Articles

Les 10 pires comportements (à éviter) au line-up

Liste - non exhaustive malheureusement - des incivilités les plus courantes qui peuvent facilement venir ruiner votre session...

Publié le 16 juin 2014

Hossegor en plein été, avec probablement quelques specimens pas très fins au line-up... ©Testemale

Les beaux jours sont de retour, et avec eux le retour massif de surfeurs au line-up. Et là, c’est un peu comme sur les routes de vacances en plein été : c’est le dawa. L’occasion de recenser les pires comportements à l’eau, pour mieux les éviter.

#1 Taxer (ou dropper) : vous n’aimeriez pas que quelqu’un lèche la glace que vous venez d’acheter ? Eh bien là c’est la même chose : retenez-vous de partir sur cette jolie droite qui vous arrive dessus, même si c’est tentant. Vous apprécierez encore plus la prochaine.

Lui semble avoir trouvé la solution pour prendre des vagues. Mieux vaut être plutôt costaud pour assumer son attitude au line-up :

#2 Faire l’intérieur (ou snaker) = se mettre plus à l’intérieur au pic que le surfeur le mieux placé. C’est un peu comme descendre de Space Mountain à Eurodisney et vouloir refaire l’attraction aussitôt sans refaire la queue. Là aussi c’est tentant, mais ça ne se fait pas. Attendez votre tour.

Là ça va, y'a personne. Sur un pic bondé, vous risquez de ne pas vous faire que des potes ©G.Jamo Delaspre

#3 Refuser le drop = refuser de démarrer sur une vague au dernier moment, souvent par peur ou manque de confiance Si votre couardise de dernière minute a empêché les autres surfeurs de réagir et de partir dessus, vous n’allez pas vous faire de potes. S’ils étaient de toute façon trop loin pour la prendre, vous en serez quitte pour quelques railleries (bien méritées). Petit conseil : plutôt que de faire le lâche, optez pour un “nan vas-y, j’te la laisse” à votre voisin, il vous rendra peut-être la pareille…

#4 Louper son take-off après avoir gueulé. Quand on part sur une vague et qu’on hurle un “Yep ! Yeeeeep !” à un surfeur qui rame lui aussi dessus, mieux vaut être sûr de ses chances de réussite au take-off. Sous peine de vivre un petit moment de solitude (après avoir bouffé = double peine) et de frustrer ce type qui, lui, était bien place pour démarrer sans finir dans le lip.

#5 La jouer perso. rien de plus gonflant qu’un mec qui se croit tout seul au pic et chope tout ce qui passe. Pensez un peu aux autres et laissez leur deux, trois vagues, c’est peut-être leur seule session annuelle. Et ce sera bon pour votre karma.

#6 Péter un plomb. OK le gars vous a taxé. OK, c’est la 2ème fois. Vous êtes en droit de lui faire remarquer, mais de là à péter un plomb, hurler, voire lui sauter dessus pour tenter de le noyer (déjà vu l’an dernier sur un spot près de Biarritz…), ça non. Vous vous serez pourri la session (et celles de tous les surfeurs du line-up qui ont assisté à la scène), et sans doute aussi votre journée.

Vous êtes sûr que ça en valait vraiment la peine ?

#7 Être bruyant : “la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres” dit le proverbe. Évitez de hurler pour discuter avec un pote situé à 20m de vous, ça gonfle tout le monde, comme d’avoir un type qui téléphone à voix haute dans le train. On a vu que vous étiez sur votre spot et que vous connaissiez du monde à l’eau, c’est bon.

#8 Surfer sans leash : oui, sans plastique c’est toujours mieux : la liberté, la glisse tout ça… Mais là encore, pensez aux autres (à moins que vous surfiez en permanence tout seul, auquel cas cet article ne vous concerne pas). Il y a eu de graves pépins ces dernières années à cause de types qui pensaient être assez bons pour se passer de leur leash. Personne, pas même Kelly, ne peut affirmer qu’il ne perdra pas sa planche pendant la session. Alors vous ou moi…

#9 Téléphoner : de la science-fiction ? Détrompez-vous, il existe déjà plusieurs types de téléphones portables étanches (et autant de caissons pour smartphones) sur le marché. Certains vont forcément êtes tentés d’en emmener un au line-up pour passer un coup de fil. Là, c’est hors de question : le line-up est un des derniers sanctuaires où on peut encore déconnecter, préservons-le.

