Leo Fioravanti / Kanoa Igarashi : le clash

Interview - Ils sont jeunes, talentueux, super potes, et mènent déjà la vie dont vous rêvez depuis si longtemps. Ce qui ne les empêche pas de balancer l'un sur l'autre...

Par - @romainferrand -
Partager sur :   

Ils sont jeunes, talentueux et ont déjà plus de tampons sur leurs passeports que n'importe qui. A l'heure où la vie des kids de leur âge est rythmée par l'emploi du temps du collège, Kanoa Igarashi (15 ans) et Leo Fioravanti (14 ans) voyagent aux quatre coins du globe et partagent leurs maisons et leurs sessions avec Kelly Slater, Dane Reynolds & Co. Deux futurs grands noms du surf et surtout deux super potes, mais qui n'hésitent pas à balancer l'un sur l'autre quand il faut :

 KANOA IGARASHI (CALIFORNIE)

 LEO FIORAVANTI (ITALIE)

Cérémonie de bénédiction à Haleiwa / Cestari

Votre première rencontre ?
C'était à Snapper. Il est arrivé vers moi et m'a dit : “c'est toi Kanoa ?” Et moi je lui ai répondu : “c'est toi Leo ?” Depuis, on traîne tout le temps ensemble.C'était en Australie il y a 3 ou 4 ans, pendant le Quik Pro. Puis on a fait un trip à G-Land ensemble qui était vraiment cool.
Combien de semaines passez-vous ensemble par an ?
Je dirais plus de la moitié de l'année. Beaucoup de temps en tout cas. Il est avec moi ou je le retrouve dans la plupart des endroits où je vais.Il y a l'Australie, puis sur les trips Quiksilver, puis ici pendant le Quik Pro. Quand je vais en Californie on est ensemble, et Hawaii aussi.
Qui est le plus bordélique ?
On l'est tous les deux, on est encore jeunes. Mais je ne serais pas surpris que ce soit moi, même si on s'y met tous les deux (rires).Peut-être moi. Kanoa est mieux organisé que moi.
Qui chambre le plus l'autre ?

On se chambre tous les deux.  Je vais lui dire que j'ai fait le plus gros tube de la session, et lui le plus gros air, on se met la pression, et au fond ça nous stimule.Moi (rires). Surtout à propos des grosses vagues. Ca commence à aller mieux mais il avait un peu peur avant.
Qui charge le plus dans les grosses vagues ?
Je pense qu'il est plus habitué à surfer de grosses vagues que moi.  Mais j'y travaille, j'adore ça parce que c'est différent des petites. Ça sera marrant de nous voir tous les deux dans quelques années scorer du gros à Hawaii ou ailleurs !Pour le moment c'est moi.
Lequel est le meilleur dans les airs ?

Hum, il est bon partout, on adore tous les deux ça, mais c'est peut-être moi car j'en fais plus que lui.Kanoa.
Qui a le plus de followers sur Instagram ?

C'est moi, j'en ai 1000 de plus que lui (relevé officiel : Kanoa = 4222 / Leo = 3297, ndlr), je suis en train de le tuer là. Mais parfois c'est lui. En fait, c'est une vraie compétition entre nous.

Pour suivre Kanoa sur Instagram : @igarashikanoa

Kanoa. Mais il a commencé avant moi.

