Publicite1

World Tour

Titre mondial 2013 : les bilans de Fanning et Slater

Cinq jours après le sacre de l'Australien et alors que la passion retombe un peu, les deux protagonistes de cette lutte historique reviennent sur la journée qui les a départagée.

Publié le 19 décembre 2013

Quand les débats s’enflamment comme après le troisième titre mondial de Mick Fanning décroché à la faveur de sa demi-finale à Pipeline, quand les uns estiment que l’Australien ne le méritait pas, quand les autres prennent sa défense, le mieux est de laisser passer un peu de temps, histoire, avec un peu de recul, d’y voir plus clair.

On a tout dit, lu et entendu à propos de l’interférence de Mick sur John John Florence (round 4), de ses vagues victorieuses face à CJ Hobgood (9,50 pts au round 5) puis Yadin Nicol (9,70 pts en quarts), le mieux reste donc d’écouter ce que l’intéressé en pense : “Quand j’ai vu que je me retrouvais face à CJ, que la houle prévue allait envoyer des grosses gauches…, j’ai eu l’impression d’être dans un close-out… En plus, le matin du dernier jour, en freesurf, j’ai vu Damien Hobgood prendre toutes les bonnes vagues. J’ai pensé : ‘Ouah, c’est exactement ce que va faire CJ tout à l’heure dans ma série.’” Sous pression, le futur champion du Monde avoue avoir eu la chance de trouver, au round 5 puis en quarts, les bonnes vagues. Deux gauches assez identiques : long bottom-turn (qui fait la différence selon le chef-juge Richie Porta), tube profond sorti et la victoire !

La parole à Mick :

De son côté, Kelly Slater a remporté un septième succès à Pipe et repoussé son départ à la retraite (n’est-ce pas là le premier intérêt à trouver au titre de Mick…?). Lui aussi est revenu, dès le lendemain, sur cette journée marquante via un long post sur Instagram. Le Floridien y fait le point : “Hier, j’ai raté de peu un titre mondial. [...] Il y a eu beaucoup de discussions à propos du jugement, des notes. Permettez-moi d’être clair. Ce dont je suis sûr, c’est que Mick Fanning a remporté le titre mondial et a déchiré tout au long de l’année. [...] J’ai très mal surfé en Europe et perdu du terrain. Mais j’ai eu la chance de me reconcentrer et de remporter le Pipe Masters après l’une des plus belles journées de surf de ma vie. Alors, avez-vous aimé le spectacle hier ? Les vagues étaient folles ! [...] Je ne changerais rien à cette journée.”

Le post complet de Kelly :

Et pour le plaisir, la vague de la victoire de Kelly en finale face à JJF, vue du ciel :

 

Publicite2

6 commentaires 

Commentaires

    Guit'z - 23 décembre 2013 à 15 h 18 min Répondre

    Kelly Slater est un sportif authentique, donc un gentleman irréprochablement fairplay.

    Le sportif le plus titré de tous les temps – toutes disciplines confondues – est un homme d’exception : qui s’en étonnera ?

    Il est enthousiasmant de voir que de pareils hommes, par leur humilité même, servent involontairement d’exemples de vie pour nous tous. C’est rassurant pour l’humanité, souvent si attristante…

    Kelly Slater est sublime – au sens étymologique du terme : il ne mérite pas seulement un « bravo » mais encore un « merci ».

    Signaler un abus

    bubz - 20 décembre 2013 à 14 h 17 min Répondre

    Quand on voit que c’est KS qui tente de convaincre l’opinion publique que MF mérite son titre, on a plus aucun doute sur qui est le leader du world tour…

    Signaler un abus

    Marc-Philippe - 19 décembre 2013 à 16 h 20 min Répondre

    ya pire.
    Rappelons nous comment Layne Beachley a perdu le titre sur une interférence volontaire de Coco Ho (ou Carissa Moore, je ne sais plus) et comment Garyr Elkerton bloqué par les hawaïen qui n’a pas pu prendre de vague dans sa série et offrir ainsi le titre à Derek Ho (même mésaventure avec Curren))

    Signaler un abus

    rai - 19 décembre 2013 à 15 h 24 min Répondre

    Pardon mais où est le point de vue objectif du journaliste…?

    Signaler un abus

      julien - 19 décembre 2013 à 16 h 35 min Répondre

      Si ça c’est pas objectif… Il donne la parole aux deux surfeur sans donner son avis.

      Signaler un abus

        Rai - 20 décembre 2013 à 2 h 02 min

        Ben non, on veut justement son avis…

        Signaler un abus