"Allo chérie, j'aurais un peu de retard pour le dîner chez tes parents ce soir"

#10 Partir du mauvais côté = démarrer en gauche quand c’est une droite, ou vice versa. C’est vrai, ce n’est pas un comportement à proprement parler, mais c’est quand même le genre d’actions qui a la faculté de gonfler les gens. A éviter donc, à moins que vous aimiez partir à l’envers et bouffer. Dans ce cas-là pas de problèmes – il faut de tout pour faire un monde – mais prévenez vos voisins qu’ils puissent se préparer à partir… du bon côté.

Sur ce, bon surf à tous et à très vite au pic.

 Romain Ferrand

55 commentaires 

Commentaires

    Biboonz - 9 août 2014 à 14 h 37 min Répondre

    Perso, je pense que le conflit touriste/local crée un puit sans fond d’anneries, que c’est un faux débat puisqu’au final les 2 parties ont raison/tord. L’argument du local est valable (envie de profiter de l’été, eau chaude, sentiment d’appartenance à un endroit…) tout comme l’argument du touriste (enfin surfer après une année loin de l’océan).
    N’oublions également pas que le c** de touriste vient également dépenser de l’argent qui fera vivre directement ou indirectement le local. Le c** de local a l’inverse va permettre au touriste de profiter de ces vacances.
    Donc évitons ce genre de considérations qui ne mènent à rien, partageons les vagues car elles appartiennent à tous!

    Signaler un abus

    bim's - 1 juillet 2014 à 23 h 01 min Répondre

    moi j aime regarder les rides des boys , quand c est gros ou parfait je fais des longs sifflets , quand le meilleur set ce pointe et que ca mets la pression les djeuns bougent vite pour ce placer alors la je fais le décompte de la NBA,je fais des blagues genre :le sup c le sida du surf ( y a du quota pour ces jésus)
    pire j encourage la jeunette ou le touriste avec gogogo pour qu il aille au bout de la rame ; je tolere la taxe et je taxe , et pete les plombs sévére sur le puriste ;mais salut toujours le pro :trés jeune ou en pleine gloir ou momifier. à boire , à manger et des vagues pour tous ; voilà ce que veux le peuple
    meme les longborders(ou voleurs de vague) ont du mal à rider à plusieurs sur une meme vague!
    comme plein de média vous faites votre propagande, propagande individualiste égoiste délavée hypocrite démago surfaite polluée mercantile
    en fait on est pas des pingouins, des veaux avec de l eau à la place du cerveau , on est des humains
    l aspect spirit à fait pschit ;surf stay con ou surf session
    bim’s fat mouth

    Signaler un abus

      Nicolas - 13 juillet 2014 à 16 h 40 min Répondre

      C’est grâce à ce genre de personnages que la création de la JMDB (journée morbihannaise de la distribution de baffes) a été possible. Continuez à vous multipliez, nous multiplierons les baffes ! Pour plus d’info, rendez-vous au pic, côte sauvage, un week-end du 14 juillet ! Tendresse et chocolats <3

      Signaler un abus

    chti - 26 juin 2014 à 20 h 03 min Répondre

    Une réponse à fred ,et à son « va surfer ds le pas de calais »…Certes je concède que les vagues y sont un poil moins grosses mais les locaux sont, eux, beaucoup plus aimables.Je n’ai jamais rencontré là haut,sur le spot de la pointe aux oies, ce mélange de nombrilisme, violence verbale ,gestes d’exaspération et colossal manque d’humour ,qui gâche ma joie simple d’être à l’eau sur mon home spot de vacances estagnesque l’été. Alors pendant deux mois je me résigne au triste catalogue de tout ce qui peut se faire de moche sur une planche alors que la vie est là, qu’on a pas encore le cancer,que nos gosses ne sont pas tous atteints de maladies dégueulasses et que peut être nos femmes sont encore amoureuses…En un mot, surfer voire barboter, c’est déjà un cadeau de la vie …alors toute autre manifestation que de joie , cris de bêtes heureuses et sourires divers et gestes conviviaux me semble , comment dire….c’est super con, non?
    Un gars du nord qui bosse en oncologie pédiatrique…

    Signaler un abus

      bb - 27 juin 2014 à 10 h 48 min Répondre

      LOVE U CHTi !!!!!!!!!

