Une collision et quatre vertèbres cassées

Accidents - Appel à la vigilance, après l'accident d'un surfeur en ayant percuté un autre remontant à la rame, à Parlementia.

Par Gibus Gibus - @surfsessionmag - mercredi 10 décembre 2014 à 18h23
Partager sur :   

Le spot de Parlementia que se partage Bidart et Guéthary n'est plus à présenter. La vague est connue depuis les premières heures du surf en France. Longboarders, shortboarders et autres gunners y sont désormais légion, sans parler des Sup possibles . En effet, le spot n'échappe plus à l'affluence que les prévisions météo drainent, auquel s'ajoute l'impact d'une webcam sur une maison privée. Fatalité de l'évolution des choses, l'océan est à tout le monde… OK, mais cela a pour conséquence qu'aujourd'hui Parlementia est devenu un spot dangereux à cause des collisions de plus en plus nombreuses qui s'y produisent. Et si on ne compte plus les pets entre planches et petits bobos corporels, on commence à s'inquiéter du nombre de surfeurs qui partent à l'hôpital. Samedi 6 décembre 2012, notre ami Eric Bonnamy, fidèle de Parlementia avec son shortboard bleu, bon surfer, a été victime d'une grave collision, engendrant la fracture de 4 vertèbres. Hospitalisé plusieurs jours, Eric a droit à un corset pendant 45 jours et trois mois d'arrêt. Heureusement, dans son malheur, il n'aura pas de séquelles. Ce matin du 6 décembre, il faisait gris avec des vagues

aux alentours de 2,50 m mais irrégulières. Un surfer de passage avec un grand gun de 10' démarra sur une vague, en droppant sur un autre surfeur plus à l'intérieur que lui. Backside, moyennement averti, le surfeur se concentre sur son take-off tout en partant de travers et dit ne pas avoir vu Eric qui remontait sur l'épaule… Trop confiant, Eric n'a pas anticipé au point de crier et bien qu'il ait appuyé au maximum en faisant son canard, les dérives du gun doublé du poids du gars lui sont passées sur le dos. Douleur extrême. Appel au secours. Des surfeurs autour vinrent à son aide dont trois qui le ramenèrent au port. Là Eric retrouva le surfeur de la collision. Ensemble ils minimisèrent un peu les conséquences bien qu'Eric ne se sente pas bien. Finalement le gars l'aida à s'habiller et le laissa partir seul en voiture. Souffrant trop Eric alla directement à la clinique d'Aguilera… où les radios ont été sans appel. Cet accident survient alors que sur le même spot, un mois auparavant, la surfeuse locale Isabelle Jonqua a été victime d'une terrible collision avec un longboarder alors qu'elle remontait au large. Là aussi, chance pour Isabelle qui s'en est sortie avec de grosses commotions, mais ceux qui virent l'impact ne comprennent pas comment elle n'a pas fini avec la mâchoire cassée… Ces accidents graves ne sont pas les premiers, ni les derniers, à Parlementia comme ailleurs. Cependant la vague de Parlementia, attirante du bord, facile d'accès par une rame sur le côté, concentre toutes les grandes planches possibles et tous les niveaux qui vont avec, du plus expert au plus moyen. Et donc il y a un moment où la densité de ces planches (dont le poids, la longueur et la difficulté à manier sont réels), en plus des vagues le plus souvent assez solides, transforme le spot en une zone de tous les dangers. Contre ce genre d'accidents, il ne s'agit pas de réglementer ou de décider pour les autres. Un panneau de règles et de sécurité est déjà présent sur la plage. Mais au-delà de ça, ces accidents rappellent sérieusement que chacun doit mesurer son plaisir, sa prise de risque à l'aune du danger qu'il encourt pour autrui. Chacun sa quête, son “appétit de vagues”, mais pas au prix de créer du danger quand il y a du monde. Trop de take-off à plusieurs et souvent sans attention des surfeurs pouvant être en-dessous. S'il est une coutume que le surfeur qui rame anticipe et cherche à se dégager du surfeur qui surfe, rappelons qu'au nom de la loi ce dernier est responsable (comme en ski pour le skieur en amont), devant être maître de sa trajectoire comme de son “véhicule”. En cas de collision, il est dans son tort. A Parlementia comme ailleurs, plus que jamais l'extrême vigilance de chacun envers les autres est impérative.

Partager sur :   
COMMENTAIRES (19)
Jean Bon - le 10/12/2014 à 18:42
J'ai vu un talon sévèrement découpé y'a 1 mois.
Répondre
Mathieu - le 10/12/2014 à 18:57
Je cite :
"Longboarders, shortboarders (malheureusement minoritaires) et autres “gunners” dès 2 m y sont désormais légion – sans parler des Sup à qui justement on demande de plutôt s’abstenir – et pour cause."

Comment peut on être président d'un club de surf et être aussi binaire dans son jugement ?
Le problème ne vient il pas simplement du fait que les personnes ne maitrisent pas et non du fait qu'ils surfent en longboard, SUP, gun ou pédalo ?

