Bali : aéroport fermé au moins jusqu'à mercredi

Environnement - La situation ne s'améliore pas et près de 60 000 voyageurs sont toujours bloqués.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Les choses se compliquent sérieusement du côté de Bali où le volcan Agung ne semble pas décidé à se calmer. Aujourd'hui, et pour le 2e jour d'affilé, tous les avions restent cloués au sol. Des coulées de boues volcaniques et de cendres dans les rivières sont autant d'indices qui laissent supposer que le danger se rapproche. "Le volcan projette toujours des cendres volcaniques. Elles sont épaisses et s'élèvent très haut dans les airs, jusqu'à trois ou quatre kilomètres au-dessus du cratère", a déclaré Gede Suantika, membre de l'agence de volcanologie indonésienne. 
Les images sont toujours aussi impressionnantes.

Faute de visibilité dans l'espace aérien, l'aéroport de Denpasar, porte d'entrée touristique du pays, est toujours fermé depuis hier et ce jusqu'à au moins demain, dans le meilleur des cas, selon les autorités indonésiennes. "Le Centre d'avis en cendres volcaniques de Darwin (Australie) montre que les couloirs aériens sont pleins de cendres volcaniques, c'est dangereux pour les avions", a expliqué Wisnu Darjono, de l'agence de contrôle aérien AirNav. Rien qu'hier, 445 vols ont été annulés et pour l'instant, prêt de 59 000 voyageurs sont affectés.

Plus de 100 000 personnes ont du être évacuées.

Pour l'instant, il semblerait que les compagnies aériennes tentent de transférer les passagers vers d'autres aéroports comme celui de Lombok, situé plus à l'est de Bali. Fermé dimanche après-midi, l'aéroport de Lombok a rouvert hier (pour combien de temps ?). D'autres touristes ont eux été évacués par autocar vers l'ouest du pays, du côté de Java mais aussi de Surabaya à environ 13 h de route, d'où ils pourront sortir du pays.


Le ministre du tourisme a quant à lui demandé à ce que les hôtels puissent accorder des réductions sur les prix des chambres pour aider les touristes et la population locale à se loger. Des hôtels 5 étoiles du côté de Nusa Dua au sud de la capitale de Bali proposent désormais des nuits à 60 euros au lieu de 160. Mais les autorités craignent que les hôtels et les centres d'urgence de Bali ne commencent à saturer. Beaucoup de touristes bloqués cherchent encore à se loger, tout comme des dizaines de milliers d'habitants effrayés qui ont fui leur domicile.

Plus que les touristes, les locaux sont les premières victimes de cette éruption. Ne l'oublions pas.

Le volcan Agung ne semble pas vouloir se calmer. Selon David Pyle, professeur des sciences de la Terre à l'Université d'Oxford, "la probabilité d'une grande éruption est élevée mais cela pourrait prendre des jours ou des semaines avant que cela ne se produise". Les spécialistes estiment que l'activité d'Agung est comparable à ce qui s'était déjà produit en 1963 lorsque le volcan avait émis suffisamment de débris (environ un milliard de tonnes) pour rafraîchir la température mondiale de 0,2 à 0,3 degré Celsius pendant un an environ.

Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
86  | 0 
29/11/2017 - Environnement
Après presque 3 jours de fermeture, l'heure du retour a sonné pour des milliers de touristes.
2508  | 0 
27/11/2017 - Environnement
Le volcan Agung continue de gronder, l'aéroport de Denpasar a été fermé, l'éruption est imminente !
794  | 0 
22/11/2017 - Environnement
Après une première alerte en septembre dernier, le volcan se remet à cracher des cendres.
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
449  | 0 
Top 10 des plus belles vagues jamai...
Dix vagues, une chronologie allant des années 60 à aujourd'hui : voici notre sélection des plus belles vagues découverte...
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.