Oakley Pro Bali : Bourez rit, Florès meurtri

Autres - Parko obtient la meilleure note du round avec un 18,60. De son côté, Bourez sera opposé à de Souza et Patacchia au prochain tour.

Par Romain Ferrand - @romainferrand - mardi 25 juin 2013 à 10h00
Partager sur :   

Quatre et pas un de plus ! Après quatre jours passés à scruter et à jauger l'océan dans l'attente de conditions suffisantes pour relancer la compétition à Keramas, les 24 surfeurs restant en lice au Oakley Pro Bali ont été servis ce mardi : des ondes oscillant entre 2 et 2,5 mètres, comme de coutume d'abord tubulaires puis plus favorables au fil des heures aux manoeuvres et aerials, pour une reprise énergique des "hostilités" puisque l'intégralité du 3e tour de cette cinquième levée du World Tour a été menée à son terme.

Impressionnants de concert au 1er tour, Michel Bourez et Jérémy Florès ont, cette fois, connu des fortunes diverses. Opposé à Gabriel Medina, le Tahitien n'a fait qu'une bouchée du Brésilien (16,94-8,94), mis combo avant même la mi-série. Impuissant devant les carves... surpuissants du "Spartan", Medina a alors tenté le tout pour le tout ou plutôt le tout aerial pour le tout aerial dans les douze dernières minutes, mais de manière trop kamikaze pour avoir une chance d'en replaquer un. Ironie du sort, c'est Bourez qui enfonçait un peu plus le clou en concluant une succession de deux turns d'un reverse bien maîtrisé.

Gabriel Medina (lycra orange) a toujours eu un temps de retard sur Michel Bourez. Photo © ASP / Hayden-Smith

"Les vagues étaient vraiment funs aujourd'hui", se félicitait le Français, qui aura plus qu'une carte à jouer au 4e tour "no loser" face à Adriano de Souza (Bré) et Fred Patacchia (Haw). "Je me sens fort, je suis en bonne forme et mes planches marchent vraiment bien en ce moment. J'ai réussi un bon lancement de saison avec cette 3e place sur la Gold Coast, mais depuis, j'ai aussi eu quelques résultats médiocres (25e à Bells et à Tavarua, NDLR). Keramas est une vague qui peut convenir à tous les gars du Tour. Je sens que je peux faire quelque chose ici si je continue à prendre les bonnes vagues dans mes séries suivantes."

Florès : "J'ai eu de la chance"

Jérémy Florès aimerait certainement en dire autant. Malheureusement pour le Réunionnais, son parcours s'est arrêté (comme à Bells et à Rio) lors de ce 3e tour où il a subi la loi de Julian Wilson (9,94-14,74). Très tôt diminué par une blessure au talon gauche – qui lui vaudra par la suite sept points de suture (photo)–, JF n'a pas pour autant abdiqué.

Mis combo par l'Australien, auteur de manoeuvres aussi propres qu'efficaces, le Français s'est relancé à l'approche des dernières minutes en scorant un 6,83 en récompense d'un bel enchaînement bottom turn - snap - reentry. Insuffisant néanmoins pour inquiéter Wilson qui en remettait une couche dans le final (7,87).

"Ma blessure n'est pas très grave", rassurait Florès sur son compte Twitter. "Juste un trou dans la cheville et sept points de suture. (C'est) pas de chance mais j'ai rien lâché jusqu'à la fin. Je me suis blessé sur ma première vague qu'ils n'ont même pas montrée. Les docteurs disent que j'ai eu de la chance que ce ne soit pas le tendon." Le Réunionnais a désormais un mois et demi devant lui pour se soigner avant la prochaine épreuve du World Tour, du 15 au 26 août, à Tahiti.

Jordy Smith perd le sourire

Seuls deux membres de l'actuel top 10 au classement du WT feront défaut au 4e tour du contest balinais, mais pas des moindres : Jordy Smith (3e) et Sebastian Zietz (9e). Surpris dans l'ultime heat du jour par Patacchia (10,34-12,50) et sorti pour la seconde fois cette saison dès le 3e tour (après Snapper Rocks), le Sud-Africain a perdu le sourire en même temps que quelques précieux points dans la course au titre mondial.

Fred Patacchia signe la perf' du jour en sortant Jordy Smith. Photo © ASP / Hayden-Smith

Appelé à devenir un classique haut de gamme dans les années à venir, le duel d'Hawaiiens entre Zietz et John John Florence a, comme au 1er tour, tourné à l'avantage du second (13,87-16,07). Cette fois, pas d'aerial stratosphérique pour JJF, mais des barrels et manoeuvres radicales pour dompter un "Seabass" au rythme perturbé par un bris de planche qu'il a dû changer en cours de série.

