Piscine à vagues de Paris : ça se précise

Extra - Dans les tuyaux depuis des années, le projet Waves In City passe à la vitesse supérieure en 2016. Précisions.

Par Romain Ferrand - @romainferrand - mercredi 27 janvier 2016 à 10h01
Partager sur :   

Une piscine à vagues type WaveGarden dans le bassin parisien : le projet tient en haleine les nombreux surfeurs de la capitale depuis des années. Après de multiples effets d'annonce, les dirigeants de Waves In City, la société porteuse du projet, ont récemment obtenu quelques bonnes nouvelles et des signaux encourageants pour la suite. On fait le point :

  • Rattaché au projet du Grand Paris :

    Bien qu'étant un projet privé, la piscine à vagues Waves In City s'inscrit dans le projet du Grand Paris (vague projet d'aménagement et de transformation de l'agglomération parisienne). “Il bénéficie d'une labellisation politique et permet d'être ancré dans le territoire” précise Jérôme Villeminot, co-fondateur de Waves In City. “Le projet est validé sur le principe, ce qui apporte un poids non négligeable en terme de communication politique”.

  • Financement bouclé :

    Le projet global, qui inclue le foncier (terrain), les bâtiments, les parkings, les vagues outdoor et indoor, est estimé à 18 millions d'euros. Jérôme Villeminot annonce avoir eu “de solides marques d'intérêt de la part des banques et des investisseurs” et obtenu “des accords de principe sur l'intégralité du projet”.

  • Un projet de piscine à vagues “en marque blanche” :

    S'il reconnait être en contact avec les responsables du WaveGarden, J. Villeminot refuse d'affirmer que la vague parisienne sera réalisée par leurs soins : "c'est un projet en marque blanche. Nous avons réalisé notre propre cahier des charges, basé sur plusieurs critères, différents par exemple de ceux qu'ont pu exiger le Surf Snowdonia (Pays de Galles) ou le projet texan, dont l'ambition affichée est de créer la plus grosse vague au monde. Nous, on mise sur la perfection, on veut pouvoir répondre à la demande du client. On étudiera chacune des propositions reçues". Aujourd'hui cependant, au vu de ces critères (1 vague parfait chaque minute, 15 à 20 secondes de ride), seul le WaveGarden semble être en mesure de réaliser un tel projet.

  • Une deuxième vague indoor prévue :

    Outre la vague principale, qui au vu de ses dimensions déferlera dans un bassin extérieur, le projet prévoit une vague indoor plus petite, de type TheWave (comme ce sera le cas à Bayonne), même si aucun modèle n'a encore été retenu à ce jour.

  • Une ouverture prévue pour 2018 :

    Si le planning prévu est respecté, l'année 2016 devrait permettre de conclure les nombreuses démarches administratives pour ensuite attaquer la construction du pharaonique projet en 2017 en vue d'une ouverture début 2018. “Un projet de cette taille prend des années”, rappelle Jérôme Villeminot, qui travaille d'ailleurs dessus sans relâche depuis plus de 5 ans.

  • D'autres nouvelles à venir :

    Jérôme Villeminot annonce que de nouveaux éléments seront prochainement communiqués : “On continuera à faire un peu de com en amont dans les prochains mois, mais on attend que les infos soient sécurisées avant de faire de grandes annonces”. Ce qui leur avait déjà été reproché dans le passé.

Preuve de l'originalité mais aussi du sérieux du projet, Jérôme Villeminot fait partie des 5 lauréats finalistes du Concours National de l'Entrepreneur le plus Audacieux 2016 créé par Gan Assurances.Vous pouvez apporter votre soutien à son projet en votant pour lui sur www.assuredentreprendre.fr/jeu-concours-sde-2016 (avant le 2 février 2016).

Partager sur :   
COMMENTAIRES (5)
Arno - le 27/01/2016 à 11:28
Interlude de grammaire anglaise, juste pour chipoter.

Il manque l'article défini "the" dans le nom du projet. Cela aurait du donner "Waves in the city".
Répondre
Mickael - le 27/01/2016 à 12:05
Je me dis souvent pareil en voyant le nom...
Répondre
Waves in City - Surf Different! - le 27/01/2016 à 14:18
Merci pour votre commentaire sur le "the". C'est toute la singularité de la marque... et pour l'anecdote c'était trop long! :)
Répondre
Thomas - le 29/01/2016 à 11:41
Depuis 100 ans ils disent oui au nord, au sud à l'est ou à l'ouest de Paris... c'est ou et c'est quand ? on finit par ne plus y croire . Stop aux effets d'annonces Nous sommes nombreux à discuter de ces projets " phantômes" à Paris. y'a 2 mois tout le monde disait que c'était des charlots car les problèmes techniques et immobiliers font grimper la note ... Bon courage mais arrêtez de dire c'est fait car vous vous décrédibilisez ... pour ne pas dire ridiculisez et du coup les projets de vagues de Surf perdent leur crédibilité et leur attractivité car on va vous citer en disant ça fait 10 ans et rien n'avance donc ce n'est pas la peine...
Répondre
Waves in City - Surf Different! - le 05/02/2016 à 15:15
Thomas, le projet existe depuis 4,5 ans et non pas 100 ans! Personne n'a dit que c'était fait non plus! Pour de multiple raisons on ne communiquera le lieu exact que quand ça sera à propos. Un projet d'infrastructure labélisé projet du Grand Paris est un projet d'aménagement du territoire. Vous comprendrez que monter un tel projet est complexe et ne se monte pas en 1 an. Justement on n'est pas dans les effets d'annonce mais dans la vraie communication maitrisée. Après tout ce qui peut se dire à côté importe peu car c'est faux et souvent dit par des personnes qui ne connaissent rien au projet et à ce type de projet... :)
Répondre
Articles relatifs
| 0 
Il y a 4 jours - Extra
De la France au Portugal, des images inédites de la dernière ligne droite vers son titre mondial.
| 1 
Il y a 5 jours - Extra
Les cinq clips web qui ont marqué le chargeur marocain ces derniers temps.
| 0 
Il y a 12 jours - Extra
Retrouvez-nous à la Shaper House pour fêter la sortie du Surf Session n°350 et notre nouveau site !
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier // 1
| 0 
La Surf French Tech
Extrait du dossier du mag de septembre, sur ces entrepreneurs français du web, version surf.
Dossier // 2
| 0 
partir pour rester
Extrait du dossier du mois, sur ces Français qui ont choisi de vivre à l'étranger, avant tout guidés par leur envie de s...