L'actu surf d'avril en Bretagne Nord

Actu Locale - Photos des sessions du mois, interview d'un surfeur engagé, environnement, agenda, résultats des compétitions...

Par Robin Guyonnet - @surfsessionmag - mercredi 6 mai 2015 à 06h42
Partager sur :   

Aller hop ! Short, lycra, crème solaire, board sous le bras, 28°c, mise à l'eau… Hoooo Put*** ! Ben oui, certes les températures exceptionnelles de ce mois d'avril et l'eau turquoise de Bretagne nous ont fait croire que l'on se trouvait sous les tropiques, la température de l'eau elle en revanche, est restée en Bretagne : 10°C. On garde donc encore un peu les combinaisons d'hiver.

Niveau swell, ce ne fut pas très consistant. Cependant certains ont tout de même trouvé une vague à se mettre sous la planche…


FOLIO : 1 MOIS EN BRETAGNE NORD

Theo au c?ur de la vague ©Yves Marie Le Fourn

Retour à l'école avec ce roller à midi de Yohann Tessier ©Franck Manach

Petit Wedge dans une cité Corsaire ©Franck Manach

Ouverture et vue sur les falaises de BMO ©Yves Marie Le Fourn

Mael Tessier qui travaille son air ©Franck Manach

Julien Guilmoto ©Sabrina Jugan

Ian Fontaine cherche un peu d'ombre avant de se caler profond ©Yves Marie Le Fourn

Arnaud Perrin prèt à en découdre avec le banc de sable du mois ©Yves Marie Le Fourn

Alan Tessier qui montre l'exemple aux jeunes ©Franck Manach

Retrouvez le travail de ces photographes sur leurs pages Facebook :

Yves Marie Le Fourn / Sabrina Jugan /Manac'h Franck


L'INTERVIEW DU MOIS : MAËL SOULAINE / SURFEUR

Salut Maël, tu peux te présenter en quelques lignes ?

Salut, alors j'ai aujourd'hui 33 ans, j'habite Plurien, juste derrière la plage de Sables d'Or dans les Côtes-D'Armor, un rêve de gosse d'habiter enfin aussi près de la mer et d'entendre le bruit des vagues de la fenêtre ! J'ai découvert le surf à l'âge de 13 ans lors de vacances à Plouharnel, sur la presqu'île de Quiberon. Le surf ne m'a plus quitté depuis. Par la suite j'ai donc continué à surfer en Bretagne Nord sur le secteur du Cap Fréhel, ayant la maison de famille pas très loin. Je fais du longboard quand les conditions s'y prêtent et plus généralement du shortboard. Après avoir oeuvré bénévolement pendant plusieurs années, en tant que président, pour la structuration de la Malicorne Surf Association et la création d'une activité école en plus du club, je voulais passer à autre chose et j'ai validé mon BPJEPS Surf afin de devenir moniteur professionnel et ne suis donc plus président aujourd'hui.

Désormais, dans chacun de mes cours j'essaie au maximum de sensibiliser les élèves à respecter le milieu naturel, notamment en ne passant pas à côté d'un déchet plastique sans le ramasser ou bien à s'émerveiller devant les paysages naturels qui s'offrent à nous durant la session.

Tu as donc été président de la Malicorne Surf Asso et es un fervent militant pour la préservation de l'environnement. A quel moment ces engagements (associatifs et écologiques) ont commencé pour toi ?

Dès mon plus jeune âge mes parents m'ont éduqué à vivre en harmonie avec la nature, à la respecter, à m'émerveiller devant des paysages naturels. J'ai donc très rapidement affectionné les grands espaces où l'artificialisation humaine se fait moins sentir. En 2007, je suis devenu Président de la Malicorne Surf Association, association que l'on a créé à ses débuts avec d'autres jeunes surfeurs du coin (Germain, Paul…). L'objectif premier de l'asso était de pérenniser l'organisation des initiatives océanes de la Surfrider Fondation, lancées sur Fréhel il y a 10 ans par Laurent Le Fur qui tient aujourd'hui le Café de la Plage devant le club plage de l'Anse du Croc, à Fréhel. Parallèlement, j'ai allié ma sensibilité environnementale à mon parcours universitaire en Géographie/Environnement.