Je pense avoir largement le niveau pour surfer cette vague en SUP (certainement plus que la majorité des gars à l'eau) et malheureusement je ne viendrais jamais y mettre le moindre orteil à cause de ces zones de non droit accaparées par des puristes qui ont perdu le sens des valeurs jadis défendues.
Répondre
edmon ohana - le 10/12/2014 à 19:18
acceptes pas ce genre de propos qui conduisent à une haine envers des surfers qui pratiqueraient autres choses qu'une petite planche du pro surfeur !! C'est comme aller en skate park en rollo est ne pas aimer le gars en bmx, skate, trotinette pck il pratique le park d'une autre façon ...Il suffit tout simplement de respecter les règles ( valable aussi pour les locaux ), les débutants n'ont certainement rien à faire sur ce genre de spot, ... On fait quoi avec ces propos ? on se file sur le parking ? pas super Mr de Soultrait la ...
Répondre
nicos33 - le 10/12/2014 à 19:25
On parle d'un surfer non identifié qui en a drop un autre en le montrant du doigt, mais dire des"pros" qui dopent allègrement le surfer lambda sans s' excuser ? Je ne connais aucun des deux surfeurs mais je ne pense pas qu'il ait fait exprès de percuter Éric.
Répondre
Gibus - le 10/12/2014 à 19:27
Tout à fait d'accord avec vous, et c'est bien pour cela qu'il y a des surfeurs de bon niveau qui font aussi parfois du Sup à Parlementia, en évitant le surnombre et en étant vigilant. Seulement quand il y a déjà 30, 40, 60 surfeurs à l'eau, la présence de Sup est un danger supplémentaire, surtout quand une série décale… Par ailleurs, je me suis sans doute mal exprimer, mais par le simple fait que les longboards et les guns sont des planches lourdes et longues, leur impact est plus préjudiciable, donc la vigilance doit être double. J'ai moi-même été victime d'une planche en pleine figure avec un traumatisme crânien et un passage à l'hôpital, peut-être donc que je suis plus sensible au danger. Rien contre les longboards ou les guns. Ce n'est qu'un rappel à l'attention de chacun. Mieux vaut prévenir que guérir. C'est tout. Aloha. GS
Répondre
Li Berty - le 10/12/2014 à 19:47
Bonsoir à toutes et tous ...

...C'est bien dommage ce qui arrive , mais hélas ce n'est pas la 1ere ni la dernière fois !!! Quand un Surfeur va à l'eau , c'est pour le Plaisir , et non pour se retrouver à l'Hosto !!!
Matthieu a tout dit , il me semble !!! ...:
Depuis quand l'Océan est réservé à une catégorie de planche ou de niveau ??? ...Chacun a droit a ses plaisirs ...mais chacun doit être aussi responsable de ses actes !!! ... si on rentre dans le sens de sieur Gibus , va falloir bientot un permis pour pouvoir aller à l'Eau ??? ... J'en ai bien peur !!! ...
...Allons allons !!! toutes les Libertés nous sont peu à peu retirées au jour d'aujourd'hui ... Faudrait voir a en garder un 'tit chouïa !!! ...
...Berty , papy surfeur de 50 balais ... ;-)
Répondre
Gilles - le 10/12/2014 à 20:02
Et ça va pas aller en s’arrangeant !!!!
L'esprit surf (toutes planches confondues)s'étiole peu à peu en laissant la place au surf business (écoles usines etc) avec lequel les règles sont loin, le respect encore plus et l'océan n'est pour beaucoup qu'une grosse piscine à vague ... (piscine qu'ils aimeraient d'ailleurs avoir au pieds de leurs immeubles respectif)mais ceci est un autre débat :)
Répondre
THIERRY - le 10/12/2014 à 20:40
suis desolé pour le blessé et surement pour le dropeur qui n a pas voulu ca il ya toujours eut des centaines de gars dans l eau en calif en australie et malheureusement il y a parfois des accident de la a en faire un article a mon sens deplacé il y a une montagne un bon surfer a d abord été un surfer debutant et il a aussi fait des conneries dans l eau ceci etant dit et sans esprit partisan le fait de plonger des que l on sent un danger c est quand meme ce que j ai appris de base a mes enfants un surfer de 50 ans
Répondre
lucane - le 10/12/2014 à 20:49
Tu n'as visiblement pas compris le message qu'il veut faire passer. Il souhaite que chacun se responsabilise, réfléchisse à sa propre demarche, en mesurant son engagement, en respectant l'éthique et en essayant d'appréhender la culture de ce sport. Essayer de maîtriser un gun de 10' dans des vagues de 2 mètres au milieu de 60 personnes est complètement absurde. Les locaux devraient rappeler les règles aux surfeurs qui ont ce genre de comportement.
Répondre
daniel - le 10/12/2014 à 21:32
Pathétique cet article ! la personne en question n'est certainement pas allé a l'eau pour causer un accident, par ailleurs les locaux sont tellement sûr d'eux dans l'eaux qui sont bien souvent la cause des accidents...et tu aurais du faire ça, et tu n'as pas le niveau, et bien entendu quand ils te dropent: aucune excuse (c'est presque normal, forcément c'est chez eux). Bravo Gibus pour ta vison impartiale des choses, tu nous a offert un grand témoignage.
Répondre
Mathieu J - le 10/12/2014 à 22:47
Des justiciers masqués!
Abérant cet article
Tu as tout à fait raison sur la vision binaire des choses. On a moins d'emmerde à la pétanque les gars!
Répondre
Pimpouli - le 11/12/2014 à 00:18
Lève toi et surf feignant !
Répondre
oops64 - le 11/12/2014 à 07:40
Par rapport aux nombres de pratiquants cela fait finalement peu d'accidents. Ce genre d'article ou g2s aime jouer au donneur de leçon, au vieux sage, tuent l'esprit surf.(…)
Répondre
marcolesne - le 11/12/2014 à 08:38
Une des règles de base n'est-elle pas de contourner le pic quand on remonte? Trop peu de surfeurs respectent cette règle!
Répondre
Li Berty - le 11/12/2014 à 21:13
Je cite ...:

