L'actu du mois au Pays Basque #1

Actu Locale - Portfolio de sessions, infos, interview, environnement, agenda : le résumé de toute l'actu surf ce mois-ci dans le 64.

Par Surf Session - @surfsessionmag - lundi 23 février 2015 à 17h25
Partager sur :   

L'hiver a définitivement envahi la côte basque, une couche blanche a même recouvert les plages l'espace de quelques heures. Au milieu de conditions climatiques pluvieuses, neigeuses et venteuses, plus propices au kite, au snowboard et au ski, se sont glissées quelques belles fenêtres météo. À Anglet, par exemple, un éphémère banc de sable a distribué des tubes à faire pâlir de jalousie un irréductible Landais. Plus au sud, la roche s'est elle aussi réveillée, permettant aux plus motivés de dépoussiérer leurs guns à Guéthary.


FOLIO : 1 MOIS AU PAYS BASQUE

Xavier Leroy se fait un ride sur une piste verte (Photo : V. Lantignac)

Txomin Echeverria, Hendaye (Photo : TB)

Heure de pointe à Parlementia (Photo : V. Lantignac)

La roche, solution de choix en hiver sur la côte basque : Parlementia. (Photo : V. Lantignac)

Bien seuls les Deux Jumeaux hendayais... (Photo : TB)

Instant magique à Avalanche. (Photo : V. Lantignac)

Vue sur le Jaizkibel depuis Avalanche. (Photo : V. Lantignac)

De la neige aux tuyaux : Anglet. (Photo : R. Mauriaud)

Le waterman Alex Grégoire sort son aile à Sainte-Barbe (Photo : Y. Sobanski)

 


(Photo : DR)

INTERVIEW : YON ALLEAUME

À 40 ans, cet Hendayais est un ancien sportif de haut niveau en surf et créateur/directeur de Surf Division (école de surf à Hendaye : surfhendaye.com).

Petite présentation en quelques lignes ?

Je surfe et je suis licencié au Hendaye Bidassoa Surf Club depuis l'âge de 10 ans. J'ai commencé les compétitions à 13 ans, ce qui m'a permis de connaître différents spots et personnes en France et en Europe. Ça a duré 12 ans. À 35 ans, j'ai passé mon diplôme de moniteur de surf pour pouvoir vivre au maximum ma passion.  Maintenant, je donne des cours toute l'année à des gens de passage ainsi qu'aux locaux (en formule club), que se soit pour des débutants ou des surfeurs confirmés/compétiteurs.

Hendaye, souvent considéré comme un spot de repli plutôt médiocre, a engendré des surfeurs de haut niveau comme Pauline Ado, Andy Crière, Simon Marchand ou encore Yvon Martinez pour parler des plus récents. Comment peux-tu l'expliquer ?

Effectivement Hendaye est considéré comme tel mais à tord. C'est sûrement la plage ou l'on surfe le plus souvent sur 365 jours en France. Les jours de flat sont rares et le vent peut être dans toutes les directions, ce sera quand même praticable. La plage d'Hendaye est constituée de sable et de roches, ce qui nous permet de surfer tout type de vagues. Du fait que le plateau de sable soit plat, les vagues cassent plus ou moins loin du bord selon la marée. Certes c'est moins puissant que sur d'autres plages et ça sectionne plus rapidement, mais je pense que c'est pour cela qu'Hendaye engendre de bons surfeurs : ce sont des vagues faciles pour débuter, mais techniques à bien surfer.

Hendaye attire de plus en plus de surfeurs et d'écoles en mal de sessions : n'as-tu pas peur de la surpopulation ?

Je pense que la surpopulation touche tous les spots de la côte, mais c'est vrai qu'à Hendaye, cela devient hallucinant. Nous sommes habitués depuis toujours à voir des surfeurs de part et d'autre de la frontière venir surfer, mais ce qui choque le plus les Hendayais, ce sont toutes les écoles qui viennent même par petites conditions. Ça donne une vision de débarquement qui n'est pas très bien vue par les Hendayais et aussi par les vacanciers. Les baigneurs ont même fait la demande d'une zone de bain matérialisée à l'année pour plus de sécurité et les choses vont certainement se corser en haute-saison. Notre sport/passion plaît de plus en plus, c'est normal qu'il y ait ce phénomène et on ne peut rien faire contre, mais il faut que ça se passe dans le respect et la convivialité, deux mots qui me paraissent importants. Il faut être plus vigilant pour sa propre sécurité et celle des autres, un accident peut vite arriver.


ENVIRONNEMENT

Surfrider dans les starting blocks

Le lancement de la 20ème édition des Initiatives Océanes aura lieu du 19 au 22 mars puis tout au long de l'année. Grâce à ces opérations de collecte de déchets sur les plages, lacs, rivières et fonds marins, des milliers de citoyens à travers l'Europe sont ainsi sensibilisés à la problématique des déchets aquatiques. Aujourd'hui, il n'est plus possible de contester le fait que la pollution du littoral et des océans est la responsabilité de l'Homme. C'est pourquoi les Initiatives Océanes 2015 ont comme objectif d'impulser une réelle dynamique de changement comportemental. L'engagement et la mobilisation citoyenne sont indispensables afin d'adopter de nouveaux réflexes, tels que réduire sa consommation de plastique, recycler les déchets, réutiliser les objets ou encore refuser l'omniprésence du plastique. Pour participer ou organiser une collecte, rien de plus simple, rendez-vous sur www.initiativesoceanes.org.


AGENDA

-L'Uhaina Classic, Coupe de France universitaire de surf, longboard, bodyboard et bodysurf, aura lieu les 28 et 29 mars sur les plages d'Anglet.

-Lancement de la 20ème édition des Initiatives Océanes, 19 au 22 mars


Correspondant local : Yves Sobanski (contact[a]photodesurf.com)

N'hésitez pas à me contacter pour toute actualité surf sur la côte basque (clubs, photographes, surfeurs locaux, surf shop, école de surf, etc.).

Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
547  | 0 
Il y a 8 jours - Actu Locale
Joli swell en Méditerranée cette semaine, par Florian Gruet.
| 0 
13/01 - Actu Locale
Quelques photographes du coin se sont regroupés pour faire vivre la scène surf locale. Super initiative les ga...
| 0 
08/10/2015 - Actu Locale
Toute l'actu de ce mois en Bzh Nord, photos des sessions, bons plans, news et agenda des compétitions :
| 1 
02/10/2015 - Actu Locale
Toute l'actu surf de ce mois chez les Normands : portfolio des premières sessions d'automne, interview d'un pi...