7.34 def. Travis Logie (AFS) 4.40
Heat 10 : Miguel Pupo (BRÉ) 9.70 def. Alejo Muniz (BRÉ) 4.27
Heat 11 : Adam Melling (AUS) 14.56 def. Damien Hobgood (USA) 4.07
Heat 12 : Pat Gudauskas (USA) 10.44 def. Kolohe Andino (USA) 8.93

A venir : 3ème tour (à élimination directe)
Heat 1 : Taj Burrow (AUS) vs. Yadin Nicol (AUS)
Heat 2 : C.J. Hobgood (USA) vs. Fred Patacchia (HAW)
Heat 3 : Julian Wilson (AUS) vs. Pat Gudauskas (USA)
Heat 4 : Nat Young (USA) vs. Bede Durbidge (AUS)
Heat 5 : John John Florence (HAW) vs. Gabriel Medina (BRÉ)
Heat 6 : Mick Fanning (AUS) vs. Kaimana Jaquias (HAW)
Heat 7 : Josh Kerr (AUS) vs. Miguel Pupo (BRÉ)
Heat 8 : Adriano de Souza (BRÉ) vs. Sebastian Zietz (HAW)
Heat 9 : Kelly Slater (USA) vs. Mitch Crews (AUS)
Heat 10 : Kai Otton (AUS) vs. Adam Melling (AUS)
Heat 11 : Michel Bourez (PYF) vs. Jérémy Florès (FRA)
Heat 12 : Joel Parkinson (AUS) vs. Dusty Payne (HAW)

Classic Banzaï Pipeline - ASP/Cestari

Classic Banzaï Pipeline - ASP/Cestari

Yadin Nicol - ASP/Cestari

ASP/Cestari

Dusty Payne - ASP/Cestari

Dusty Payne - ASP/Cestari

Publicite2

5 commentaires 

Commentaires

    Polo - 10 décembre 2013 à 8 h 34 min Répondre

    Les commentateurs américains disaient que c’était du au fait que les juges privilégiaient l’engagement et les gros tubes, comme celui de Zietz par exemple.
    Bien qu’ils s’accordaient à dire que le 10 serait tombé sur n’importe quelle autre épreuve du tour.

    Signaler un abus

    Goldi - 10 décembre 2013 à 1 h 41 min Répondre

    Medina m’a fait kiffe.
    Grosse technique et la banane en surfant.
    3ieme tour face a JJF, ca va envoyer. En esperant que les vagues soient au RDV

    Signaler un abus

    Aéronef - 9 décembre 2013 à 19 h 04 min Répondre

    Les juges auraient pu mettre 10 à médina sur le tube+air. C’est fou de voir à quel point le surf en compétition est conventionnel et peu ouvert à la créativité. Un Alley-oop de cette hauteur après un tube dans 2 mètres à pipe ça ressemble un peu à la perfection non ?

    Signaler un abus

      max - 9 décembre 2013 à 21 h 48 min Répondre

      Je suis totalement d’accord avec toi

      Signaler un abus

      Flow - 10 décembre 2013 à 9 h 14 min Répondre

      Et contre tout attente, sans même « claimer » en sortie de vague qui plus est!!! (Rien que pour ça il mérite son 10…^^)

      Signaler un abus