Pour le reste, la logique a été respectée dans les autres séries de ce 3e tour, à commencer par celle opposant Kelly Slater à l'invité surprise Putra Hermawan. Sans faire d'étincelles faute d'un spot coopératif durant sa série (lire résultats ci-dessous), le King, genou droit protégé, a mis fin au conte de fée vécu par le premier Indonésien à remporter une série dans l'élite, au tour précédent face à Brett Simpson. Du moins annoncé comme tel par l'ASP, qui a cependant visiblement omis la victoire de Razil Tandjung au 2e tour du Quiksilver Pro G-Land en 1996... Oups !

Ça continue pour Taj Burrow. Photo © ASP / Hayden-Smith

Déjà éjecté du Volcom Fiji Pro avec un total de qualifiable (16,06 contre 16,10 à Florence), Damien Hobgood a revécu pareil cauchemar en s'inclinant 18,26-18,60 face à Joel Parkinson (Aus). Et ce malgré la top note du jour (9,93) inscrite dans le money-time sur un long barrel suivi de deux turns et... d'un pouce tourné vers le bas adressé aux juges en guise de désaccord. L'Américain avait, semble-t-il, encore en travers de la gorge son back-up à 8,33 pour une combinaison barrels - turns, qui semblait mériter effectivement meilleur traitement...

Les Australiens Josh Kerr (16,70), qui n'a pas eu à forcer son talent pour dominer le fantôme de Filipe Toledo, Taj Burrow (15,83) et Mick Fanning (12,53) seront également au rendez-vous du 4e tour, qui n'accueillera qu'un seul Brésilien, Adriano de Souza (13,73), vainqueur de Matt Wilkinson (Aus). Les Américains CJ Hobgood et Nat Young, tombeurs autoritaires respectivement des Aussies "Ace" Buchan (12,10-11,67) et Kai Otton (16,10-15,03), complètent la liste des qualifiés.

Le prochain call est fixé dans la nuit de mardi à mercredi aux alentours de 0h30-1h (heure de Paris). Les vagues sont annoncées en légère baisse avant une nette amélioration attendue jeudi et des ondes pouvant dépasser les 3 mètres pour ce qui devrait être le probable jour final de ce Oakley Pro Bali 2013.



Les résultats et les séries à venir :

Le 3e tour (à élimination directe) :

Heat 1 : Taj Burrow (AUS) 15.83 def. Miguel Pupo (BRÉ) 9.17

Heat 2 : CJ Hobgood (USA) 12.10 def. Adrian Buchan (AUS) 11.67

Heat 3 : Joel Parkinson (AUS) 18.60 def. Damien Hobgood (USA) 18.26

Heat 4 : Josh Kerr (AUS) 16.70 def. Filipe Toledo (BRÉ) 6.77

Heat 5 : John John Florence (HAW) 16.07 def. Sebastian Zietz (HAW) 13.87

Heat 6 : Kelly Slater (USA) 13.96 def. Putra Hermawan (IDN) 8.90

Heat 7 : Mick Fanning (AUS) 12.53 def. Yadin Nicol (AUS) 9.73

Heat 8 : Julian Wilson (AUS) 14.74 def. Jérémy Florès (FRA) 9.94

Heat 9 : Nat Young (USA) 16.10 def. Kai Otton (AUS) 15.03

Heat 10 : Adriano de Souza (BRÉ) 13.73 def. Matt Wilkinson (AUS) 10.67

Heat 11 : Michel Bourez (PYF) 16.94 def. Gabriel Medina (BRÉ) 8.94

Heat 12 : Fred Patacchia (HAW) 12.50 def. Jordy Smith (AFS) 10.34

Serein Joel Parkinson, auteur du total le plus élevé du 3e tour avec 18,60 grâce une combinaison de deux 9 et plus. De quoi attirer de jolies supportrices... Photo © ASP / Hayden-Smith

À venir...

Le 4e tour (le premier de chaque série qualifié pour les quarts) :

Heat 1 : Taj Burrow (AUS), CJ Hobgood (USA), Joel Parkinson (AUS)

Heat 2 : Josh Kerr (AUS), John John Florence (HAW), Kelly Slater (USA)

Heat 3 : Mick Fanning (AUS), Julian Wilson (AUS), Nat Young (USA)

Heat 4 : Adriano de Souza (BRÉ), Michel Bourez (PYF), Fred Patacchia (HAW)

Suivez le Oakley pro Bali en live sur le site de la compétition

Vincent Martin – plus de news compétition sur son blog Planète Surf

Partager sur :   
COMMENTAIRES (1)
rai - le 25/06/2013 à 15:28
Parko encore chouchou des juges cette année...?
Répondre
Articles relatifs
26  | 0 
24/12/2017 - Autres
Le surfeur, la session, l'info, le portfolio et la braque de la semaine, on vous dit tout !
| 0 
31/05/2016 - Autres
Le Réunionais nous dévoile les coulisses du Oi Rio Pro, et bien d'autres choses, dans ce nouveau long-format p...
| 1 
11/02/2014 - Autres
Toutes les statistiques de sa carrière depuis son arrivée en 2007, compilées par les surfeurs matheux de chez ...
| 0 
09/09/2011 - Autres
La compétition se poursuit à New-York, accompagnée de son lot de soirées et de rencontres étonnantes...