Justine Dupont se frotte à Nazaré

Interview - "Nazaré, c'est la grosse école" - Entretien avec Justine Dupont, qui continue son apprentissage au Portugal et vise toujours plus haut.

Par Joddy Maguet - @surfsessionmag - mercredi 18 janvier 2017 à 10h01
©Praia Do Norte
Partager sur :   

Un mois après être devenue la première femme à surfer Belharra à la rame, l'infatigable Justine Dupont poursuit son entraînement dans le surf de gros à Nazaré. Entre deux sessions, on a réussi à lui poser quelques questions sur son quotidien, ses entraînements et et ses projets :

Justine, quoi de neuf depuis Belharra ? 

Je suis en ce moment à Nazaré où je m'entraîne depuis le mois de décembre. Puis je vais prochainement m'envoler pour l'Australie afin de participer à quelques épreuves QS en shortboard.  

Pourquoi Nazaré ?

Ma session à Jaws était une aventure en soi, celle de Belharra à la rame aussi c'était quelque chose de nouveau, et aujourd'hui Nazaré est une nouvelle étape.

Puis j'adore le Portugal, le pays, la langue, les vagues et ce que l'océan propose ici. La limite, ce n'est plus l'océan, c'est moi, et j'ai de quoi ressentir plein de sensations, avec des fréquences de vagues intéressantes.

Tout cela reste très personnel, je suis à Nazaré pour vivre quelque chose, et non pas pour décrocher un quelconque record de la plus grosse vague, pour le surf féminin, ou que sais-je. Je fais juste tout ça pour moi, pour mon aventure.

Et puis, je me suis rapprochée de mes deux sponsors principaux (Red Bull et Mini, Justine n'étant plus chez Billabong depuis fin 2016, ndlr) qui me soutiennent et qui collent parfaitement à la direction que je prends. 


Tu étais déjà venue à Nazaré avec Shane et Sancho en 2013, non ? 

Oui c'est vrai mais je n'avais pas surfé, ils n'avaient pas voulu car c'était quand même gros cette fois-là. Nazaré est une vague impressionnante, il faut s'habituer, y passer du temps pour la comprendre, les conditions y sont dures.

Là, je suis entourée des habitués et des locaux qui connaissent bien la vague. Mon copain Fred (Fred David, ancien champion du monde de bodysyrf, ndlr) me pilote en jet-ski, et il est maintenant calé à Nazaré. L'ambiance est vraiment cool et les gens sont top, j'ai été très bien accueillie et je suis bien intégrée. 

En ressortant de ces sessions je me rends compte que je franchis de gros paliers, et que ça me fait du bien dans tous les domaines. Nazaré est une grosse école. La mairie me permet aussi de m'entrainer à Car Surf, une salle de sport réservée aux athlètes. 

Tu es la seule fille a venir t'y entraîner hors compétition ? 

Non, il y a aussi Maya (Gabeira, ndlr), je ne suis donc pas la seule. Mais il n'y a pas de différence entre filles et garçons, c'est juste un surfeur de plus à l'eau, un jet-ski, une aide, un regard supplémentaire quand tu es dans l'eau, une personne de plus qui participe à cette entraide très présente dans le surf de gros.

Quand on est arrivés le premier jour, tout le monde faisait du tow. Il y a plein de choses qu'on ne savait pas avec Fred, comme par exemple le fait qu'à marée basse ici, il faut utiliser une corde pour la mise à l'eau. C'est un truc bien particulier qu'on a appris avec les locaux.

Tout le monde s'entraide. Comme la fois où on a perdu un surfeur de vue : en une fraction de seconde, l'alerte a été donnée et tout le monde s'est organisé pour retrouver le surfeur. Tout se met en place très vite, c'est dingue.  


Comment t'entraines-tu pour attaquer Nazaré ? 

Je fais de l'apnée deux fois par semaine - et ce depuis trois ans - avec BSO (Biarritz Surf Ocean). Je vais aussi à la salle tous les jours (Car Surf à Nazaré) où je fais des circuits Crossfit, du vélo, je travaille mon cardio, je fais du yoga et surtout, je vais à l'eau tous les jours. Avec Fred, on fait du bodysurf, je nage dans les courants, je change très souvent de planche et j'hésite pas à prendre des planches en mousse aussi ! Le tout c'est d'avoir du fun. Et manger sainement, boire beaucoup d'eau et bien dormir. 


Tu t'apprêtes à t'envoler pour l'Australie. Tu évolues donc sur deux plans : ta carrière sur le QS et celle dans le surf de gros ? 

Oui voilà. Même si aujourd'hui, les QS deviennent secondaires. Ils me permettent seulement de rester au niveau en shortboard, pour continuer à me mesurer au niveau actuel de compétition, et améliorer ma technique, ce qui m'aide dans les grosses vagues. 

Je suis en train de me recentrer sur ce que j'aime, et qui a toujours été ma passion : le surf de grosses vagues. Mais je ne me mets pas du tout de pression. A Nazaré je suis juste avec mon copain, sans photographes, sans journalistes, sans prétention. Je fais ce que j'aime, ce dont j'ai envie.


Es-tu en recherche d'autres sponsors en plus Redbull et Mini ? 

Je suis déjà bien entourée avec Mini et Red Bull, on partage les mêmes valeurs et on a de beaux projets pour l'avenir. Mais il n'empêche que je suis toujours à la recherche d'un sponsor "principal" afin d'avoir plus de liberté et pouvoir me concentrer sur cette nouvelle aventure, sans limites ! 


Quel est donc ton prochain objectif ? 

J'ai beaucoup aimé Mavericks, tout comme Jaws. Il y a beaucoup de choses à faire là-bas, le terrain de jeu est magnifique. Mais ce qui est compliqué, c'est le monde à l'eau sur les gros swells. C'est moins le surf que j'affectionne, les grosses sessions s'apparentent à des compétitions sur ce genre de spots. Il y a tellement de monde que tu prends des risques que tu ne prendrais pas normalement.

Pour Jaws et Mav's, je m'y rendrai plutôt sur des swells intermédiaires, comme on l'a fait à Belharra le mois dernier. Ce n'était pas le swell de l'année, celui que tout le monde attendait, on était donc peu à l'eau ce jour-là et finalement c'était top. 

> Revoir Justine Dupont surfe Belharra à la rame (décembre 2016)


Crédits photos : Praia do Norte (actions Nazaré) et Fred David.

Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 2 
17/03/2014 - Interview
En bonus, la suite (et la fin) du long entretien avec le surfeur basque présent dans le Surf Session de mars, ...
| 0 
29/11/2011 - Interview
De retour en France, Popo est passée nous voir à la rédac de Surf Session. L'occasion de lui poser quelques qu...
240  | 0 
04/10 - Interview
Le leader du CT n'a qu'un seul objectif : conquérir enfin son premier titre de champion du monde.
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
442  | 0 
Top 10 des plus belles vagues jamai...
Dix vagues, une chronologie allant des années 60 à aujourd'hui : voici notre sélection des plus belles vagues découverte...
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.