      Signaler un abus

      Yannzza - 11 août 2014 à 11 h 00 min Répondre

      La pointe aux oies, j’y étais ce WE, bonne ambiance intergénérationnel, on est tous heureux d’être à l’eau…Je suis un touriste des Bourdaines l’été depuis 20 ans et j’ai jamais eu d’ambiance pourrie, je crois que c’est un faux débat: le niveau et les conditions écrèment, et quand c’est petit c’est pas bien grave d’être plusieurs sur une vague. Les fouteurs de merde se gâchent eux-mêmes leur session.
      Pour faire pas mal d’Aquashoot, je shoot beaucoup plus de bombes vides que ridées de la Gravière au Pipe

      Signaler un abus

    Cool Raoul - 23 juin 2014 à 17 h 35 min Répondre

    Eh bé… La tolérance, la zenitude, le karma … pronés par tant de surfeurs a bel et bien disparu à jamais. Quelle agressivité dans la plupart de ces propos… Bon surf les excités du bulbe et peace and love ! :p Un seul crédo au line up : la banane !

    Signaler un abus

    le pti suisse - 19 juin 2014 à 16 h 38 min Répondre

    Bon, je pense que vous ne pourrais pas vous mettre d’accord locaux et non locaux.
    Nous n’avons le meme lieu de vie, mais nous avons la meme passion bordel de bonsoir de bordel!

    Signaler un abus

    clem - 19 juin 2014 à 17 h 26 min Répondre

    moi quand je pars en voyage et que j’arrive au spot, je dis bonjour, je vais pas au pic direct et je garde le sourire… avec cette attitude, tu es généralement vite invité à prendre des vagues par les locaux présents…. les trous du c** parisiens ou bordelais qui se croient chez eux au pays parceque amatxi à une maison de famille, on les embrasse…. c’est pas le niveau qui compte c’est l’attitude, si tu es un abrutti tu restes sur la terrasse a guethary ou tu vas boire un coup au Madrid…. un minimum de respect quand tu n’es pas chez toi semble logique à mes yeux…. Sur ce, vive le surf et les locaux qui se font gentillement respecter….

    Signaler un abus

      anthony - 19 juin 2014 à 17 h 56 min Répondre

      J’ai passé 1 an au pays basque pour le boulot, et je dis toujours bonjour a l’eau, je ragasse pas, je suis vraiment a la cool parce que par chez moi c’est comme ça. Et bien je ne me suis jamais senti aussi mal a l’aise a l’eau que la bas ! Ambiance très souvent pourrie, les gars qui font les quéqué, qui se croient les meilleurs, et le pire c’est qu’ils sont tellement a l’affut du « touriste » qu’ils en arrive a plus se parler entre locaux ! Je suis d’aquitaine, et des Bordelais, y’en a plein sur mon home spot, et je te le dis, c’est pas de la qu’il vient le problème. La courtoisie et la politesse a l’eau, c’est très important, mais ca va dans les deux sens. Et bizarrement j’ai pas vu beaucoup de « Wonder locaux » dire bonjour au « touristes » en arrivant a l’eau. Je suis pas mécontent de ne plus y être, les vagues sont peut être un peu moins bonnes (encore que) mais l’ambiance est bien plus sympa, je prend beaucoup plus de vagues car je peux être seul a l’eau même l’été.

      Signaler un abus

        clem - 20 juin 2014 à 15 h 32 min

        Entre nous l’ambiance est souvent bonne! c’est con que tu ne te sois pas senti à l’aise, c’est vrai que parfois on joue de ça mais il y a aussi un côté rigolade… mais bon, le truc c’est qu’on sature tellement de tout ce monde que l’on en devient parfois cesse!! ahah, quoi de mieux qu’une belle braque sur un kospei??? ahah, faut pas prendre le truc tp au sérieu, le simple fait d’être dans l’eau apporte serenité et joie!! big up, envoie ton spot à tous nos toutous qu’ils nous laissent trankil!!! éhéh, aupa!

        Signaler un abus

      Wise - 22 juin 2014 à 18 h 33 min Répondre

      The best surfer is the one having the most fun.
      Si tu as toujours un mec plus à l interieur que toi à chaque fois, t es dans un spot pas fait pour toi. Sors. Lève toi très tôt et prie pour etre le premier à l eau.
      Mis à part l ėtiquette, les règles sont là pour eviter les accidents avant tout. Alors imaginez lors de votre prochaine session que les secours sont à une heure de caisse, cela evite les comportements reprehensibles. Bien entendu si la politesse et la courtoisie ne fonctionne pas, sortir le gars de l eau est evident. Ensuite la responsabilite des organisateurs de charters surf hollandais ou autres ecoles de surf est engagée à expliquer à ses clients ces règles.
      Sinon heureux de ne pas avoir a partager des vagues avec vous.

