Point Break : notre avis sur le remake

Film - Mercredi 3 février sort au cinéma le très attendu remake de Point Break. Un film dans l'ensemble décevant mais pas complètement raté.

Par Robin Guyonnet - @surfsessionmag - mercredi 3 février 2016 à 13h33
Partager sur :   

Annoncé depuis plus de deux ans, le remake du film mythique de 1991 sort aujourd'hui dans les salles françaises. Surf Session a pu voir le film en avant-première hier soir. Voilà ce qu'on en a pensé :

Le synopsis :

Le sportif de l'extrême Johnny Utah (interprété par Luke Bracey) rejoint les rangs du FBI après un dramatique accident de motocross. Très vite rattrapé par ses vieux démons, l'agent doit infiltrer un groupe de junkies de l'adrénaline, à l'origine d'une série de braquages exceptionnels. Utah fait la rencontre de Bodhi (Edgar Ramirez) et sa bande, mais pour gagner leur confiance, il doit s'engager dans les défis extrêmes les plus fous...

Notre avis :

Depuis des mois, on fantasmait sur les spectaculaires teasers de ce “nouveau” Point Break, impatients notamment de découvrir les séquences de sports extrêmes — et surtout de surf — annoncées comme les plus belles jamais vues sur grand écran. Cependant, on restait comme beaucoup dubitatifs quant aux nombreux autres aspects du film, et sur la nécessité de remettre au goût du jour un tel classique. Bien décidés à rester ouverts à une éventuelle bonne surprise, il fallait absolument que l'on aille voir la version 2016.

Avec dans un coin de la tête l'intemporel Point Break de 1991 — celui de Kathryn Bigelow — on arrive forcément en salle avec une certaine exigence. Dès la première scène, le ton est donné avec une cascade tellement dingue qu'elle parait peu crédible : c'est un peu gros mais on sait au moins qu'on va en prendre plein les yeux pendant 113 minutes, et c'est un peu pour ça qu'on est venus.

Sur la piste du gang de criminels de l'extrême mené par un Bodhi Robin des bois, interprété par Edgar Ramirez, l'agent Utah se retrouve en France, où un swell énorme frappe de plein fouet un reef au large de Biarritz... C'est en fait à Teahupoo que les images ont été tournées, une première incohérence géographique qui interpelle les surfeurs que nous sommes : “c'est quoi cette arnaque ?!

On se console tout de même avec les séquences incroyables tournées sur le spot tahitien pendant le code rouge. Pas de doute, ça en jette. Mention spéciale pour le tube à deux qui scelle la rencontre entre Johnny Utah et Bodhi. On rentre dans le coeur du film.

Intrigue peu poussée et acteurs décevants

Pour gagner la confiance de ces criminels au grand coeur, notre tête brulée du FBI n'a d'autre choix que de renouer avec ses vieux démons, en suivant Bodhi et sa bande dans les défis les plus extrêmes. Ici, le Saint Graal n'est plus la quête d'une vague gigantesque, mais la réalisation des “8 d'Ozaki” (inventés pour le film), 8 défis extrêmes encore jamais réussis, et censés emmener au Nirvana celui qui parviendra à tous les réaliser.

En échange, Bodhi et ses coéquipiers “rendent à la terre” en braquant des banques, redistribuant aux populations les plus pauvres, ou en redonnant à la planète ce qui lui appartient. On peine à accrocher à cette image de Robin des bois qu'ont voulu donner les réalisateurs à Bodhi puisqu'à la base, lui et sa bande braquaient des banques principalement pour partir en trip à l'autre bout du monde.

Éléments d'ailleurs primordiaux dans le premier film, les masques des anciens présidents sont mis au placard après une apparition de quelques secondes au début du film.

Côté jeu d'acteurs, on est loin du charismatique Bodhi interprété par Patrick Swayze ; Edgar Ramirez ne convainc pas dans son rôle et sa quête de la vague ultime est remplacée par un besoin vital d'exceller dans tous les sports extrêmes; Le côté spirituel du personnage manque de fond, Bodhi Salver a perdu de sa superbe.

