Articles

Un requin Blanc vide le line-up de J-Bay

Petite frayeur avant-hier pour les surfeurs présents au line-up, à 3 semaines du début de l'épreuve World Tour...

Publié le 17 juin 2014

Le line-up parfait de J-Bay ©Laurent Masurel

Des requins à J-Bay, jusque-là rien de nouveau. La zone abrite une importante faune marine, dont des baleines, des dauphins… et des requins.

Dimanche dernier, alors qu’une cinquantaine de surfeurs sont à l’eau pour profiter d’une belle session dans des vagues d’environ 2m, l’ancien pensionnaire australien du Tour Dan Ross aperçoit un aileron passer entre lui et le Suf-africain Frankie Oberholzer. L’alerte est aussitôt donnée, et tout le monde sort de l’eau en quelques instants.

Seulement voilà, les vagues sont tellement folles que Grant “Twiggy” Baker (le champion du mone en titre du Big Wave World Tour) retourne à l’eau, avec un shark pod, ce boitier émettant un champ électromagnétique censé repousser les requins. Et, quelques instants après, tout le monde le rejoint pour poursuivre la session comme si de rien n’était.
Mais, comme le soulève Surfer Mag qui révèle l’incident, si le shark pod a fait ses preuves pour protéger celui qui en est équipé, qu’en est-il des autres surfeurs, surtout sur un line-up aussi étendu que celui de J-Bay ?

L’incident ne devrait pas rassurer les surfeurs du World Tour qui débarqueront sur le spot le 10 juillet pour la sixième épreuve de la saison. Notamment Taj Burrow, qui était sorti de l’eau en plein heat en 2003 après avoir vu un énorme aileron (de requin, avait assuré l’Australien originaire de West Oz qui sait donc faire la différence avec un aileron de dauphin) au line-up. En 2007, un autre Australien, Mick Lowe, avait lui aussi aperçu un requin blanc pendant sa série.
Ambiance.

Mots-clés : , ,

3 commentaires 

Commentaires

    Laweed - 30 juin 2014 à 9 h 42 min Répondre

    Un zoom à gauche sur la vague derrière les 4 surfers laisse songeur …good luck guys !

    Signaler un abus

    runisland - 18 juin 2014 à 5 h 32 min Répondre

    mini rappel sur les « shark pods » (ESDS et Shark Shield ) qui n’ont hélas ABSOLUMENT pas fait leurs preuves.
    L’ESDS (boitier cheville + leash) n’a rien prouvé du tout. Sa commercialisation ne repose que sur l’angoisse bien légitime des surfeurs qui évoluent sur des spots à présence de requins.
    L’intensité du courant émis par l’ESDS est même 10 fois inférieure à celle du courant émis par le shark shield (boitier sur le tail et longue queue qui traine dans l’eau, méga pratique quand on surfe sur un reef..), seul appareil pour lequel quelques études sérieuses ont été menées et qui ne concluent pas à son efficacité (attaques sur appareil en marche, doutes forts sur une présence accrue de requins curieux attirés par le champ électrique, etc), donc….la prudence de base c’est bien de sortir de l’eau quand un aileron est dans le coin!

    Signaler un abus

    Damien - 17 juin 2014 à 19 h 30 min Répondre

    Pour Kelly Slater, qui disait qu’il serait honoré de se faire tuer par un requin, le moment sera bientôt venu.

    Signaler un abus