Bientôt une seconde vague artificielle au Royaume-Uni

Piscines à Vagues - Les travaux de "The Wave Bristol" s'apprêtent à commencer, et ce ne sera pas une vague de type WaveGarden.

Par Robin Guyonnet - @surfsessionmag - dimanche 21 février 2016 à 15h24
Partager sur :   

Quelques mois après Surf Snowdonia, qui avait ouvert ses portes en août 2015 dans le Nord du Pays de Galles, c'est une seconde vague qui verra le jour prochainement au Royaume-Uni, cette fois du côté de Bristol, grande ville du sud-ouest de l'Angleterre.

Après quelques révisions des plans, les entrepreneurs de The Wave Bristol ont enfin obtenu la permission, cette semaine, pour commencer à creuser le lac qui accueillera la vague. Si en 2014 les plans avaient déjà été approuvés, la technologie faisant marcher la vague a entre temps changé, retardant le lancement des travaux de façon conséquente.

C'est grâce à des financements participatifs que la construction du lac, estimée à 6.2 millions de livres sterling, a été financée. Parmi les financeurs du projet, on compterait même Sir Richard Branson, l'aventurier milliardaire et patron de la firme Virgin.

C'est d'ailleurs bien plus qu'une simple vague qui s'apprête à voir le jour, les plans incluant également une piscine, une aire de camping, un amphithéâtre, un centre éducatif et diverses autres structures, pour un site mesurant un peu plus de 16 hectares. The Wave Bristol abritera 3 zones de surf : une zone confirmés avec des vagues à hauteur d'homme, une zone intermédiaire avec des vagues à hauteur de taille/poitrine, et une zone pour les débutants, offrant des vagues à hauteur de genoux.

Contrairement à son prédécesseur gallois, la vague de Bristol ne sera pas de type Wavegarden mais fonctionnera grâce à une autre technologie, appelée Surfloch, capable d'offrir une expérience proche du vrai surf en océan. Grâce à du vent artificiel comprimant la surface de l'eau, les ingénieurs de Surfloch parviendraient en effet à reproduire le mouvement de la houle, cette dernière cassant ensuite sur un reef tapissant le fond du lac. De quoi offrir un pic droite/gauche d'1m50 en début de vague avec même des passes pour remonter au line-up. Enfin, la vague devrait fonctionner en partie grâce au gaz naturel, qui, en plus de générer cette dernière, servira également à chauffer le lac.

Maintenant que Kelly Slater a fixé la barre très haut avec sa vague parfaite en Californie, la compétition entre les différents prestataires de vagues artificielles semble s'intensifier et on attend avec impatience de voir ce que donnera celle de Bristol. Affaire à suivre donc.

Le teaser de The Wave Bristol :



Partager sur :   
COMMENTAIRES (5)
Ben - le 21/02/2016 à 22:27
Predecesseur Galois...
Répondre
Rai - le 22/02/2016 à 09:59
On peut se poser la question de la cimentification de la campagne...
Répondre
alex - le 22/02/2016 à 15:30
Enfin! Enfin quelqu'un qui se pose la question! Ben oui, béton à tous les étages, destruction de l'environnement mais c'est pour du… surf. Tu sais, ce sport à l'aloha spirit, en communion avec la nature, les éléments, out ça tout ça… On est mal barré surtout avec toute une population qui veut pouvoir surfer partout, toute l'année, avec des conditions garanties. Lamentable.
Répondre
méd34 - le 23/02/2016 à 14:21
entièrement d'accord, lamentable
Répondre
simwax - le 23/02/2016 à 16:19
vivement la France...bientôt Bientôt !
Répondre
Articles relatifs
| 0 
22/08/2013 - Autres
Danemark, Angleterre mais aussi J-Bay et Indo au programme de ce nouveau tour d'horizon vidéo !
| 3 
24/01/2013 - Free Surf
L'ainé de la fratrie Fontaine nous prouve, vidéo à l'appui, que vivre en Angleterre n'est pas forcément une pu...
| 7 
31/12/2014 - Bonus Mag
Nous sommes allés tester la vague artificielle de Munich. Une vague statique en plein c?"ur de l'aéroport, ou ...
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier // 1
| 0 
La Surf French Tech
Extrait du dossier du mag de septembre, sur ces entrepreneurs français du web, version surf.
Dossier // 2
| 0 
partir pour rester
Extrait du dossier du mois, sur ces Français qui ont choisi de vivre à l'étranger, avant tout guidés par leur envie de s...