      Signaler un abus

    Thomas - 19 juin 2014 à 13 h 56 min Répondre

    Nico, t’es vraiment un gros ***! T’as raison, tous les parisiens sont riches, vont travailler en costard dans des bureaux et adorent prendre le métro!!
    Sort un peu et ouvre toi, ça te fera du bien. Et pourquoi pas, tu te rendra compte que travailler dans une grande ville n’est pas forcément un choix mais parfois une obligation. Je te vois d’ici me répondre qu’on est obligé de rien dans la vie… mais bien sûr. Pour ma part, je ne suis pas parisien mais obligé de bosser à Paris car c’est là que le taf se trouve. Mais dès que mon salaire énorme me le permet, je descend surfer. Et tu sais ce qui me fait marrer, c’est qu’en général, les pseudo locaux qui font le plus les kékés et bien on ne les voit plus dès que les vagues dépassent 1m50 ou qu’il tombe 3 gouttes.

    Signaler un abus

      nico - 19 juin 2014 à 17 h 04 min Répondre

      j ai toujours tenu le discours qu il ne faut jamais oublié qu on a tous été debutant un jours, qu un peu de dialogue vaut bien mieux qu une engueulade ,mais quand les gens de la grande ville debarque,c est toujours la meme,dialogue impossible,beaucoup ne comprenne que lorsque ca monte dans les tours,
      et derniere chose,moi,le surf,c est pluie vent ou neige….et sans aucune pretention,1.50m,quand meme,…c est cool a surfer…et en plus ca filtre …
      bien a toi..nico le gros ***,

      Signaler un abus

      peace&landes - 19 juin 2014 à 17 h 40 min Répondre

      thomas,si paris ne te conviens pas…change….t as qu une seule vie,
      beaucoup de gens ont changé de vie pour pouvoir vivre pres de l ocean
      nico est direct mais a bien raison….

      Signaler un abus

    bb - 19 juin 2014 à 13 h 50 min Répondre

    Le problème est pris à l’envers, mais il y a du bon dans les « deux camps ». C’est au visiteur de montrer son respect pour le spot qu’il visite (certainement inutile de le répéter, les souillards sont sourds) puis pour les locaux de ce spot. Les locaux ne sont pas des brutes épaisses, se sont des amoureux, ils ont une certaine intimité avec leur petit coin chéri et se sentent violés dans leur intimité quand tout à coup le spot est bondé de loulous qui ne font gaffe à rien. Par contre, une fois au pic, être « local » ne donne pas de vagues. Oui le surf c’est bien l’école de la vie, et ce n’est pas chacun son tour comme je l’ai lu par ici, c’est chacun pour soi et le plus fort prend plus de vagues. Le local se doit de ne pas braquer les loulous de passage (c’est uniquement ça le respect dans l’eau), mais si il est tjrs un poil mieux placé, il n’y a aucune raison de faire des cadeaux aux loulous. La « bonne vibe » dans l’eau n’existe que quand il y a absence de rareté (beaucoup de vagues, peu de monde). L’été, au pays basque en tout cas, il n’y a pas de « bonne vibe », ne la cherchez pas, ne venez pas pour ça. Le surf ce n’est pas un truck de babacoolgentils, on vous a menti, c un truck de gros bras. Donc parisien, si t’en touches pas une, ce n’est pas la faute des méchants locaux… et si tu récoltes des regards noirs, c’est que tu as certainement fais une connerie! un local qui ne wax pas les parebrises, qui ne crève pas les pneus et qui n’a rien contre les hollandais.

    Signaler un abus

    Mélanie - 19 juin 2014 à 8 h 22 min Répondre

    Article utile et sympathique mais… quid des débutants? Je surfe depuis un an et n’ai pas encore la capacité de discerner à l’avance s’il s’agira d’une gauche ou d’une droite, si j’arriverai à la prendre ou pas. Je rame beaucoup, rate beaucoup de vagues, et dois du coup agacer certains bons surfeurs. De plus je surfe en général plus proche de la plage que les bons surfeurs par peur et manque d’expérience. Je dois surement en énerver plus d’un malgré moi mais… comment fait on pour progresser dans ce cas?

