10 règles à suivre pour protéger votre secret spot

Conseils - Placardez cette liste sur votre frigo, dans votre garage, près de votre lit, qu'importe, mais gardez-la à l'esprit !

Par Joddy Maguet - @surfsessionmag - jeudi 17 novembre 2016 à 10h48
Partager sur :   

La bonne nouvelle, c'est que les secret spots ne sont pas en voie d'extinction. Pourquoi ? Parce que l'intervention de l'homme crée de nouvelles vagues, la nature modifie constamment les bancs de sable, et des surf breaks isolés sont révélés continuellement. La vraie question est : comment pouvons-nous garder nos spots secrets ? 


Tout le monde veut sa part du gâteau. Les surf-explorateurs, les professionnels de l'industrie, les médias, les pro surfeurs, les freesurfeurs, et même le surfeur lambda rêvent de découvrir un jour un spot encore insurfé, où chaque vague déroule sur deux kilomètres. 


Le pire ennemi du secret spot, c'est le bouche-à-oreille. Devons-nous taire l'existence d'un surfbreak parfait et reclus ? Ou bien devons-nous tirer profit de l'Ère du Numérique, où tout est partagé avec le monde entier ? 

Le nombre de surfeur à travers le monde est en constante augmentation, et les vagues (de qualité) sont une ressource rare et précieuse. Divulguer l'emplacement d'une vague encore jamais surfée, c'est faire preuve d'une naïveté aussi stupide que de laisser quelqu'un vous couper la priorité à l'eau. 


Le dictionnaire définit « trésor » comme quelque chose de précieux, de grande valeur, et secret. Partir à la chasse au trésor est onéreux, gourmand en temps, alors quand on tombe sur un spot isolé après avoir tourné pendant des lustres, on a tendance à garder la nouvelle pour nous. Ou pas. En 1975, Jeff Clark fait la découverte de Mavericks, et surfe la géante seul pendant plus de 15 ans. Ce n'est qu'une fois lassé, qu'il invite quelques amis chargeurs de Santa Cruz et San Francisco à Mav'. Cette invitation marque la fin du secret. 

Fort heureusement, le monde nous cache encore bien des merveilles... et des vagues. Voici les dix règles pour garder un secret spot - secret ! 


1. Mentir et induire en erreur

Des questions comme : « Où as-tu été surfer ? », « Quel est ton spot de prédilection ? » ou « C'est quel spot sur cette ta photo là ? » ne devraient avoir pour réponse qu'une phrase évasive, voire pour les plus intrusifs, froide. 


2. Ne postez pas de photo ou vidéo sur les réseaux sociaux 

Appareils, smartphones, et autres matériels photographiques sont à bannir si vous ne voulez pas voir une horde de surfeurs affamés débarquer sur votre secret spot. 


3. Ne faite pas la publicité de la meilleure session de votre vie

Ne revendiquez pas, ne parlez pas de vos émotions ressenties lors de la découverte de ce spot qui a définitivement mit fin à vos sessions blindées au lineup du coin. 


4. Résistez à la tentation d'inviter vos amis 

Vous ne pouvez pas contrôler votre meilleur ami, qui sait ce qu'il peut aller raconter après sa troisième pinte ? 


5. Partez surfer à des heures décalées 

Dès que vous pouvez, surfez à l'aube ou à la tombée de la nuit. Personne ne vous verra ainsi ramer dans les lignes tirées à la règle sur une eau glassy. 


6. Cachez-vous 

Quand vous n'êtes pas en train de surfer, restez à hauteur d'eau. Déguisez-vous en plongeur, pêcheur ou nageur, toutes autres activités qui sous-entend que vous n'êtes pas là pour surfer. 


7. Ne laissez pas de trace 

Attention aux traces de pneus. Ne laissez pas de trace de pas non plus, encore moins un bout de wax derrière vous. Ca suffirait à briser le charme. 


8. Ne nommez pas le spot en fonction du lieu

Comme Nazaré, Mullghmore Head, Pavones, Margies Froth, ... Franchement, ne soyez pas si prévisible. Un peu de créativité que diable !


