Publicite1

ASP Star

Volcom Pipe Pro : le point à mi-parcours

Charly Martin et Maxime Huscenot poursuivent leur parcours alors que la grosse surprise vient de l'élimination de John John Florence. Kelly Slater est bien là.

Publié le 5 février 2014

Le premier gros WQS de la saison, le Volcom Pipe Pro 5* est toujours un bon moyen de prendre la température. Entre les surfeurs qui ont passé l’hiver sur le North Shore à surfer, ceux qui sont tranquillement rentrés par chez eux et les autres qui ont pris quelque repos loin de l’eau, ce contest hawaïen remet les choses à plat. A Pipeline, il faut en tout s’être remis dans l’ambiance pour s’en sortir.

Quel meilleur cadre pour lancer la saison WQS ? Photos: Bielmann

Dès le premier tour débarque une armada de locaux, plus oumoins inconnus mais toujours prompt en s’engouffrer sans trop réfléchir dans le moindre tube qui passe, trop heureux de surfer Pipe à 4… Meê si lors du premier jour de compétition, les débats ont eu lieu sur la vague voisine de Gums, juste un peu au nord de Pipeline, à cause de conditions moyennes. Lors de cette journée inaugurale, Adrien Toyon est le seul tricolore à l’eau lors du round 2. Le Réunionnais se qualifie et rejoint ses compatriotes Charly Martin, Joan Duru et Maxime Huscenot au round 3, qui voit l’entrée en lice des têtes de série.

Pipeline parfait

Et lors de cette deuxième journée de surf, Pipeline se réveille énervée : 8-10 pieds tubulaire, c’est beau malgré un rythme parfois lent. Adrien Toyon en fait les frais, battu, tout comme Joan Duru, qui n’aura pris qu’une seule vague dans sa série. Le Landais laisse filer Damien Hobgood et Torrey Meister. En revanche, Charly Martin se qualifie avec un beau 8,17 pts sur Pipe. Il est imité par Maxime Huscenot, 2e avec 5,27 pts d’une série ultra lente.

Brent Dorrington, qualifié en ayant payé de sa personne...

Parmi les favoris, la grosse surprise est l’élimination dès son entrée en lice de John John Florence, triple tenant du titre. Le local, plus habitué aux batailles de rame du WQS, est battu par un Evan Geiselman en feu qui sort le meilleur total du contest jusqu’à présent (18,53 pts) et par Parker Coffin (13,23 pts). Kelly Slater a lui aussi eu chaud mais se qualifie de justesse, 2e derrière Chris Ward, grâce à tube sur Backdoor.

Kelly Slater, récent Pipe Masters, ne rate pas une occasion de surfer ici.

Il reste désormais une journée complète de compétition (fin du round 3, round 4 puis phases finales) et trois jours de waiting period. Les prévisions annoncent une nouvelle houle pour ce soir (mercredi matin à Hawai’i). On surveillera tout particulièrement Jamie O’Brien, vainqueur ici en 2010, et très remonté après son exclusion des compétitions hawaïennes l’an passé.

La première journée en vidéo

Image de prévisualisation YouTube

La deuxième journée en vidéo

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

Publicite2

2 commentaires 

Commentaires