Gros surf "hawaïen" à Sunset

QS - Le second tour (rd 96) de la Vans World Cup of Surfing s'est déroulé dans des vagues de 3 à 5 m, off shore. Du surf à l'Hawaïenne dans la tradition de Sunset. Photos

Par Gibus Gibus - @surfsessionmag - samedi 30 novembre 2013 à 11h28
Partager sur :   

p>

La Vans World Cup of Surfing,  seconde épreuve de la Triple Crown Hawaïenne, a bénéficié pour le round 96 d'une grosse houle nord-ouest favorisant le déferlement du pic ouest de Sunset et de son inside tubulaire. Mais malgré le vent off shore, le plan d'eau avait beaucoup de courant et était assez bumpy. Forcément l'arrivée soudaine de cette grosse houle était un peu désordonnée, engendrant des séries surprises. Pas mal de planches cassées le matin et de jolis wipe-out sur des take-off au fond dans des face de plus de 4 m. La majorité des surfeurs étaient équipés de planches aux alentours de 7'6, ce qui change des 5'11/6' qu'ils surfent habituellement en compétition.

Pour ce Prime prestigieux, toutes les générations étaient présentes, surtout chez les Hawaïens. Pour certains jeunes de 17 ans comme Kalani david, c'était le baptême du feu, avec grosse chute au take-off. Pour un autre jeune Brésilien, Calo Ibelli (champion du monde junior 2011), ce fut un jour de gloire avec une des plus belles vagues de journée (9,23) grâce à un magnifique tube technique dans l'énorme inside. Idem pour le Sud Africain Beyrick de Vries avec une vague 10 pts. Côté européen, le Français Joan Duru et le Portugais ont brillamment tiré leur épingle du jeu dans cette mer difficile à appréhender, où l'engagement primait. Dommage pour Marc Lacomare, concourant dans la même série que Duru et qui misait frot sur ce Prime et sur son surf backside puissant à Sunset.

Cette journée à Sunset pleine d'intensité et d'émotion fut observée de près aussi par les autres surfeurs du CT rentrant dans la compétition au tour suivant. En lice dans des vagues qui devraient encore avoir de la taille les jours suivants,  notamment Michel Bourez sur qui tous les regards se portent tant pour son surf puissant puissant en phase avec un gros Sunset que pour la perspective du haut du podium de la Triple Crown. A suivre en live

Entre les grosse séries, le pic ouest de Sunset dans toute sa puissante et perfection. Mais faut arriver à être dessus... ASP/Cesari

 

L'Hawaïen Ezekiel Luau sur un gros take-off au fond . ASP/ Cesari

 

Ian Walsh, un habitué du gros, vainqueur de série. ASP/Cesari

 

Charly Martin, 3éme de sa série, sur un joli snap avec un semi gun 7'6 sous ses pieds, pas trop sa planche habituelle de compétiteur. ASP/Cesari

 

La plage de Sunset avec la vue en direction de Rocky Point, Pipeline... ASP/Cesari

 

Ramzi Boukhiam un peu trop attentif à ne pas se faire ramasser par une série a su s'engager quand cette vague est passée. Solide bottom-turn et direct dans le tube, mais sortie impossible. Bel engagement. ASP/Cesari

 

Tanner Gudauskas, comme pour beaucoup de Californiens aimant le gros, concourir à Sunset est un honneur. Gagner sa série un jour comme celui-ci, c'est un sacré souvenir et une  gloire personnelle. ASP/Cesari

 

Joshua Moniz sur le tube que le fait gagner. A l'eau dans sa série avec son frère Seth, il était dûment observé (puis acclamé) par son père Tony Moniz, vainqueur à Sunset dans les années 80 et grand surfeur respecté du North Shore. Joshua a été à la hauteur du nom de famille  (sa s?ur Kelia vient d'être championne du monde de longboard) !  ASP/Cesari

 

 

Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
02/02/2016 - QS
La deuxième journée du Volcom Pipe Pro s'est déroulée dans des conditions magiques où John John Florence a bri...
| 0 
27/01/2016 - QS
Une houle de 10 mètres fait route vers les côtes hawaïennes et devrait offrir des conditions massives pour le ...
| 5 
05/12/2015 - QS
La victoire de Fanning à Sunset, Joan Duru, les rookies 2016 désignés : bilan complet avant Pipeline.
| 2 
22/11/2015 - QS
Retour sur la première étape de la Triple Crown remportée par Wade Carmichael.