Tendance : vendre ses planches d'occasion sur Facebook

Business - Plusieurs pages dédiées cartonnent sur le réseau social, concurrençant directement LeBonCoin. Petit tout d'horizon.

Par Surf Session - @surfsessionmag - mercredi 31 août 2016 à 09h16
Partager sur :   

Après l'époque “BonCoin”, la tendance est aux groupes Facebook pour acheter tout et n'importe quoi d'occasion. Des pages comme la bien nommée “T'en veux j'en ai” fleurissent, et à l'image de “Vide Quiver 64-40” certaines se spécialisent désormais dans le surf.

Shaper de LUTA Surftoy à Saint Jean de Luz, Yann Belledent a créé cette page fin 2013 car il voulait vendre ses planches sur LeBonCoin, mais recevait surtout des appels louches qui sentaient l'arnaque plus que le bon plan. Voyant sa compagne utiliser des pages Facebook “vide greniers” il a l'idée de créer un groupe pour vendre ou échanger ce qui tourne autour de la glisse. “Cela concernait d'abord mes potes et au bout de 6 mois on n'était pas plus de 100, avant que ça ne s'emballe pour arriver à 8000 maintenant.” raconte-t-il.

Yann traite désormais 10 à 20 annonces par jour et environ autant de nouveaux membres. On y a en effet compté 89 nouvelles annonces sur une semaine. C'est encore moitié moins que ce que l'on trouve sur LeBonCoin pour ces 2 départements, mais ces annonces sont sans doute plus efficaces.

Il faut dire que Yann les vérifie toutes pour éviter les banquiers en herbe ou les spams. Du coup certains râlent quand l'annonce n'apparait pas instantanément, mais il reçoit surtout des retours positifs type “merci pour le taff car j'ai vendu des boards grâce au site” ou “j'ai vendu une board en 3 jours sur le vide quiver, mieux que LBC”.

Pour Yann c‘est pas mal de boulot, mais il souhaite continuer : “Ça ne m'apporte pas grand-chose, sauf peut-être un peu de pub pour les planches que je shape et ça me permet de garder un oeil sur le marché”. Côté technique, il aime ce côté pratique de Facebook qui permet de “mettre une photo facilement et de liker pour diffuser facilement les annonces”, ainsi que ce réseau qui génère “beaucoup de discussion et l'avis de plein de gens sur chaque modèle de planche”.

D'autres groupes labélisé Vide-Quiver se sont créés ces 2 dernière années (Bretagne, 13/83/06, 44-56-29, 33, 17) et certains dépassent déjà le millier de membres. Il y a même un Vide-Quiver Ile De France en “battle” avec Vide quiver Surfers From Paris.

En Bretagne, “Flow” Gicquel a décidé de créer le groupe en octobre dernier après une saison monitorat. “En sortie de stage nos clients nous demandaient toujours où ils pouvaient trouver une planche” nous dit-il. Peu satisfait par les solutions style BonCoin, forums ou magasins qui prennent des commissions importantes, il décide de reprendre le concept du vide quiver 64-40 qui fonctionnait déjà très bien : “Au début je n'y croyais pas. J'ai dû lancer 200 invitations à mes amis surfeurs de Bretagne, et maintenant nous sommes près de 2000 !”

D'autres pages ont un concept similaire sous un autre nom : Planches de surf à vendre - Aquitaine, FreeSurf Aquitaine - Bon Plan, Vente Surf ou encore Vente planche de surf, skate, snow, etc qui regroupe déjà plus de 12000 membres.

A l'origine de cette page basée en Gironde, Emma Ballesteros avait aussi remarqué ces groupes “vide dressing” qui fonctionnaient bien, et décide de créer une page pour le matos de glisse il y a 3 ans. “Depuis la page tourne vraiment bien, je reçois une bonne dizaine de publications de matos de glisse par jour” raconte-t-elle. Et tant que les membres trouvent ce qu'il leur faut elle n'a pas peur de voir cette page grandir.

Yann Belledent est surpris de l'ampleur du mouvement et éprouve une certaine fierté de voir que le concept Vide-Quiver a fait des petits, mais pour lui l'aventure n'a pas changé sa vie. A part peut-être quand on le prend pour un shop et qu'on le contacte pour savoir s'il a un stock de chaussons taille 44 !

Par Olivier Servaire

Mots clés : facebook
Partager sur :   
COMMENTAIRES (6)
Mathieu - le 31/08/2016 à 09:52
Hello,
Si vous avez un focus réseaux sociaux il y a des groupes qui sont aussi créé pour que les surfeurs ce connaissent et puissent faire des session ensemble (bordeaux surf connection) en est un si vous voulez faire un petit article n'hesitez a me contacter par mail.
Mathieu
Répondre
Raoul - le 31/08/2016 à 10:47
Et il y a un groupe similaire pour la Vendée des fois?
Répondre
Guillaume - le 31/08/2016 à 12:18
Tout comme Mathieu a écrit dans son post, pour les Parisiens, il y a la communauté Surfers From Paris, qui regroupe plus de 3000 membres.
Répondre
hunter - le 31/08/2016 à 12:35
cherche planche d occas aviron 150 E 200 max merci de me contact sur mon mail..... hunter
Répondre
romain - le 31/08/2016 à 13:57
c'est triste de concurrencer les surfshops.
il se plaint que les shops prennent une com... mais il réalise ce qu'il dit?
il ira ou quand le dernier shops technique fermera ses portes? à Décatlhon? ou sur le net chez Amazone...
et bien c'est top....
Répondre
tony - le 31/08/2016 à 20:21
Tu t'emballe pour rien avec ton message pseudo alarmiste..
Bien sur qu'on va dans des shop pour acheter du neuf, et non ils fermeront pas par manque de board d'occasion.
Quand tu vends ta voiture d'occaz, tu la depose chez un concessionnaire en baissant ton prix de 5000€ pour être au prix du marché ? Non... bah la c'est pareil.
C'est juste qu'ils veulent la vendre plus cher, et toucher l'intégralité.
Répondre
Articles relatifs
| 0 
16/10/2013 - Business
2014 sera bien l'année du changement pour l'ASP version ZoSea avec l'annonce hier de partenariats avec ESPN, Y...
| 0 
29/07/2013 - World Tour
Les huitièmes de finale sont lancés pour élire la wildcard du Hurley Pro WCT de Trestles...
| 1 
22/07/2013 - World Tour
Hurley innove en proposant la première wildcard WCT de l'histoire décidée par l'opinion publique.
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier // 1
| 0 
La Surf French Tech
Extrait du dossier du mag de septembre, sur ces entrepreneurs français du web, version surf.
Dossier // 2
| 0 
partir pour rester
Extrait du dossier du mois, sur ces Français qui ont choisi de vivre à l'étranger, avant tout guidés par leur envie de s...