Mondiaux de bodysurf : une médaille, trois finalistes

Extra - Paul Grieumard rafle l'argent en -14 ans, Mérindol et Sénescat échouent au pied du podium et le tenant du titre Fred David n'est que 6e.

Par - @surfsessionmag -
Les finalistes français des World Bodysurfing Championships.  
Partager sur :   

Paul Grieumard a pris la deuxième place des Mondiaux de bodysurf, ce dimanche, à Oceanside (Californie, Etats-Unis). Une médaille d'argent en -14 ans, à laquelle s'ajoutent les quatrièmes places de Francklin Mérindol (18-24 ans) et de Norbert Sénescat (35-44 ans). Déception en revanche pour Fred David, champion du monde en titre, et seulement 5e à Oceanside cette année.

“Je suis très content d'avoir fait une deuxième place sur la plus ancienne compétition de bodysurf encore en activité, dans le pays du bodysurf. Cette finale aux championnats du Monde est finalement le résultat d'un travail en piscine tous l'hiver, 5 à 6 fois par semaine, merci à mes entraineurs ! J'ai également passé beaucoup de temps dans les vagues, au Miramar (Biarritz), avec mes potes bodyboarders et bodysurfeurs ! Et il faut bien le dire : je me suis entraîné au flat (calme plat) californien grâce à ce magnifique mois de juillet au Pays basque”, expliquait après sa finale Paul Grieumard.

La France aurait pu prétendre à deux autres podiums puisque Franklin Mérindol et Norbert Sénescat étaient eux aussi en finale. Sans doute l'élimination précoce de Fred David aura-t-elle marqué les esprits des Frenchies. La pression monte pour les finales qui se déroulent au nord du Pier, un spot qui ne réussit pas aux Français qui ont surfé essentiellement au sud, et qui on vu les finalistes de 2012 se faire éliminer prématurément.

Premier à passer en finale, Franklin Mérindol est pris à la gorge dans ces séries à 6 concurrents. Il prend une option à droite en face des juges et s'isole. La vague se présente toujours bien mais ne cesse d'être cassée dans son déferlement par le courant et les derniers bancs de sable. Mérindol espère toujours fait son max mais perd le rythme et le fil de sa finale faute de se remettre dans le paquet. On le sent dans les trois premiers. Il termine 4e.

Norbert Sénescat détonne car il n'est pas dans le registre puissant de sa catégorie d'âge, avec le retour des frères Ford qui sont les tous meilleurs de la compétition. Le Réunionnais, alias Norbeach, semble en décalage. Il hésite entre les trois options. Sa finale est du coup décousue malgré une fulgurance en fin de série. Finalement, il sera lui aussi quatrième.

Le bilan de nos cinq Français aux Mondiaux est une fois encore très satisfaisant : l'équipe a affiché ses couleurs sur trois finales, avec la belle 2e place du benjamin porté par tous les autres membres. Evidemment, il y a une déception avec l'élimination de Fred David, lequel avait le podium en ligne de lire aux vues de la première journée et malgré son épaule (luxation en début de semaine).

Patrice Grieumard (35-44 ans), autre finaliste en 2012, a lui été sorti dès le round 2 pour avoir mal géré le nord du Pier. Il n'empêche, Fred david, Norbert Sénescat, Franklin Mérindol et Paul Grieumard ont fait un très beau parcours en remportant leurs séries, chacun dans son style, mais en affichant une variété de manoeuvres et un style à part.

Se retrouvant dans le dur et forcément déçu et frustré, Fred jouera son rôle dans le collectif en prodiguant ses conseils et sa vision aux autres membres du Team.

Source: FFS / Stéphane Sisco

Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
12/07/2010 - Extra
Le plus sulfureux des surfeurs du milieu fait campagne chez lui à San Clemente, Californie... Info ou intox ?
| 0 
28/06/2010 - Extra
Ou comment réunir 10 des meilleurs surfeurs du monde dans une même série !
1520  | 0 
Il y a 5 jours - Local
Joël Badina, Lucas Espil et Greg Antoine ont assuré le spectacle !
288  | 0 
23/02 - Big Wave
''C'est la manière la plus pure de rider une vague''.