Antoine Delpero, vice-champion du monde ASP de longboard

Interview - Le Français revient sur sa performance à Makaha, à l'occasion du Oxbow Wave Sliders 2010.

Par Romain Ferrand - @romainferrand - samedi 6 novembre 2010 à 13h53
Partager sur :   

Antoine Delpero a écrit une nouvelle page du longboard français hier en remportant la seconde place du Championnat du monde de longboard sur le spot de Makaha. Une énorme performance atteinte devant un parterre d'Hawaiiens, mais également une petite déception en passant une nouvelle fois à côté du titre suprême. Réactions à chaud de l'intéressé en direct de Makaha :

Par notre envoyé spécial

Tu viens de décrocher à Hawaii ton deuxième titre de vice-champion du monde. Quel est le sentiment qui prédomine, la satisfaction ou la frustration de ne pas avoir soulevé la coupe ?

Double vice-champion du monde, ça veut dire que je suis passé deux fois à côté. C'est évidemment difficile de toucher ce trophée du bout des doigts et de le voir s'échapper, mais en même temps, je suis satisfait de mon parcours et de mes performances jusqu'en finale. Je n'aime pas trop “refaire le match” et analyser mes vagues après coup. Mais sur cette finale, Duane [De Soto] méritait de gagner. Il a eu les vagues, et les scores. Quant à moi, je ne sais pas si j'aurais la même détermination pour faire des compètes jusqu'à 33 ans comme lui.

En quarts, tu es passé sur une dernière vague alors qu'il ne restait que quelques secondes, c'est le signe d'une certaine maturité de compétiteur…

Oui, c'était vraiment chaud, mais j'en voulais vraiment et j'ai réussi à m'arracher pour prendre cette vague, sans m'affoler. Perdre à ce stade de la compétition aurait été un mauvais résultat pour moi. C'est vrai que j'ai acquis de l'expérience, et appris à me battre jusqu'au bout.

Quand tu as vu que tu étais dans le dernier carré avec trois Hawaiiens, tu savais que ce serait chaud ?

J'étais content de battre Rusty Keaulana en demi-finale. Sur sa vague de Makaha qu'il connait comme personne, c'est une fierté. Je pense qu'il pratique un surf différent, mais que le niveau actuel est plus complet, à l'image de Bonga Perkins, qui affiche une grande sérénité à l'eau et qui est capable de scorer des 9 à tout moment. Bonga est un surfeur qui m'a beaucoup inspiré…

C'était peut-être les derniers championnats du monde de longboard organisés par ton sponsor, Oxbow, qu'est-ce que cela t'inspire ?

Il n'y a qu'une marque qui soutient le longboard depuis toujours, et c'est Oxbow. On a eu des années fastes avec un véritable championnat de trois ou quatre épreuves, mais je crois que c'est une époque révolue. C'est paradoxal quand on considère le nombre de surfeurs qui rident des longboards dans le monde, mais c'est ainsi. L'émergence du SUP accélère aussi ce phénomène. C'est pourquoi je suis en train de lancer un site internet, www.supaddict.com, pour accompagner ce mouvement. Mais le longboard reste ma passion, et je continuerais de le défendre .

Recueilli par Guillaume Dufau

Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
21/09/2012 - Interview
Réputés inséparables, les deux frangins ne balancent pas trop l'un sur l'autre. Encore que...
| 2 
07/12/2012 - Interview
Blessé au genou dès les débuts de la saison hawaiienne, le Français a donné à Planète Surf quelques nouvelles ...
| 1 
19/02/2012 - Interview
Le Basque revient sur sa belle 3ème place à Sunset et nous parle du SUP, du Tour et un peu du reste.
| 0 
03/02/2012 - Interview
Le Réunionnais, Champion du Monde ASP Junior 2010, et désormais habitué du North Shore, nous raconte ce qu'évo...