Focus : John John Florence

Extra - Vainqueur à Hossegor l'an dernier, l'Hawaïen semble de nouveau en grande forme cette année. Profil et highlights de sa jeune mais déjà impressionnante carrière.

Par Romain Ferrand - @romainferrand - jeudi 8 octobre 2015 à 08h42
Partager sur :   

Plus jeune participant de l'histoire de la Triple Crown (13 ans) et considéré comme l'un des surfeurs les plus doués de sa génération, John John Florence n'a pas tardé à s'imposer parmi les grands. Dès sa première année complète sur le World Tour, l'enfant du North Shore se hissera au quatrième rang mondial, juste derrière Joel Parkinson, Kelly Slater et Mick Fanning. Rien que ça. Avec deux victoires au compteur (Billabong Rio Pro 2012 et Quiksilver Pro France 2014), l'un des objectifs de l'Hawaiien est désormais de s'imposer chez lui lors de l'épreuve mythique du Billabong Pipe Masters.

Un style John John

Mais au-delà des résultats, c'est son surf au style nonchalant et si particulier qui impressionne : carving, air, tube... l'Hawaiien sait tout faire. Avec ses bras le long du corps et sa gestuelle élastique, il donne l'impression que tout est facile. Très apprécié du grand public, John John assure le spectacle aussi bien en série qu'en freesurf, et on a déjà hâte de le voir en action sur les bancs de sable landais. Tenant du titre à Hossegor, il affrontera Jeremy Flores et Alejo Muniz au premier tour.

2015, une saison compliquée

Numéro 3 mondial en 2014 et victorieux du Pro France, John John Florence était logiquement l'un des grands favoris pour le titre mondial cette saison. Seulement, un alley-oop mal réceptionné lors d'une session free surf dans la foulée du Oi Rio Pro en a décidé autrement : sérieusement blessé à la cheville, JJF est contraint de déclarer forfait à Fidji puis à J-Bay.

Écarté de la course au titre, l'Hawaiien retrouve la compétition à Tahiti pour y disputer le Billabong Pro. L'occasion de lancer enfin sa saison dans les gauches tubulaires de Teahupoo. Mais c'était sans compter sur Gabriel Medina. Le champion du monde 2015 (et tenant du titre) éliminera dès le troisième tour – au terme d'une série très relevée – l'Hawaiien. Cruel pour JJF, écarté de manière similaire l'année dernière en demi-finale par Kelly Slater…

Entre blessure et résultats en dent de scie, c'est donc à la 18ème place du classement mondial que se pointera l'Hawaiien en France. Avec l'ambition de conserver son titre acquis l'an passé contre Jadson Andre. En position d'outsider, JJF sera l'une des principales attractions de la compétition, d'autant plus qu'un solide swell est attendu.



Peut-être le meilleur surfeur du Tour (monde ?), mais…

Élu « Rookie of the Year » en 2012, son potentiel pour devenir un jour Champion du monde ne fait aucun doute. Aussi efficace dans les petites conditions que dans le gros surf, John John Florence – numéro trois mondial l'an passé – doit désormais gagner en régularité.

Défait au troisième tour lors des deux premières épreuves australiennes, JJF s'est ensuite réveillé sur l'épreuve de Margaret, échouant en finale face à l'actuel leader du tour Adriano de Souza. L'Hawaiien enchainera avec une 9ème place au Brésil. 

Des performances qui s'expliquent en parti par une énorme prise de risque dans son surf, mais aussi par un brin de réussite qui parfois lui échappe.

Si la qualité de son surf repose sur sa faculté à innover et être imprévisible, ces prises de risque font que JJF chute davantage que ses adversaires. En observant le haut du classement mondial, on constate aujourd'hui que le Top 3 (Adriano de Souza, Mick Fanning, Filipe Toledo) est composé de surfeurs au style très différent, mais partageant tous un point commun : ils ne tombent (presque) jamais.

Oui JJF est l'un des tous meilleurs tuberiders du monde, oui son surf sur le rail est hors norme, oui son répertoire aérien est hallucinant... À lui désormais de trouver le juste milieu pour décrocher le titre mondial qu'on lui promet.