    Signaler un abus

    joe barrell - 18 juin 2014 à 2 h 33 min Répondre

    Le degré de localisme serait il inversement proportionnel au degré d’intelligence ?

    Signaler un abus

      clo - 18 juin 2014 à 9 h 30 min Répondre

      Comme tout comportement xénophobe.
      Enfin « mieux vaut mettre son intelligence aux profits de conneries que sa connerie aux profits de choses intelligentes »(les Shadoks)

      Signaler un abus

    ronus - 17 juin 2014 à 22 h 11 min Répondre

    YEWWWW la courtoisie et la bonne vibe tu connais? Espèce de roi de bac à sable, empereur de baïne, blaireau du spot.

    Signaler un abus

    Surfeur - 17 juin 2014 à 22 h 01 min Répondre

    Bonjour a tous,mon message s’adressera a tout le monde.
    J’ai commencé le surf il y a maintenant 16ans a Hossegor, et chaque années de plus en plus de monde envahi les plages basco-landaises, les autochtones comme moi l’ont bien remarqué.
    Les français quand on vous parle de « locaux » vous vous excitez et partez dans des propos tous plus imbéciles les uns que les autres.. prenez un peu de recul svp..
    Personnellement j’ai voyagé en Australie a Snapper Rocks et a hawaii a Pipe ! mes premieres sessions sur ces spots ont juste etait une mise a l’eau, sans prendre de vague (malgrés mon niveau de compétiteur sponsorisé), juste une prise de connaissance du spot, et des locaux! oui la bas j’etais un touriste! régle numéro 1, le respect du spots, des locaux, (un simple bonjour est toujours bien vu), de l’environement, de la population, de loger et manger dans les petits truc locaux. et ça, qu’on soit pro ou simple débutant! Et ces actions ne sont que bénéfiques pour tous les gens qui arrivent dans un endroit ou ils ne sont pas chez eux ! grace a ça je suis devenu pote avec certains des plus gros locaux et j’ai eu ma place au pic avec eux pour chopper les bombes ! n’oubliez pas, un local sera toujours le touriste d’un autre local ! maintenant avis a tous les Francais qui arrivent dans le sud-ouest l’été pour surfer et qui se prennent pour les rois du monde en arrivant.. mais franchement, croyiez vous qu’on est de nature des grands méchant qui veulent vous chasser? c’est vous qui nous poussais a être comme ça! mettez vous a notre place, on vit tout l’hiver ici, a bouffer les tempêtes et l’eau froide, les déchets pourri qui viennent d’espagne! alors oui je peu vous dire que je suis bien tranquille a la nord ou a avalanche quand ya 5metres et qu’on est 3 a l’eau! mais quand enfin l’été arrive, que les jolies vagues et l’eau chaude fait toute la beauté de cet endroit on a envi de profiter de surfer en short, et vous arrivez de paris, strasbourd ou bien d’autre endroit encore, vous pensez que nous locaux on vit ici toute l’année et qu’on a des vagues comme ça toute l’année donc soit disant que vous payez vos vacances de 15jours on doit vous laisser faire n’importe quoi? pourrir tous les spots, foutre votre ambiance de cité et de stade de foot dans l’eau? mais vous vous prenez pour qui? a hawaii vous faites ça vous finissez la gueule défoncé contre le trottoir et je peu vous dire que tant que vous aurez des dents qui tiennent en place ils continuerons a vous faire bouffer le trottoir ! et vous trouvez le moyen de râler ici quand on vous fait la simple reproche d’avoir taxé une vague ou d’avoir gèner? mais ou vas t-on ? svp.. un peu de bon sens.. si j’arrive au métro a paris et que je passe devant tout le monde pour monter dedans, vous allez me dire quoi ? ça m’étonnerais que vous me laissiez faire! alors partout ou qu’on aille, que ce soit dans le surf ou pas, le minimum c’est de respecter les gens et surtout les autochtones, pour ne pas dire locaux.
    Voila ce message est a bon entendeur et surtout a méditer pour tous le monde!
    La maintenant je parle en tant que local d’hoSSegor,et non pas ozgor , tous les touristes sont ici les bienvenus, on vous demande juste de respecter, les locaux, les dunes, pas polluer, pas jeter vos déchets partout, d’etre polis a l’eau, de pas aller surfer a la graviere quand on a « vague d’argent », et quand on vous fait un reproche, pas la pêne de la ramener.. et de plus, pas la peine de dire « l’ocean appartient a tout l’monde m’sieur », parcequ’il appartient a personne..
    Bon surf a tous, et a bientot :)