9. Ne jouez pas au pro surfeur 

La tentation d'inviter des médias, des photographes, journalistes, bloggeurs... a venir immortaliser une de vos sessions est grande. Mais sachez que tôt ou tard, ils vous la feront à l'envers. Ne leur faites pas confiance. 


10. Attention aux indices 

Si malgré tout vous décidez de photographier quelques vagues, ne captez que l'eau et évitez toutes constructions, structures, bosquets, bout de forêt, falaise, pont, bateau, etc. qui pourraient mettre la puce à l'oreille aux plus observateurs. De l'eau, uniquement, et pas de plan large. 

Source : Surfertoday

Mots clés : secret, spot
Partager sur :   
COMMENTAIRES (6)
Ronny Baish - le 30/01/2017 à 14:18
c'est en lisant ce genre de post que je me dis : quel sport de cons
Répondre
jefhiltone2 - le 02/04/2017 à 09:57
Oui tu as raison, le partage est la source, la mer a tout le monde , le localisme tue....ce post entretient le mauvais esprit, de quel droit peut on se réclamer le propriétaire d un bout de mer.....
Répondre
Tony33 - le 28/07/2017 à 09:06
Ce n'est pas un sport de con...faut juste avoir les valeurs qui vont avec qui font que ce sport et plus qu'un sport pour beaucoup.
C'est une façon de vivre,de penser,de voir la vie...

""Le bonheur n'est réel que lorsqu'il est partagé.""

Mais j'imagine que pour les plus jeunes..c'est difficile à comprendre...ils doivent parler et écouter des plus anciens ...pour peut-être comprendre ce qu'est le surf ...ce n'est pas juste un sport ou un hobie...c'est plus que ça...
Répondre
glo - le 30/07/2017 à 10:41
Ne me dites pas que de voir des mecs se pointer sur un spot ou l'on est tranquille donne le sourire...
le partage s'était avant, quant il y avait de la place pour tous. aujourdhui les bons spots sont surpeuplés toute l'année.
je surfe depuis 30 ans et je ne souhaite pas que mes enfants s'y mettent. le surf c'est mort, terminé. son avenir est constitué de prise de gueule, de taxe, de gens aigris et de piscine à vagues....
le surf n'est plus un mode de vie, c'est un sport en plein développement (ca promet) gangrené par le fric.

on peut se voiler la face en pensant que c'est un sport à part, blabli blabla mais c'est faux, plus maintenant.
l'océan pour tous, le partage c'est bien joli, mais la réalité c'est bien celle de chercher son petit bonheur seul loin des autres. Et c'est tellement rare quand ça arrive qu'il vaut mieux aller en montagne ou les pratiquants ont su garder (à mon sens) une humilité et une solidarité à jamais perdu dans notre sport.
le surf est une activité magnifique mais une pratique de masse est impossible. Amen
Répondre
basco - le 31/07/2017 à 10:14
"Déguisez-vous en plongeur, pêcheur ou nageur"
LOL, cet article
Encore mieux, déguisez vous en requin XD
Répondre
Guy Blas - le 02/08/2017 à 15:44
triste de constater que peu de personnes comprennent l'ironie de cet article décalé plein d'auto-dérision.
Le surf c'est ni plus ni moins que glisser sur une vague. Les phrases "le surf est mort" , "c'étais mieux avant" ou "ce n'est plus un mode de vie lalala" n'ont pas de sens. Une vague, une planche, de la glisse, de la joie. Du surf. Simple. Pas besoin de se référer aux "anciens" pour ça.
Répondre
Articles relatifs
442  | 0 
28/09 - Dossier
Dix vagues, une chronologie allant des années 60 à aujourd'hui : voici notre sélection des plus belles vagues ...
| 2 
14/03/2011 - Free Surf
Les deux retraités du circuit ASP Rob Machado et Pat O'Connell se gavent sur une gauche tubulaire surprenante....
| 0 
06/03/2011 - Bonus Mag
Le local Jérôme Sahyoun était présent au bon moment et au bon endroit pour charger des slabs secrets et autres...
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
442  | 0 
Top 10 des plus belles vagues jamai...
Dix vagues, une chronologie allant des années 60 à aujourd'hui : voici notre sélection des plus belles vagues découverte...
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.