« View From A Blue Moon », trois ans de freesurf avec JJF

Après 3 ans de tournage, John John Florence a dévoilé début août le teaser de ce qui sera sa prochaine grande production « View From A Blue Moon ». Un documentaire très attendu, réalisé par l'intéressé lui-même, épaulé par ses amis Blake Kueny et Erik Knutson. Ensemble, ils ont cherché à montrer une autre facette du surf. Petite nouveauté : ce sera le premier film entièrement shooté en 4K.

« Ce que je préfère dans ce film c'est l'esprit avec lequel nous l'avons réalisé. Nos caméras étaient certes plus grosses et plus chères, mais nous avons gardé l'essentiel. Nous avons passé de beaux moments en famille et entre amis, dans les endroits que je préfère le plus au monde. On est allés surfer. Et on l'a retranscrit sur pellicule pour pouvoir ramener ces souvenirs à la maison » expliquait John John. De nombreux surfeurs font partis du casting, dont les frères de JJF Nathan et Ivan, mais aussi Bruce Irons, Matt Meola, Albee Layer, Jordy Smith.

Sortie prévue le mois prochain.

[vimeo]http://vimeo.com/135000529[/vimeo]

Âge : 23ans

Classement actuel : 18ème

Meilleur classement WT : 3ème (2014)

Naissance : Honolulu (Hawaii)

Taille : 1m85

Poids : 76kg

Stance : Regular

Shaper : Pyzel

Sponsors : Hurley, Monster, Spy, Nixon

Home spot : Pipeline

Principaux titres : Billabong Rio Pro (2012), Volcom Pipe Pro (2011, 2012, 2013, 2015), Triple Crown (2011, 2013), Quiksilver Pro France (2014)

Retour sur quelques-unes des prouesses de JJF :

• Lors du Oakley Pro Bali en 2013, JJF replaque à Keramas un énorme alley-oop. Les juges sont unanimes : 10 !

• En finale du Volcom Pipe Pro 2012, John John Florence est bien mal parti dans une finale dominée par Jamie O'Brien et Kai Barger. Alors qu'il est en situation de combo à moins de cinq minutes de la fin, JJF score successivement un énorme tube sur Pipeline (10pts) puis sur Backdoor (9.93pts). Un total proche de la perfection lui permettant de remporter le contest devant une foule en délire.

• C'était l'année dernière en demi-finale du Billabong Tahiti Pro : dans un Teahupoo épique, JJF et Kelly Slater se livrent un terrible duel, avec pas moins de six vagues notées à plus de 9pts durant la série… Au coup de « buzzer » final, les deux surfeurs totalisent le même score (19.77pts). Auteur de la meilleure vague du heat, c'est finalement Slater qui remportera « la meilleure série de l'histoire ».

• La vidéo a fait le tour du web : John John Florence lance un reverse air backside, mais ses deux pieds se décollent de la planche. Mal embarqué, l'Hawaiien parvient tout de même à terminer la rotation. Impensable.

• Après un premier succès sur le World Tour au Brésil (2012), JJF remporte l'année dernière le Quiksilver Pro France. Tout au long du contest, il survolera les débats grâce notamment à un sens marin et un talent hors du commun pour surfer les tubes.

Mots clés : john, john, florence
Partager sur :   
COMMENTAIRES (1)
guy - le 09/10/2015 à 21:03
on dirait une carte pokemon
Répondre
Articles relatifs
| 0 
10/10 - Extra
Au c?"ur de San Sebastian, à deux pas du spot de la Zurriola, Hurley a inauguré un espace unique dédié à la pr...
| 0 
05/11/2015 - Extra
On le sait, transporter ses planches en avion est risqué... Même John John Florence en fait les frais !
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier // 1
| 0 
La Surf French Tech
Extrait du dossier du mag de septembre, sur ces entrepreneurs français du web, version surf.
Dossier // 2
| 0 
partir pour rester
Extrait du dossier du mois, sur ces Français qui ont choisi de vivre à l'étranger, avant tout guidés par leur envie de s...