Si dans le film original, on était constamment déchirés entre Utah et Bodhi, on ne parvient cette fois pas vraiment à accrocher aux personnages, on ressent moins d'empathie pour nos deux héros. Résultat : pas vraiment de suspense. Sans s'ennuyer, on ne parvient pas non plus à être captivés par l'histoire.

Des séquences époustouflantes qui rattrapent le film

Heureusement, les scènes de sports extrêmes sauvent le film du fail, et côté cascades, on admet être complètement comblés. Que ce soit en surf à Teahupoo, en base-jump, en snowboard, en motocross ou en escalade sans aucune sécurité, on est absolument scotchés par les prises de vues en caméra embarquée. De ce côté-là, Point Break tient largement ses promesses. On est juste encore une fois un peu déçus par la moindre importance du surf dans l'histoire, autant mis en valeur que les autres sports alors qu'on aurait secrètement aimé que notre sport préféré soit mis sur un piédestal.

Les vrais héros du film sont sans aucun doute les cascadeurs, tous parmi les meilleurs sportifs de leurs disciplines (Bruce Irons, Albee Layer, Laurie Towner, Dylan Longbottom...) et se risquant à des actions potentiellement mortelles. Ça fait froid dans le dos et on aime ça.

> Lire aussi : Tournage de Point Break à Teahupoo : Tim McKenna raconte

Au final, si le film ressemble bel et bien à un cousin de Fast & Furious, et pourrait décevoir bon nombre de puristes, on évite le gros wipeout grâce à des séquences de sports extrêmes vraiment hallucinantes. Point Break mérite tout de même le coup d'oeil, mais mieux vaut y aller sans prise de tête pour apprécier un gros Blockbuster comme un autre, qu'on oubliera certainement vite, en restant conscients que le Point Break original, lui, est immortel.

Point Break, produit par Ericson Core. Durée 1h 53min. Sortie nationale France le 3 février 2016.

[Ce que vous avez pensé du film] On a demandé à Jérôme, Pierre, Massen et Léo, présents lors de l'avant-première, ce qu'ils avaient pensé du film. Réactions à chaud à la sortie de la salle :

Bande-annonce (VF) :