    Signaler un abus

      Guitou64 - 20 juin 2014 à 10 h 41 min Répondre

      En voila une réponse censée, le respect des règles et des personnes vivant sur la cote toute l’année est imprératif.
      Les locaux ne sont pas la pour peter les pneux des bagnoles (et encore, allez aux pays basque espagnol avec une plaque française, cela peut vous arriver) Ils demandent juste un minimum de respect pour l’endroit ou ils ont grandit et viventtoute l’année.
      Lordsque l’on voyage sur des spots étrangers, à nous de respecter les locaux également.
      Et ne vous étonnez pas si un surfeur local prend beaucoup plus de vague, il est normal puisqu’il connait le spot comme sa poche.
      Que tout le monde se respecte à l’eau, attend
      son tour, aprenne à connaitre le spot et tout se passera bien.

      Signaler un abus

    nico - 17 juin 2014 à 20 h 01 min Répondre

    allez faire des demandes de piscines a vagues a vos municipalités et restez a pleurnicher dans vos grandes villes,

    Signaler un abus

      max - 18 juin 2014 à 11 h 56 min Répondre

      gros *** c’est pas parce qu’on habite dans une grande ville qu’on a pas le droit de surfer quand on veut ou on veut tant que les regles sont respectées.
      Je travaille à Paris mis je viens du pays basque et ma famille y est toujours, on doit avoir une des maisons les plus en faces d’un spot tres tres connu, je suis un local mais vivant autre part. et alors ? tout le monde peut surfer mon spot (si il a le niveau) et respecte les regles.
      Tout le monde ne peut pas habiter à l’année sur la cote et tant mieux. quand tu vas skier, je suis pas que tu aimerai laisser passer tout les mecs de la station devant toi avant de monter.

      Signaler un abus

        nico - 19 juin 2014 à 6 h 38 min

        libre a toi de penser ce que tu veux, tu as choisi de vivre dans la capitale,assume,personne t as forcé,en aucun cas je ne me permettrai de juger des choix de vie mais voila,tes parents sont basques et y vivent,et toi tu es d origine basque et tu n y vit plus…et pour ce qui est du ski,je n ai pas les moyens de me payer des vacances en station,mais toi avec ton salaires de parisien surement…(pour ma part,la montagne c’est splitboard)

        Signaler un abus

        max - 25 juin 2014 à 18 h 57 min

        nico, et oui pour les études faut savoir bouger, il n’y a pas que le surf dans la vie meme si il prend bcp de place chez moi.
        faut ouvrir son esprit un peu

        Signaler un abus

      lolilol - 25 juin 2014 à 17 h 07 min Répondre

      nico… si t’as pas de thune, assume!
      ne te venge pas sur les citadins ;)
      Sinon tu surfs où? Je viendrais bien te pourrir à ta première erreur!
      Ou pour bien te faire c**** je vais me mettre au kite!
      De toutes les façon, pour pas me faire taxer je viens avec une arbalète.

      Signaler un abus

    pinder - 17 juin 2014 à 18 h 44 min Répondre

    Quelle cirque!
    Vouloir apprivoiser un local de ce specimen (yeww), c’est comme vouloir dompter un bourricot…..
    Allez chers vacanciers avec un peu de marche on doit pouvoir surfer à l’abris de bêtes (d’idiot) féroce.

    Signaler un abus

    Fred - 17 juin 2014 à 17 h 52 min Répondre

    ah oui j’ajouterai aux pires comportements:
    arrêtez de coller au cul du mec qui va se placer. souvent on va se décaler sur un autre pic (moins bon) histoire d’être tranquille et la la horde vous suit y a rien de plus chiant.

