Peyo Lizarazu surfe "la marée du siècle" (ou plutôt des 18 ans...) au Mont St Michel

Exclu - Le surfeur basque revient pour nous sur cette expérience insolite : "peut-être même le mascaret le plus long de ma vie".

Par Romain Ferrand - @romainferrand - mercredi 25 mars 2015 à 16h25
Partager sur :   

Plus habitué à charger des vagues solides en surf ou en SUP (Belharra, Hawaii, Tahiti...), Peyo Lizarazu s'est rendu le week-end dernier dans la Baie du Mont St Michel pour chevaucher le mascaret de “la marée du siècle” tant annoncée par les médias (et qui a en réalité lieu tous les 18 ans). Le phénomène est bien connu des riders locaux qui la surfent plusieurs fois par an à l'occasion des grandes marées. Le surfeur basque, quant à lui, découvrait les lieux et sa fameuse vague pour la première fois. Il revient pour nous sur cette expérience insolite.

Photos : Sylvain Cazenave

Peyo Lizarazu : “Je me suis rendu là-bas par simple curiosité. J'étais dans le coin et j'ai donc profité du weekend pour aller y faire un tour. J'étais curieux de découvrir cet endroit magnifique que je ne connaissais pas. Je ne sais pas si j'y serais allé si il n'y avait pas eu le mascaret, mais ça valait le coup au final.”

“Je n' avais aucun apriori sur ce que je m'apprêtais à y trouver, si ce n'est que j'espérais un endroit spécial avec un gros truc à l'horizon. Et le gros truc était bien là (rires) ! C'est assez impressionnant à voir. Avec les mascarets, tu ne sais jamais trop à quel moment ça va arriver, et je me suis retrouvé à marcher sur un banc de sable en plein milieu d'une baie, avec le Mont St Michel en fond. En ce qui concerne les vagues, disons que c'est pas une des plus belles vagues que j'ai eu l'occasion de surfer en mascaret, mais l'expérience était bonne, c'était sympa et on n'était pas trop nombreux.”

“Ça faisait 3 mois qu'on entendait parler des grosses “marées du siècle” un peu partout, même à la maison. Elles se sont ensuite transformées en “marées des 18 ans”. C'est marrant de voir l'influence des médias sur les gens, qui sont venus voir le phénomène en masse. Au niveau du Mont Saint Michel, ce n'est pas la première fois et ça déplace les foules depuis de nombreuses années, mais je crois qu'à Biarritz par exemple, il n'y a jamais eu autant de monde. En tout cas c'était assez drôle d'entendre en marchant au bord de l'eau les commentaires des gens qui s'attendaient visiblement à voir un tsunami débarquer, et qui étaient un peu déçus au final (rires). Il y avait là des gens qui venaient d'un peu partout, des Suisses, des Belges… C'est assez dingue ce que ça peut représenter comme attraction.”

“Il y avait juste quelques kayakistes avec moi. J'ai un peu perdu la vague à un moment car il n'y avait vraiment pas d'eau et mes dérives ont touché le fond, j'étais coincé sur un banc de sable et je suis sorti avant l'endroit où il y avait pas mal de surfeurs à l'eau et de gens.”

“Au final, ça aura été une belle expérience. C'est un bel endroit et le mascaret est assez intéressant, surtout grâce à ce qu'il y a autour. On m'avait clairement dit que ça allait être des petites vagues donc je le savais et je n'étais pas venu pour surfer le mascaret de ma vie. On a fait trois sorties dont une qui était vraiment bien, plus à l'intérieur des terres, avec des bras de mer qui offraient parfois des virages à 90 degrés ! C'est là que j'ai eu le plus de plaisir et la vague la plus longue du séjour, environ 7 à 8 minutes de ride, on a descendu quelques kilomètres. C'était peut-être même le mascaret le plus long de ma vie, finalement.”

