L'actu du mois en Charente-Maritime #1

Actu Locale - Portfolio de sessions, infos, interview, environnement, agenda : le résumé de toute l'actu surf ce mois-ci dans le 17.

Par Surf Session - @surfsessionmag - mercredi 18 février 2015 à 13h18
Partager sur :   

Comme les années passent et ne se ressemblent pas ! Début d'hiver plutôt “tranquille” sur le littoral charentais. Peu de tempêtes destructrices comme nous avons pu en avoir l'an passé ! Tant mieux pour nos côtes pourrions-nous dire, mais moins pour les riders locaux car, niveau conditions, c'est plutôt flat depuis le début de l'année. Quelques belles sessions fin décembre, début janvier, fin janvier et début février sur la Côte Sauvage avec de longues barriques bien glassy, ou encore sur certains spots de l'Ile d'Oléron.

Plus au nord sur Ré, de petites sessions assez calées avec un bon mètre, mais nous n'avons pas eu les mêmes vagues que l'an passé : les grosses houles ne sont pas rentrées et les bouées au large ne sont pas montées à plus de quatre mètres !

Qu'importe, ça fait moins de monde sur l'île, pour le plus grand bonheur des locaux, et ça permet toujours de s'amuser un peu.

Il y a toutefois toujours de quoi surfer en Charente-Maritime grâce aux nombreux spots de repli et à l'estuaire assez abrité quand la houle est trop forte, mais ça devient vite la Chine à l'eau avec les inconvénients qui accompagnent cette fréquentation.


FOLIO : 1 MOIS EN CHARENTE-MARITIME

Photos signées Xavier Renaudin (Royan Glisse) et John Duquoc.

Tendu la Charente-Maritime ! (Photo : Xavier Renaudin)

Aqua shot de Volo Pertsowsky en GoPro

Oléron, bien épais. (Photo : John Duquoc)

Quelque part sur la Côte Sauvage (Photo : Xavier Renaudin)

Une gauche rare sur une île charentaise... (Photo : John Duquoc)

Côte Sauvage (Photo : Xavier Renaudin)

Into the wild sur la Côte Sauvage (Photo : Xavier Renaudin)

La tuyauterie charentaise semble fonctionner ! (Photo : Xavier Renaudin)

 


INTERVIEW : Damien Faveau

Homme de l'ombre, Damien Faveau est agent de la ligue Poitou-Charentes de surf et du comité Charente-Maritime de surf.

Damien Faveau (Photo : X.Renaudin)

Damien, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Damien faveau agent de développement pour la ligue et le comité 17 depuis 10 ans. J'ai 31 ans, j'habite à Royan. J'ai débuté la pratique du surf et du bodyboard dès l'âge de 15 ans, puis j'ai passé mon brevet d'état à 21 ans et je suis en poste à la ligue depuis ce jour.

Damien explique-nous en quoi consiste ton métier.

Je représente la Fédé sur le territoire de la Charente-Maritime et je suis chargé d'appliquer le projet fédéral sur celui-ci. Pour être plus précis, je mets en place les circuits de compétition départementaux et régionaux : mise en place, coordination et formation des diplômes fédéraux (DAF : Dirigeant Animateur Fédéral), BIF (Brevet d'Initiateur Fédéral) et Juges (formation départementale et régionale). Je m'occupe du suivi et du développement des clubs. Je suis également chef juge sur les compétitions, j'organise les stages d'entraînement ainsi que les compétitions régionales et nationales (Coupe de France, etc.). Je suis aussi coordinateur de l'ETR (Équipe technique régionale). Et enfin je suis en charge des relations avec les partenaires privés et institutionnels et responsable de la communication des deux entités. Bref, c'est du boulot ! (rires)

On te voit souvent sur les compétitions nationales comme juge. D'où te viens l'envie d'être juge plus que compétiteur ?

Jeune j'ai fait de la compét' jusqu'aux Championnats de France et, n'ayant pas le niveau comparé aux autres, j'ai préféré continuer dans la voie du jugement pour m'épanouir et évoluer ainsi dans ma propre pratique du surf et du bodyboard.

Avec le temps et l'expérience, je suis devenu chef juge en bodyboard en Coupe de France et/ou Championnat de France, et juge au niveau européen.

Je juge aussi en surf notamment sur les compétitions comme le Maïder Arosteguy, ainsi que diverses Coupes de France, et j'ai eu la chance d'intégrer le panel de juges pour l'ASP Soöruz Pro Junior de Royan.

Beaucoup de travail donc, mais trouves-tu le temps d'aller surfer ?

Pas autant que je le souhaite. Je travaille dans le monde du surf et je ne surfe pas tant que ça, à moi de bien planifier mon travail pour pouvoir me libérer au moment voulu. Le bon coté du métier, c'est que je peux partager quelques moments de glisse avec mes stagiaires l'été quand je donne des cours.

La Fédération française de surf a peu de budget, tout comme la ligue : comment est financé ton emploi ?