    Signaler un abus

    Fred - 17 juin 2014 à 17 h 48 min Répondre

    Pour surfer chez nous tu présenteras un justificatif de domicile de plus de 3 mois, voir un contrat en CDI. blague évidemment.
    je suis le premier a ne pas aimer le localisme mais c’est vrai qu’on est mi juin et que c’est déjà l’anarchie. les mecs qui braquent qui partent à l’envers, ou qui rament sans partir. Quand t’as heure pour surfer à midi y a de quoi déboulonner

    Signaler un abus

    jamet emmanuel - 17 juin 2014 à 14 h 20 min Répondre

    Il faut que le surf reste une école de la vie! Respect de la nature,des kids qui souhaiteraient aimer vibrer,et pour l’avoir vécu solidaire,bien à vous…aminches de tous bleds…

    Signaler un abus

    KILLF - 17 juin 2014 à 13 h 52 min Répondre

    j’aime les locaux.
    Les locaux des toilettes publiques,
    les locaux des bureaux
    Les locaux des poubelles

    Ah bon, y a des humains qui s’autoproclament « locaux » ??
    C’est triste.

    Signaler un abus

    Guitou64 - 17 juin 2014 à 10 h 56 min Répondre

    Yeeww a raison les gars. Avec la surpopulation au line up, une hierarchie est indispensable. Il n’y a rien de pire que de se faire chopper toutes les vagues par des Hollandais en slip de bain l’été. Le respect des locaux a toujours été une règle en surf (à condition que les locaux respectent également les « non locaux »)Un respect mutuel semble être la solution, des locaux sympa qui donnent conseil et des non locaux choppant les infos sur le spot.

    Signaler un abus

      max - 17 juin 2014 à 14 h 09 min Répondre

      Non il n’a pas raison,si tu te fais chopper toutes les vagues par des hollandais il faut te remettre en question.. A toi de bien te placer. Si ils ne respectent pas les prios faut leur faire comprendre qu’il y a des regles sinon ils dégagent mais cest tout. Un local n’a pas plus de droit en terme de nombre de vagues surtout l’été quoi. on est pas à teahupoo non plus, ni à avalanche ou parle à 2m50, arretez vous. Dés que ca grossit de tte manieres il n’y a plus que les locaux et les surfeurs de bons niveau qui savent ce qu’ils font .

      Signaler un abus

    Yeeww 2 - 17 juin 2014 à 8 h 27 min Répondre

    @surfsession, c’est p…. de ch…. de taper un message et qd on l’enregistre çà ns mette « vous tapez trop rapidement »et l’efface….
    Donc pour continuer, je reprends les propos de Yeww, qui même si ils sont extremes, sont plein de vérité, et cela me surprend qu’ils n’apparaissent pas dans l’article en premier, RESPECTER LES LOCAUX.
    c’est du savoir vivre, que d’observe un spot dont on est pas originaire, et de voir les surfers qui vienne de ce spot.
    Dire bonjour, attendre son tour, et accepter que ces personnes qui surfes toute l’année sur cette vague en prennent plus que vous, c’est normal.
    ensuite je ne parle d’extremistes, une minorité, qui font la gueul à l’eau et ne st la que pour pourrir les sessions des uns et des autre.
    MAis chers lecteurs de SUrf Session qui crachait sur les locaux, n’oubliez pas que des surfers ne resptectent pas les locaux, et alors doit on ne rien dire sous pretexte que vous payez vos vacances chères et cela vous donne ts les droits?
    IL y a une vraie balanc à trouver dans les comportements, mais le plus important c’est de S’AMUSER!
    sur ce bon surf.

    Signaler un abus

      angel - 17 juin 2014 à 9 h 51 min Répondre

      Voilà un mec qui a tout compris et qui se fera respecter par les locaux ou qu’il soit dans le monde

      Signaler un abus

      Jean Marie Local - 17 juin 2014 à 15 h 40 min Répondre

      Par contre, tu ne respecte plus tes profs de français visiblement…

      Signaler un abus

    fromage - 17 juin 2014 à 7 h 05 min Répondre

    t né au boucau ??
    tu me donneras l adresse de ta maternité ??

    Signaler un abus

      yewww - 17 juin 2014 à 9 h 52 min Répondre

      Moi je connais Strasbourg mais toi tu vas te perdre chez moi ds les landes

      Signaler un abus

    Etienne - 16 juin 2014 à 22 h 16 min Répondre

    Local de quoi? C’est toi qui a amené les grains de sable et qui paye le fonctionnement de la machine à vague? On t’a reconnu jean-pascal, retourne à toulouse

    Signaler un abus

    yeww - 16 juin 2014 à 20 h 59 min Répondre

    Haha Jaloux de ne pas être du coin ! Venez nous voir à Boucau !