Pour suivre Leo sur Instagram : @lfioravanti

Qui est le plus fort quand vous vous bagarrez ?
Leo est plus grand que moi, et plus fort, donc c'est lui (rires).Moi je suis plus grand et plus puissant !
Qui se fait le plus chambrer par les autres riders du team ?
Oh je sais pas. Ca va on se fait pas tant chambrer que ça. Ou alors on le mérite tous les deux, mais je dirais quand même Leo, parce qu'il a une plus grande gueule que moi (rires).Moi, parce que je suis plus lourd !
Qui fait le plus le ménage dans les maisons où vous habitez ?
Leo je pense. Il aime que tout ça propre. Mais sinon on essaie de se répartir les tâches.Aucun des deux.
Qui appelle le plus ses parents ?
On devrait les appeler plus souvent, mais on n'a pas toujours le temps : ou on surfe, ou on mange ou on dort. Au final, c'est peut-être plus Leo, il appelle sa mère souventOn les appelle tous les deux tous les jours.
Qui a le plus de succès avec les filles pour le moment ?
(rires) Pour le moment c'est Leo, moi j'ai moins le temps et tout, mais ça va bientôt changer !Moi.
Sa meilleure qualité ?
J'aime la façon dont il me pousse dans les vagues, à surfer de grosses vagues par exemple, ou à faire de gros airs. Et c'est aussi mon meilleur ami, c'est quelqu'un de facile et intelligent. Je me souviens de la première fois où on s'est rencontrés, il était tellement mauvais en anglais. Et maintenant à chaque fois qu'on se croise il fait des progrès impressionnants. C'est marrant à voir.C'est un mec gentil, drôle, je sais pas trop en fait.
Son pire défaut ?
Il me fait toujours l'intérieur quand on surfe. J'ai horreur de ça. J'espère qu'il va bientôt changer. Il dira peut-être la même chose sur moi, mais je ne le fais jamais, alors que lui à chaque fois ! (rires).Ses mensonges. Enfin avant il mentait pas mal, mais là ça va mieux. Et aussi de pas assez charger dans les vagues.
La pire blague qu'il t'ait jamais faite ?
C'est pas vraiment une blague, mais il m'appelle Sushi à chaque fois. Du coup moi je l'appelle Pizza…Il me dit “Leo, speak English”. Mais bon moi je suis réponds “Kanoa ouvre tes yeux” (rires)
Le souvenir le plus drôle que tu aies de lui ?
C'était à G-Land, quand tous les autres lui avaient coupé les cheveux. Je me sentais un peu mal pour lui, mais c'était quand même super drôle.Au Panama ils lui ont coupé les cheveux, et son manager voulait que ceux qui avaient fait ça se dénoncent.
Né le : 1er octobre 1997

À : Santa Monica (Calfornie)

Homespot : Huntington Beach

Spot favori : Hossegor

Sponsors : Quiksilver, Oakley, Channel Islands Surfboards, Sexwax, Ocean&Earth

Planche : 5'5, mais ça change tous les mois en ce moment.

Né le : 8 décembre 1997

À: Rome

Homespot : la Gravière

Spot favori : la Gravière

Sponsors : Quiksilver, Red Bull, Moskova, RT Surfboards, Quiksilver Surfboards

Planche : 5'8 x 18 x 2 1/16



[vimeo width="100%" height="260"]http://vimeo.com/37568731[/vimeo]

“Je te tiens, tu me tiens par la barbichette...” Pas évident de demander à deux kids de rester sérieux le temps d'un shooting. Mission accomplie, après cinq bonnes minutes. Photos © Guillaume Arrieta / Propos recueillis par Romain Ferrand

Partager sur :   
COMMENTAIRES (4)
vince - le 17/11/2012 à 22:28
Un clash entre un italien et un américain, super!!! ( marketing quik masqué)
On aurait préféré un clash entre espoirs français.
Vous avez du avoir du contenu suite au championnats de France a Anglet, avec plus de 100 jeunes surfeurs de moins de 18ans.

Ca vous dit, titouan Boyer, lens arancibia, peut etre bien plus intéressant de découvrir le champion et le vice champion d'Europe Minimes 2012.

A l'occasion, merci.
Répondre
Alex - le 18/11/2012 à 12:44
Des jeunes espoirs français ? Tu en connais toi ?
Pour l'instant les jeunes français sont vraiment à la ramasse. J'attends encore de voir un jeune français avoir le niveau de kanoa igarashi....
J'espère que la prochaine génération sera meilleur car, tous les jeunes de 12 à 16 ans en France ne sont pour l'instant pas du tout au niveau.
Répondre
Guillaume - le 18/11/2012 à 17:56
Moi la question que je me pose est comment un surfeur de 14 ans peut être sponsorisé par RED B*** alors que ces boissons sont formellement déconseillées aux jeunes sportifs...
Répondre
fanf - le 20/11/2012 à 20:51
En même temps nicky Wood gagne le Bell's en 86 avec une wildcard a 15 ans
et David Eggers bat rabbit Bartolomew a 12 ans. Pottz fait deux finales A 15 ans aussi et fini dans le top 10. Y a Occy qui fait Numero 3 mondial a 17 ans.
Donc précoce, précoce
Ah oui c vrai avant y avait pas internet.
ps : Je crois que le premier skater a rentrer un 1080 a 12 ans.
Donc Léo Spaghetti vainqueur du pro france 2013 ????
Répondre
Articles relatifs
| 4 
30/12/2012 - Interview
lls ont beau être frangins, Tom & Nelson n'hésitent pas à balancer l'un sur l'autre dès qu'on les questions qu...
| 0 
21/09/2012 - Interview
Réputés inséparables, les deux frangins ne balancent pas trop l'un sur l'autre. Encore que...
| 1 
14/06/2012 - Interview
La profonde amitié qui lie depuis toujours les deux surfeurs réunionnais cache probablement quelque chose. On ...
514  | 0 
02/02/2017 - Interview
Rencontre avec l'italien à quelques semaines de ses débuts sur le World Tour.