-" Appel au secours. Des surfeurs autour vinrent à son aide dont trois qui le ramenèrent au port. " ...

Ben déjà l'honneur de "l'Esprit Surfeur" est sauf ...et encore Sain !!! ... Au passage , un immense BRAVO à ces Surfeurs avec un S Majuscule SVP , d'avoir ramener Eric à bon port ...(si on peut dire !!!)
Tout le monde a raison et tord à la fois , il n'y a que la Sagesse qui ne puisse trancher , et cette Sagesse il n'y a que la Mère Nature qui peut l'offrir ... Peace & Love <3
Berty ;-)
Répondre
medboy - le 11/12/2014 à 22:50
Moi je trouve cette article productif. Vous faites chier avec votre liberté à tous prix... Parle est un spot dangereux! L'augmentation du nombres de surfeurs sur le département et notamment ce spot doit se faire avec la plus grande vigilance de chacun. Il est important de souligner comme Gibus que la nature des planches utilisées sur les spots de gros augmente le risque de blessures graves.
Il est évident que les grandes planches sont nécessaires pour charger. Cependant, plus le risque encourue est grand, plus grande doit être notre vigilance... Je comprends que les anciens véliplanchistes se la régalent en SUP et s'attaquent de plus en plus à des spots tendus mais je trouve que cela se fait trop souvent sans la prudence et l'expérience nécessaire.
Tous ça pour dire que les mecs en SUP lambda doivent faire attention comme tous surfeurs. Et surtout, ils doivent prendre conscience que leurs supports de glisse engendrent des risques plus élevés de blessures graves. Enfin, beaucoup comme mathieu devrait apprendre la modestie dans leur Surf et éviter de défier la majorité des surfeurs de parle car je pense que pour tenir de tels propos, ce dernier ne doit pas avoir beaucoup d'expérience... Bref les SUPS hystériques... Sfaire encadrer!!!!

Un surfeur de Doyle!
Répondre
Li Berty - le 12/12/2014 à 17:08
Re ! ;-)

En fait , toutes ces conneries viennent par la Pub et les moyens de com d'aujourd'hui !!! ... Le Surf est "à la mode " depuis qques temps !!! ... C'est un bon Bizness , et , du coup , ça attire la masse ... Ils veulent vivre ce qu'ils voient à la téloche !!! et ne s'inquiètent surtout pas des courants , des marées , du vent , de la houle etc ... Aller à l'eau avec des conditions dantesque est une pure folie si on a pas le niveau !!! ... Quand j'ai commencé , (1974!) on apprenait d'abord à regarder le Spot avant de s'engager ...et je n'ai pas honte de dire ici que j'ai reculé devant les tubes de 3M sur Lafitenia ou Hossegor !!! ... Bref !!! ...la Vie , c'est pas du Cinoche ni la DS !!! ... Faut ..amerrir !!! ;-)
Répondre
Slay - le 12/12/2014 à 18:53
Trop de niveau ... Tue le Niveau !!! Lol
C'est ca le seul problème , les 95 % des surfeurs sur la cote sont débutant ou non pas un gros niveau .. Due a l'explosion du surf ,, ces dernieres années.
La plupart oublies souvent ,, qu'avant d'avoir un minimum de niveau, il faut des années de pratique ...
Répondre
Ancien - le 18/12/2014 à 08:18
Il y a une part de vérité, cependant ce genre d'article n'est pas vraiment nécessaire. Écrire un post pour ton pote, c'est bien. La manière dont tu le fais, c'est pas tellement à quoi le surf aspire, dommage.
Répondre
Articles relatifs
| 0 
20/02 - Accidents
Pas de chance pour la surfeuse californienne, qui a du déclarer forfait pour le Roxy Pro. Une vague dont elle ...
| 0 
13/01 - Accidents
Un touriste s'est fait sortir de l'eau par un autre surfeur alors qu'il était coincé contre une jetée. Chaud.
| 0 
08/12/2015 - Accidents
Le Floridien est à l'hôpital, conscient, après avoir frôlé la noyade avant-hier à Pipeline.
| 0 
09/09/2015 - Accidents
Le surfeur de Santa Cruz s'est brisé la nuque hier alors qu'il surfait un spot isolé de Central California