    Signaler un abus

    Artopi - 16 juin 2014 à 19 h 56 min Répondre

    #5bis: le gars trop fort qui chope tout et a l’inverse les 2 ou 3 boulets qui savent pas surfer et sont systématiquement sur ta trajectoire
    @yeww : ouais, merci pour la démonstration. Tu dois être pas mal sur le 1 et le 2, mais surtout le 3 quand ça devient solide ;-)

    Signaler un abus

    Yeww - 16 juin 2014 à 16 h 13 min Répondre

    Priorités aux vrais locaux !! si t’es pas content tu sors !

    Signaler un abus

      Stephlanzarote - 16 juin 2014 à 20 h 11 min Répondre

      Colle toi une plaque d’immatriculation sur le front!

      Signaler un abus

      Romain - 16 juin 2014 à 20 h 38 min Répondre

      @Yeww Merci pour ce commentaire, il illustre un point que j’ai bêtement oublié : celui sur les locaux sectaires et un peu extrêmes, qui hélas ne manquent pas.
      Pour la peine tiens, je te promets de consacrer un post entier sur le sujet très prochainement.

      A très vite sur ton spot !

      Romain

      Signaler un abus

      Jean Marie Local - 16 juin 2014 à 21 h 24 min Répondre

      T’as bien raison mon petit yeww, hésite pas à rejoindre mon parti politique c’est comme ça qu’on fonctionne !! Et fait pas gaffe à ma fille, elle dit que des conneries ces derniers temps !

      Signaler un abus

      marion - 16 juin 2014 à 22 h 24 min Répondre

      priorité aux locaux qui se gavent toute l’année? et les autres blaireaux qui attendent toute l’année leur pauvre semaine de vacances ils vont se faire voir? C’est à cause de personnes comme vous que des fois l’ambiance est pourrie sur les spot. Vous avez tout le reste de l’année pour vous gaver seuls entre locaux. Et ca veut dire quoi vrais locaux en +?? t’es la marine le pen du surf ou quoi?

      Signaler un abus

        Fred - 17 juin 2014 à 9 h 49 min

        Beh oué locaux chez eux donc locaux prioritaires désolé c’est comme ça ! sinon ya toujours le Nord pas de Calais !

        Signaler un abus

      maxime - 17 juin 2014 à 8 h 48 min Répondre

      Gros ****, jespere t’empecher de prendre le metro et avion pour partir en trip le jour ou tu viens à paris parce que t’es pas de paris.
      Ne viens pas sur mon périphérique ni dans mon metro.

      Signaler un abus

        yewww - 17 juin 2014 à 9 h 47 min

        J’en veux pas de ta ville !
        allez va faire la queue !
        Tkt on a aussi des Aéroports à la maison

        Signaler un abus

      max - 17 juin 2014 à 13 h 39 min Répondre

      @yewww

      Ah tkt pas, j’ai ma maison de vacances et famillilale à guethary, donc je peux me considérer comme un local sachant qu’une partie ma famille y vit depuis des générations et y travaillent.
      sauf que t’es un gros ** qui ne pense qu’à son spot et n’est pas ouvert d’esprit. paris ce n’est pas « ma ville », je te donnais un exemple. Au ski tu ne laisses pas passer 10 mecs devant toi au tire fesses parce qu’ils sont de la station. en surf pareil, du respect, y’a des regles pour tout le monde, local ou non.
      et si tu veux te gaver quand y’a du monde c’est pas compliqué, suffit de connaitre tes spots et bien te placer, sachant que l’été c’est pas la qu’il ya les meilleures conditions.
      A plus et j’espere te croiser sur mon spot pour t’empecher de prendre des vagues, mais dans les regles.

      Signaler un abus

        clem - 19 juin 2014 à 17 h 15 min

        ta une maison de vacance et tu te prends pour un local???? mouhahahahaahah

        Signaler un abus

    Raph - 16 juin 2014 à 15 h 39 min Répondre

    Ah ah la construction de l’article est génial, le gif du gars qui pète un plomb m’a éclaté !

    Signaler un abus

    antonie - 16 juin 2014 à 15 h 17 min Répondre

    l’autre règle qui n’est inscrite nul part, c’est de laisser le mec qui se positionne pour prendre une vague , lui laisser la prendre et ne pas essayer de le snaker comme font la plupart ! ça s’appelle le roulement et la courtoisie mais peu savent ce que c’est!

    Signaler un abus