Photos ©Sylvain Cazenave

Peyo Lizarazu et Sylvain Cazenave tiennent à remercier le réalisateur Philippe Lespinasse, dont certaines images de la session seront à retrouver prochainement dans Thalassa, ainsi que le kayakiste Frederic Castryck et ses amis pour leur gentillesse et leurs précieux conseils lors des sessions.

Partager sur :   
COMMENTAIRES (10)
momal - le 25/03/2015 à 17:43
Non mais franchement ! ça sert a quoi un article comme ça???
Répondre
Marc - le 25/03/2015 à 22:43
Heureusement que le ridicule ne tue pas ....tout est bon pour faire parler le sponsor ,même le grotesque .Que voulez vous ,les gens sont prêt à tout sur cette planète ,même a ne pas s'aimer si vous voyez ce que je veux dire ..?
Répondre
vincent - le 26/03/2015 à 18:46
bien vu les gars !
Répondre
ldurand - le 26/03/2015 à 19:46
C'est quand même une très belle session de SUP! Bravo!
Répondre
maxime - le 26/03/2015 à 21:51
vous en avez pas marre des lizararu?
il savent meme plus quoi faire pour qu'on parle d'eux… RIDICULE
Répondre
REBOURS Christophe - le 27/03/2015 à 10:45
Nan mais c'est quoi ces commentaires ??? Il sert à quoi cet article ? Il sert à rien effectivement, c'est comme de l'art, l'art ne sert à rien en soi... on a malgré tout bien le droit de rêver un peu... effectivement le mascaret du Mt-St-Michel c'est pas Belharra... mais qu'importe, moi je surfe ce mascaret depuis 1999, c'est ma petite fierté régionale, alors quand quelqu'un de la classe de Mr Lizarazu fait le déplacement et viens tester cette "vaguelette" pas si ridicule au final, ça fait toujours plaisir pour nous locaux, il faut juste apprécier le moment à sa juste valeur. Les aigris et mécontents n'ont qu'à passer leur chemin, la liberté d'expression ça vous dit quelque chose non ? On ne force personne à lire cet article, en tous les cas merci Mrs Lizarazu et Cazenave d'avoir tenté l'expérience et amené votre notoriété dans notre belle petite Baie... vous êtes toujours les bienvenus en territoire Normand, à tantôt !
Répondre
simon - le 27/03/2015 à 11:02
http://fr.wikipedia.org/wiki/People_Are_People
Répondre
Vintxu - le 27/03/2015 à 13:59
Alors pourquoi ne pas faire un article en parlant des locaux pour qui c'est une fierté, tout simplement...
Répondre
marc - le 27/03/2015 à 18:16
Encore que ,pour nous faire rêver il y aurait fallu des photographies sur le lieu qui ne soient pas de très mauvaises qualités.Des photographes professionnels en Normandie il ne doit pas en manquer je pense ???dommage pour les Normands..
Répondre
Nico - le 21/04/2015 à 19:49
Merci Peyo pour ton humilité, la "vague" ici laisse souvent .Dommage de ne pas avoir réalisé ensemble la jonction de POntaubault.C'était un régal pour nous 3 (kayakistes) avant les carambolages...! La session de mascaret de ces jours-ci fut encore un bon cru de glisse boueuse et raclages mde partage.
Répondre
Articles relatifs
| 4 
17/12/2012 - Exclu
Dimanche 16/12, des centaines de personnes s'amassent sur la corniche basque entre Saint-Jean-de-Luz et Henday...
| 1 
18/03/2015 - Météorologie
De vendredi à dimanche, les marées d'équinoxe seront l'occasion d'observer nos côtes et spots sous un autre vi...
| 1 
02/10/2015 - Actu Locale
Toute l'actu surf de ce mois chez les Normands : portfolio des premières sessions d'automne, interview d'un pi...
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier // 1
| 0 
La Surf French Tech
Extrait du dossier du mag de septembre, sur ces entrepreneurs français du web, version surf.
Dossier // 2
| 0 
partir pour rester
Extrait du dossier du mois, sur ces Français qui ont choisi de vivre à l'étranger, avant tout guidés par leur envie de s...