Partager sur :   
COMMENTAIRES (15)
bobby - le 03/02/2016 à 13:50
Merci pour le gros SPOIL ! bien naze, prévenez au moins que vous racontez tout !
Répondre
alex - le 03/02/2016 à 14:43
Bah, pas grave, vas pas claquer de l'argent pour cette daube abyssale, en lice pour le film le plus grotesque de l'année, au moins… Garde tes sous pour aller surfer.
Répondre
rai - le 03/02/2016 à 18:03
bien dit, on ne va pas faire le moutons et au pire on le regardera en streaming gratos....
Répondre
Lucie.Rvl - le 03/02/2016 à 19:42
Je n'ai pas encore vus le film. Je suis tenté d'aller le voir seulement, vus que les "bases" du premier points break ni sont pas ou ne reviennent pas souvent ( le surf et les masques) cela me tente moins...
Répondre
Cedric - le 04/02/2016 à 00:52
Franchement même en streaming ça va piquer les yeux... Totale incompréhension, les images sont mal filmées, je m'attendais à de la qualité d'art of flight, du dernier John John...je ne comprends pas ce mélange raté de vraies images et d'effets spéciaux, c'est quoi ce scénario ? C'est quoi ce montage ? C'est quoi ce film ? Grosse déception, je m'en vais vite revoir l'original. Et, courage à ceux qui vont le voir, pas besoin de faire une parodie, tout est déjà fait...
Répondre
Yann - le 04/02/2016 à 14:35
DAUBE
Répondre
yuyu - le 05/02/2016 à 13:39
un spoil sur un remake ? il me semble qu'on connait l'histoire non? ...
Répondre
Gregloub - le 07/02/2016 à 19:03
De la m***e en barre, une honte à l original point break, n y aller surtout pas, il y a rien de bon. Ils ne devraient même pas utiliser ce nom! J ai vite revu l original pour me défaire de cette daube.
Répondre
Manon - le 08/02/2016 à 11:50
J'ai adoré ce film !
Le premier il y a longtemps que je ne l'ai pas vu mais celui ci est tres réussit pour ma part. Je ne le compare avec celui de 1991.
On ne peut pas tellement deviner ce qu'il va se passer, les décors et les acteurs sont beaux !
Je conseille
Répondre
Yann - le 08/02/2016 à 19:39
lol
Répondre
pierro - le 11/02/2016 à 13:45
J ai trouvé le film genial,
je suis bien content que l'histoire ne soit pas la même! Les scènes de sport extrême sont superbe et n aitant pas fermé uniquement au surf,je suis bien content d'avoir vu d autre sport.Pour ceux qui pense revoir un remake de 91,ni aller pas ,mieux vô regarder Patrick sways à la maison.Celui ci n à rien à voir avec le 1 er. Belle réussite pour ma part
Répondre
ALEX75 - le 12/03/2016 à 23:17
Alex, tes propos sur ce film sont pas justifiés. C'est un excellent film aux sports extrêmes. Il est vrai du haut de ton cinéphile, ROCKY IV et TERMINATOR, je fais profil bas.Et ton niveau sportif, derrière un écran, c'est un sport national. A bon entendeur.
Répondre
ALEXANDRE95 - le 12/03/2016 à 23:33
UN FILM EXCELLENT. JE SUIS RESTE EN HALEINE TOUT LONG DU FILM. UNE BELLE REUSSITE. Je pratique plusieurs sport, et donne envie d aller aux extrêmes de ses limites. Je n 'ai jamais aimé le POINT BREAK de 1991 surtout avec Patrick Swayze, jamais accroché.
Répondre
bugs bunny - le 14/03/2016 à 02:56
J'en ai vu des daubes mais alors celui là c'est la quenelle interstellaire. J'ai carrément quitté la salle dès que j'ai vu qu'ils confondaient Biarritz et Teahupoo !! AU SECOURS ! ! Ce film est une M***E intersidérale...je dirais même intergalactique ..et si y'a encore plus haut, je prends ! ce film c'est un mélange de trou noir et de trou du C*L ! Et vous me direz, un film de surf dans sa généralité est une daube par nature. Le meilleur film de surf qu'on puisse voir c'est de glisser nous même sur une vague...un scénario toute somme logique. POINT BREAK 2 = A EVITER ABSOLUMENT
Répondre
remy laurent - le 18/03/2016 à 13:52
Je plussois je suis aussi parti avant la fin! ce film est une daube intégrale, un opus destinée à un public d'ados décérébré, de belles images, oui comme un enchaînement de spot publicitaires pour déodorants et parfums, aucune humanité ni profondeur de vue, des dialogues à la cons et un scénario archi prévisible, incohérent il faut voir les gars soit-disant militants, défenseurs de la mère nature se faire déposer en hélico sur les montagnes pour finir par faire un un feu a la façon cro-magnon! et tous le reste est à la clé, bref économisé vos tunes passez votre chemin et allez faire un tour dans les bois voir la vie (la vraie) tant qu'il y en a encore.
Répondre
Articles relatifs
| 6 
09/02 - Film
Les Tahitiens ont été surpris de voir ce que les images tournées à Teahupoo étaient devenues dans le film.
| 0 
11/09/2015 - Film
Focus sur le tournage des scènes de (gros) surf en compagnie de Laird Hamilton, Bruce Irons, Dylan Longbottom,...
| 3 
11/09/2014 - Film
La gauche tahitienne servira, jeudi et vendredi, de théâtre au tournage d'une séquence du remake du film culte...
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier // 1
| 0 
La Surf French Tech
Extrait du dossier du mag de septembre, sur ces entrepreneurs français du web, version surf.
Dossier // 2
| 0 
partir pour rester
Extrait du dossier du mois, sur ces Français qui ont choisi de vivre à l'étranger, avant tout guidés par leur envie de s...