Depuis dix ans, nous sommes financés par des aides régionales sur l'emploi, ce qui permet en partie de payer mon poste, le reste étant financé par ma mise à disposition en tant que brevet d'état au sein des clubs ; la grosse partie étant sur la période estivale, puis sur mes diverses actions telles que le jugement, la compétition et la formation.

Damien Faveau, au taf (Photo : X. Renaudin)

Un véritable homme à tout faire ! Comment la ligue ferait si tu n'étais pas là ou si ton poste n'existait pas ?

Il faudrait tout simplement recruter des bénévoles motivés et surtout compétents dans tous les domaines dont je m'occupe ! Ça ferait du monde, mais pas sûr qu'on trouverait tous les bénévoles pour le coup !

Comment vois-tu ton avenir et que dire sur le futur rapprochement des régions et la fusion entre la Ligue Aquitaine et la Ligue Poitou-Charentes ?

Un peu tôt pour l'instant pour répondre, je suis actuellement en attente de réponse pour l'avenir de mon poste. Pour ce qui est de nos sportifs, ça va devenir un peu plus compliqué pour eux d'atteindre les championnats de France, car le niveau aquitain reste plus élevé, même si le niveau de nos Charentais a bien progressé ces dernières années. Je reste néanmoins serein et confiant pour certains surfeurs de notre élite qui sauront sortir leur épingle du jeu !

Je pense qu'on pourra leur apporter du positif sur le plan cohésion d'équipe, car c'est une de nos forces, notamment sur les Championnats de France, sur les déplacements, sur les stages que nous leur proposons. Nous sommes aussi précurseurs sur la mise en place de nos compétitions comme pour les inscriptions en ligne. Pour finir, je dirai que notre région aura un peu plus de visibilité sur cette future ligue, car les compétiteurs seront amenés à monter en Charente-Maritime lors de certaines compétitions et à connaître la qualité de nos vagues et de nos côtes.


ENVIRONNEMENT

Damien Faveau, au taf (Photo : X. Renaudin)

Du nouveau sur les antennes de Surfrider La Rochelle et Royan. Sur La Rochelle, c'est Mélanie Cantenys qui a repris le poste (La Rochelle + Île de Ré) depuis quelques temps. Elle organise d'ailleurs une Initiative Océane le dimanche 8 mars à 14h sur la plage d'Aytré.

Contact Surfrider La Rochelle : sfalr@yahoo.fr

Pour l'antenne de Royan et du Pays royannais, c'est Xavier Renaudin (votre correspondant local Surf Session) qui vient de reprendre l'antenne. Inactive depuis un certain temps, l'antenne sera co-gerée avec Baptiste Dalmon (Moana Surf) qui lui s'occupera de l'Ile d'Oléron et de ses côtes.

Une initiative Océane est prévue le 7 mars 2015 à 14h sur 4 points différents de la Côte Sauvage. Plus d'infos à venir.

Côté nettoyage des plages, à noter également que le Parc de l'Estuaire (Pôle nature de Charente-Maritime) organise depuis près de trois ans des ramassages manuels sur les plages de Meschers, Saint-Georges-de-Didonne, Vallières, Royan et Pontaillac, dans le cadre du programme « Estran ».

De concert avec les communes concernées, une volonté d'arrêter le passage de la cribleuse l'hiver a été émise, afin de protéger les plages, leurs éco-systèmes et limiter le ramassage du sable.

Un nettoyage aura lieu au sud de la plage de Saint-Georges-de-Didonne à côté de la plage de Suzac « les Oliviers », le samedi 21 février dès 10h.

Un autre ramassage aura lieu à Royan sur la plage de Pontaillac le jeudi 26 février dès 14h.

Une pétition a été lancée il y a peu contre le projet d'une concession minière au large de la Côte Sauvage qui souhaite extraire les granulats marins et le sable sur une période de 30 ans à 500 mètres seulement du futur Parc Marin de l'Estuaire et des Pertuis.


AGENDA

-14 et 15 mars 2015 : Coupe régionale Open et Espoirs (report possible le week-end suivant)

-18 mars 2015 : 1er Critérium des jeunes à Royan Pontaillac

-28 et 29 mars 2015 : Coupe régionale à Oléron, plage des Huttes


Correspondant local : Xavier Renaudin (renaudinxavier[a]orange.fr)

Retrouvez l'actu surf en Charente-Maritime tous les 18 du mois. Prochain rendez-vous le 18 mars donc !

Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
21/09/2015 - Actu Locale
Les meilleures photos de ces dernières semaines, rencontre avec un vétéran du surf charentais, l'agenda...
| 0 
23/06/2015 - Actu Locale
Un mois dans le 17 : superbes photos des (rares) sessions, interview d'un ostréiculteur-surfeur, compétitions ...
| 0 
21/05/2015 - Actu Locale
Un mois dans le 17 : photos des sessions, interview, compétitions et agenda.
| 0 
19/04/2015 - Actu Locale
L'actu du mois en Charente-Maritime : les meilleures photos, interview, agenda, environnement et bons plans.