L'un des attraits du surf au Cap Fréhel, après la qualité des vagues, est aussi du à la beauté des paysages, encore un peu sauvages et un espace dunaire un peu moins touché par les déchets plastiques que ce que l'on peut voir malheureusement en masse sur la côte Atlantique.  Je suis donc un fervent adepte du “Une ballade, un déchet ramassé !”. Pouvoir admirer après une session un horizon marin vierge, et ses couchers de soleil uniques n'a pas de prix. C'est pour moi indissociable du plaisir d'une session de surf. A la sortie de l'eau j'essaie de prendre à chaque fois le temps de contempler l'horizon. J'ai donc particulièrement apprécié un trip que j'avais fait en Irlande.

Et je ne peux donc accepter que cet espace marin encore vierge soit colonisé par des projets industriels sous couvert d'énergie sois disant verte…

Tu fais référence au projet Parc Eolien Offshore au large du Cap Fréhel ?

Mael Soulaine ©Sabrina Jugan

Oui, car ce projet est une incohérence environnementale. Imaginez, 62 machines de 215m de haut, 180m de diamètre de pales, à 16km de la côte. Sachant que l'on voit la côte de Paimpol qui est à 30km du Cap Fréhel ou bien depuis Fort La Latte, le clocher de la Cathédrale de St Malo à 20km. Alors à 16Km… devant un Grand Site de France réputé pour ses paysages naturels et ses oiseaux marins...

Bref pour moi l'océan doit rester au maximum préservé d'une trop forte emprunte de l'homme - avec tous les projets éoliens en Manche c'est mal barré - et j'affectionne particulièrement mes sessions de surf dans un paysage resté à dominante naturelle et pas avec un horizon qui clignote comme un supermarché… Bref je ne vais pas me faire que des amis en disant cela mais c'est ma philosophie de pouvoir vivre et surfer dans un paysage où la dominante naturelle est préservée. Une pensée construite à l'issue d'une forte implication personnelle en termes de recherche de l'information et de participation à diverses réunions avec les acteurs du territoire.

Parlons surf maintenant ! La Bretagne Nord n'est pas, il est vrai, la meilleure côte exposée aux houles, cependant on peut y trouver de bons spots ?

En effet la Bretagne Nord peut s'avérer un vrai supplice de frustration “surfistique” mais quand on connaît bien les caractéristiques des spots, que l'on analyse bien les données météo et qu'on a un emploi du temps professionnel pas trop pourri, on peut trouver son bonheur. Analyse des sites météo, cartes et bouées, connaissances des caractéristiques des spots sont les clefs pour surfer le plus souvent possible. Cependant même si on peut avoir des sessions magiques,  ce qui manque ce sont des vagues longues. Ce qui me pousse à bouger plus au Sud dès que cela m'est possible.

Quand les conditions ne sont pas bonnes en BZH Nord, où vas-tu rider ?

J'affectionne retourner surfer sur les plages de mes débuts à Plouharnel où on peut y trouver des vagues plus longues et ça c'est agréable de pouvoir enchaîner les manoeuvres même si c'est un peu mou, d'avoir de l'espace et de retrouver plus de sensation de glisse grâce à la longueur de l'épaule. Sinon dernièrement je suis allé plus souvent en Baie d'Audierne, où on peut trouver des vagues longues et plus creuses. J'aime beaucoup aussi aller sur la Presqu'ile de Crozon où on y trouve des spots au sein d'espaces naturels remarquables qui font penser à l'Irlande avec le Menez Hom en arrière-plan.

 Le mot de la fin !

Un pic glassy, droite/gauche, petit coef, 1m20 creux. Pas trop de rame, pas trop de jus et un peu de longueur avec du creux pour alterner les manoeuvres et pourquoi pas se caler un barrel. La session plaisir par excellence et pour ensuite aller manger un bon Burger à la Ribote ou au Green Bar Mini Golf!


AGENDA

Open de Surf des Côtes d'Armor

Le Malicorne Surf Association organise l'Open de Surf des Côtes d'Armor le 25/26 Avril sur le spot de Cap Fréhel.

Plus d'infos


ENVIRONNEMENT

Une balade = un déchet

La Bretagne Nord à l'honneur sur France 3, avec l'initiative de Fred Habasque, qui a créé le groupe Facebook “Une balade = un déchet”. France 3 s'est donc intéressé à cette idée. Le principe ? Il est simple, à chaque balade on rapporte avec soi systématiquement un déchet, et on le prend en photo avant de le déposer dans une vraie benne à ordures…

Plus de détails en vidéo :http://vimeo.com/125233411
Le groupe Facebook

Une balade un déchet

 Projet industriel d'extraction de sable en baie de Lannion

Le gouvernement vient de valider une concession pour d'extraction de sable en baie de Lannion, dans les Côtes-D'Armor. En effet la Compagnie armoricaine de navigation (CAN) prévoit d‘extraire 250 000 m3 de sable de manière processive. L'extraction sera limitée à 50 000 m3 au cours de la première année, avant d'augmenter progressivement pour atteindre les 250 000 m3 après cinq années d'exploitation. Le sable coquillier est en effet très recherché. Utilisé comme fertilisant agricole, c'est quasiment le seul à pouvoir remplacer le Maërl, une algue fossilisée désormais protégée.

