Othmane Choufani raconte son premier Mavericks

Big Wave - Le surfeur marocain raconte son "baptême" lors de la grosse session de fin décembre sur le spot californien.

Par Romain Ferrand - @romainferrand - mercredi 7 janvier 2015 à 14h48
Partager sur :   

Une partie des meilleurs big-wave riders de la planète (Jamie Mitchell, Garrett McNamara, Shane Dorian, Shawn Dollar...) était à Mavericks le 20 décembre dernier pour scorer un solide swell. Parmi la cinquantaine (!) de riders présents au line-up, le Marocain Othmane Choufani, qui continue de faire ses classes sur les spots de gros de la planète.

Il revient sur sa première expérience sur le célèbre spot californien :

Vidéo de la session en bas de page

“Ça faisait 1 mois que je regardais les prévisions pour Mavericks. J'avais failli partir sur un swell venté quelques semaines avant, mais j'ai préféré attendre. J'ai bien fait car ce swell était le plus gros depuis 4 ans. C'était vraiment fat et franchement, je ne faisais pas le malin.

J'avais discuté avec Greg Long afin d'obtenir une bonne board pour là-bas, car les planches pour Mavericks ne sont pas très longues -  contrairement à ce qu'on pourrait le croire - mais super épaisses. Il ma amené une 9'6' que Rusty (Long) et Twiggy (Baker) avaient déjà surfée là-bas. Il m'a aussi amené mon gilet Patagonia et ça ma bien servi, ce truc sauve des vies !

Le matin même, ils sont tous allés au line-up en bateau. Moi, je comptais y aller à la rame par la baie. Mais le truc, c'est que je ne savais même pas où était la baie donc je suis retourné à l'hôtel et là j'ai croisé Danilo Couto et Kohl Chrinstensen qui m'ont expliqué par où passer. Le soir, ils étaient morts de rire car j'ai marché dans les marécages et tout pour y aller, au lieu de me garer tranquillement sur le parking du haut.

J'ai eu 6 vagues dont 2 bonnes pendant la session. Sur ma meilleure vague, je n'ai vraiment pas vu les gars avant le bottom turn. J'étais sûr que j'allais tomber et j'étais prêt à gonfler mon gilet. Une fois le drop tenu, j'ai regardé le mec à l'intérieur dans les yeux, il était trop heureux de l'avoir passé aussi. Les deux autres gars sont tombés, moi j'ai tenu jusqu'à l'épaule.

Ensuite, j'en ai aussitôt eu une autre un peu moins creuse mais plus grosse, mais je suis tombé à la fin et j'ai ramassé sur la tête la suivante, la grosse de Pat Gudauskas. C'est le spot le plus violent que j'ai surfé ! Tu crois que tu es en sécurité en bas mais que dalle, c'est là que tu peux finir dans les rochers !

Surfer Mavericks backside c'est vraiment un challenge, mais c'est cool. Je suis en train de faire le maximum pour surfer les vagues du Big Wave World Tour afin de pouvoir faire ma vidéo de submission (il faut prouver qu'on a surfé au moins 3 spots du circuit BWWT pour espérer faire partie des surfeurs nominés, ndlr) et avoir un jour une place parmi les grands. Je vais essayer d'aller voir Tyler Larronde à Jaws cet hiver et retourner à Mavericks si je peux. It's on ! Ça fait plaisir d'être le premier Marocain à avoir surfé le spot, mais j'espère surtout ne pas être le dernier ! Merci à Greg Long, Tom Lowe, Rusty Long, les gars de chez Patagonia et mes sponsors.”

©DR



Partager sur :   
COMMENTAIRES (1)
Ducalme - le 12/01/2015 à 21:38
Bravo Othmane.
Pilou
Répondre
Articles relatifs
| 0 
06/02 - Big Wave
Le Floridien poursuit son tour du monde des spots de gros. Prochain objectif : Mavericks, sans ailerons évidem...
| 0 
08/01 - Big Wave
Après avoir ricoché à plusieurs reprises dans la face d'une vague énorme.
| 0 
04/11/2014 - Big Wave
La surfeuse canaulaise est invitée à participer à une compétition de surf de gros 100 % féminine sur l'un des ...
| 1 
09/04/2014 - Big Wave
Le Tahitien a été nommé dans la catégorie "Wipeout of the Year" pour sa boîte lors de la session épique à Teah...