World Tour

Le World Tour débarque à Rio

À la veille du lancement du Billabong Rio Pro (7-18 mai), petite présentation des enjeux de la quatrième étape de la saison.

Publié le 6 mai 2014

Jordy Smith lauréat de l'édition 2013 © ASP

La caravane du World Tour débarque à Rio, au Brésil, pour le compte de la quatrième étape des Championnats du monde. La période d’attente du Billabong Pro Rio s’étend du 7 au 18 mai alors que les prévisions sont plutôt optimistes pour un lancement de la compétition dès le premier jour.

C’est donc du côté de Rio et plus précisément sur le spot de Barra de Tijuca que s’expliqueront les meilleurs surfeurs du monde. Après trois épreuves en Australie, la lutte pour le titre n’a jamais été aussi ouverte avec six surfeurs qui se tiennent en moins de 5000 points.

Mais pour l’heure, c’est Gabriel Medina qui tient la corde. Le Brésilien a débuté la saison en fanfare avec sa victoire à Snapper Rocks, avant de s’éteindre progressivement en terminant cinquième à Margaret River puis neuvième à Bells Beach. Originaire de Maresias – où se déroulera une nouvelle épreuve Prime – et devant son public, nul doute que Gabriel Medina sera l’un des surfeurs pouvant raisonnablement rêver d’une victoire finale.

Son camarade Adriano De Souza était passé tout près d’un deuxième succès l’année dernière et sera - s’il parvient à récupérer ses planches – l’une des têtes d’affiches de la compétition. Pour compléter le plateau brésilien, Filipe Toledo et Miguel Pupo auront aussi leur mot à dire après un début de saison mitigé pour le premier, et sans coup d’éclat pour le second.

Adriano de Souza rêve d'un doublé brésilien © ASP

Si les Brésiliens seront durs à aller chercher lors de cette quatrième étape, les prétendants pour gâcher la fête seront nombreux. À commencer par les habitués du World Tour. Mick Fanning, relancé dans la course au titre après sa victoire à Bells, aura à cœur de poursuivre sur sa lancée. Tout comme Taj Burrow. Souvent placé mais (presque) jamais titré, le temps presse pour l’Australien, toujours en quête d’un premier titre mondial qui lui échappe depuis plus d’une décennie. Sans victoire depuis le début de la saison, le parcours de Kelly Slater est similaire à celui de Mick Fanning l’an passé. Une bonne place au Brésil serait une excellente opération pour Slater avant Fiji, J-Bay et Teahupoo.

Le tenant du titre Jordy Smith, impressionnant à Bells Beach, risque une nouvelle fois de faire parler la poudre, et pas qu’avec ses claims. Attention aussi à Joel Parkinson, Julian Wilson et Josh Kerr qui sans faire de bruit pointe à la septième place du classement. Les wildcards ont été attribuées à Peterson Crisanto et David do Carmo.

Résultat obligatoire pour Jérémy Florès © ASP

Côté frenchies, Rio sera synonyme de rattrapage pour Michel Bourez. Après une élimination précoce contre Glenn Hall lors du Rip Curl Pro Bells Beach, espérons que le “Spartan” aura digéré le dernier épisode australien.
Le Billabong Rio Pro s’apparente déjà comme un rendez-vous capital pour Jérémy Florès. Auteur d’un début de saison catastrophique, le Réunionnais – en entraînement du côté d’Hossegor avant de s’envoler pour Rio – est dans l’obligation de repartir avec un bon résultat pour ne pas sombrer dans les profondeurs du classement.

Qui pour faire tomber Carissa Moore ? © ASP

Même son de cloche pour Johanne Defay et Pauline Ado qui devront bien figurer pour conserver leur chance de rester dans l’élite du surf féminin. Si quatre surfeuses – Carissa Moore (leader du WT), Sally Fitzgibbons, Tyler Wright, Stephanie Gilmore – sont clairement au dessus du lot, se hisser pour les quarts de finale est à la portée des deux françaises.

À suivre en direct et sur la chaine MCS Extrême (Canalsat 127 ou Numéricable 153)

Premier tour du Rio Men’s Pro :

Heat 1: Adriano de Souza (BRA), Sebastian Zeitz (HAW), Tiago Pires (PRT)
Heat 2: Gabriel Medina (BRA), Adrian Buchan (AUS), Raoni Monteiro (BRA)
Heat 3: Taj Burrow (AUS), Adam Melling (AUS), Brett Simpson (USA)
Heat 4: Joel Parkinson (AUS), Jeremy Flores (FRA), Glenn Hall (IRL)
Heat 5: Kelly Slater (USA), Mitch Crews (AUS), Peterson Crisanto (BRA)
Heat 6: Mick Fanning (AUS), Kolohe Andino (USA), David do Carmo (BRA)
Heat 7: Josh Kerr (AUS), Bede Durbidge (AUS), Dion Atkinson (AUS)
Heat 8: Jordy Smith (ZAF), Fredrick Patacchia (HAW), Travis Logie (ZAF)
Heat 9: Julian Wilson (AUS), Filipe Toledo (BRA), Aritz Aranburu (ESP)
Heat 10: Nat Young (USA), Miguel Pupo (BRA), Alejo Muniz (BRA)
Heat 11: Michel Bourez (PYF), Owen Wright (AUS), Jadson Andre (BRA)
Heat 12: John John Florence (HAW), C.J. Hobgood (USA), Matt Wilkinson (AUS)

Premier tour du Rio Women’s Pro :

Heat 1: Bianca Buitendag (ZAF), Coco Ho (HAW), Nikki Van Dijk (AUS)
Heat 2: Sally Fitzgibbons (AUS), Dimity Stoyle (AUS), Johanne Defay (FRA)
Heat 3: Carissa Moore (HAW), Paige Hareb (NZL), Silvana Lima (BRA)
Heat 4: Tyler Wright (AUS), Pauline Ado (FRA), Tatiana Weston-Webb (HAW)
Heat 5: Stephanie Gilmore (AUS), Laura Enever (AUS), Alana Blanchard (HAW)
Heat 6: Lakey Peterson (USA), Malia Manuel (HAW), Aless Quizon (HAW)

Image de prévisualisation YouTube

Un commentaire 

Commentaires

    Pepo - 8 mai 2014 à 0 h 49 min Répondre

    Rio n’est pas une vague world class, c’est flaggrant. Bien d’autres vagues mériteraient le wct avant. C’est surtout du business.

    Signaler un abus