Le collectif d'associations “Le peuple des dunes du Trégor” est monté au créneau pour dénoncer cette extraction. Il considère que cette extraction, situé entre deux zones classées naturelles Natura 2000, aura un impact sur la biodiversité du milieu et donc menace d'activité des pêcheurs professionnels en baie de Lannion.
Plus d'infos ici

Extraction de sable

 


RÉSULTATS COMPÉTITIONS

Coupe du Finistère de Surf et Longboard Open - 04 Avril 2015

Vidéo de la compétition

Surf Open : 1er-Andro Alan, 2eme-Rannou Pierre, 3eme -Kersaudy Alex, 4eme -Gall Maël.

Surf Ondine : 1ere-Bazureau Elodie, 2eme-Pasteris Anna, 3eme- Talouarn Anna, 4eme-Dubrana Camille.

Longboard Open : 1er-Kersaudy Alex, 2eme-Faure Aurelien 3eme-Clech Corentin 4eme- Memain Jean Philippe.

Longboard Ondine : 1ere-Talouarn Anna, 2eme-Bodere Chloé, 3eme-Lagadec Anna, 4eme-Dubrana Camille.

Rance Sup Race 2015 de Dinan

“Encore un bel événement sous le soleil breton, une centaine de participants à Dinan avec la Rance Sup Race 2015. Le stand up paddle fut à l'honneur à Dinan avec l'organisation de différentes courses avec des distances adaptées à chacun, 6km, 12km et 20 km jusqu'au port du Lyvet à Saint-Samson-sur-Rance.

Pour cette deuxième édition, les dieux de la météo étaient là, puisque c'est sous un magnifique soleil que les concurrents ont pu ramer sur la Rance. Une fois de plus les organisateurs JP Letourneur et le club Émeraude Stand Up Saint-Malo ont réussi à faire venir des rameurs de SUP du Nord-Ouest de la France, de Vendée mais aussi de Grande-Bretagne et de Jersey sans oublier Céline Guesdon l'actuelle championne de France, qui portera le drapeau bleu-blanc-rouge aux championnats du monde au Mexique en mai. Le public sur les rives était là lui aussi afin de soutenir tous les participants dans une ambiance conviviale et chaleureuse.”

Source et texte : http://sup-passion.com/stand-up-paddle-rance-sup-race-dinan/

Résumé vidéo de la course

COURSE 6 km : 21 partants (1 abandon )

Junior

1 Maxime CAILLET

Femme

1 Anne LY 2 Caroline POIRIER 3 Hortense KERNEVEZ

Homme

1 Bruno COIGNOUX 2 Jean-Pierre BILLANT 3 Xavier MAURICE

COURSE 12 km: 55 partants

Junior

1 Martin VITRY 2 Aaron ROWE 3 Jean LETOURNEUR

Femme

1 Céline GUESDON 2 Joanne HAMILTON-VALE 3 Valérie VITRY

Homme

1 Martin LETOURNEUR 2 Martin VITRY 3 Hugo DONSE

COURSE 20 km : 21 partants

Homme

1 Olivier GARET 2 Boris JINVRESSE 3 Yoann CORNELIS


Correspondant local : Franck Manac'h

Envoyez vos infos, photos, agendas, remarques et autres à local@surfsession.com

Prochain report en Bretagne Nord le 4 Juin, d'ici là bon surf à tous !

Mots clés : actu locale, bretagne
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
08/10/2015 - Actu Locale
Toute l'actu de ce mois en Bzh Nord, photos des sessions, bons plans, news et agenda des compétitions :
| 1 
02/10/2015 - Actu Locale
Toute l'actu surf de ce mois chez les Normands : portfolio des premières sessions d'automne, interview d'un pi...
| 0 
01/10/2015 - Actu Locale
Toute l'actu surf de ces dernières semaines dans le 6-4 : photos des sessions, interview de Marc Gaillard et a...
| 0 
19/09/2015 - Actu Locale
L'actu surf de ce mois dans le 40 : retour en photos sur les sessions estivales, résumé des compétitions, évèn...