Vans US Open : Filipe Toledo s'impose

QS - Résumé de la compétition californienne où le Brésilien s'est imposé haut la main pour la seconde fois.

Par Surf Session - @surfsessionmag - lundi 1 août 2016 à 10h15
Partager sur :   

Le Vans US Open s'est terminé hier dans de petites conditions de plus en plus dégradées par le vent. Il s'agissait d'une épreuve clé du circuit de qualification sur laquelle il est important de marquer un maximum de points pour espérer remporter le précieux sésame : une qualification pour le World Tour.

Filipe Toledo s'impose sans grande surprise

Disons le clairement, dans ce type de conditions le Brésilien est presque imbattable. Déjà vainqueur de l'édition 2014, Filipe Toledo était le grand favori de l'épreuve. Pour grimper au sommet du podium, il aura encore dégainé ses airs full rotation qu'il réalise aussi facilement que d'autres font des floaters. Le Brésilien est rapide et explosif et possède tout le panel de manoeuvres nécessaire à fracasser les petites vagues. Il ne s'appuie pas que sur son surf aérien, pour preuve, il suffit de regarder le très beau lay-back qu'il exécutera lors de la finale. Cette victoire risque de le mettre en pleine confiance et cela va le rendre encore plus dangereux lors du Hurley Pro qui se déroulera à Trestles du 7 au 18 septembre.

Ethan Ewing, le prodige australien s'offre une finale

Il n'a que 17 ans et se hisse à la 2e place du classement provisoire du circuit qualificatif. Ses amis disent de lui qu'il “est un mix des meilleurs surfeurs australiens” et il est en effet difficile d'en douter. Pour parvenir à sa première finale sur un QS majeur, Ethan Ewing aura dû affronter en duel deux surfeurs du World Tour, le rookie Ryan Callinan et le champion du monde en titre Adriano De Souza. Le jeune australien surfe avec beaucoup de flow et n'a sans doute pas fini de faire parler de lui. Concernant sa probable qualification sur le World Tour, l'Australien disait qu'il ne se pensait pas encore assez mature pour concourir parmi l'élite. Nul doute qu'il y réfléchira à deux fois s'il y remporte sa place, à moins qu'il ne fasse comme un certain Taj Burrow ? Rappelons qu'à son époque Taj avait préféré décliner l'accès au World Tour pour que son surf gagne en maturité et il s'était requalifié l'année suivante.

Beau parcours pour le local Kanoa Igarashi

Kanoa Igarashi n'est pas beaucoup plus vieux qu'Ethan Ewing et fait déjà partie du World Tour. Le jeune rookie aura fait une belle prestation tout au long de l'épreuve qui se déroulait sur son home spot. Cependant sa parfaite connaissance du spot ne lui aura pas permis de renverser Filipe Toledo lors de leur demi-finale. Cette rencontre était l'une des plus attendue, mais le Brésilien aura clairement dominé le heat. Kanoa réalise tout de même une belle opération avec cette 3e place puisqu'elle lui permet de se classer 12e du circuit de qualification et lui offre ainsi une possibilité de se maintenir dans l'élite via le circuit qualificatif en cas de mauvais résultats sur les prochaines épreuves du CT.

Une épreuve dominée par les membres du CT

Sur huit surfeurs présents lors des quarts de finale, six étaient des pensionnaires du World Tour. Seuls Ethan Ewing et le Brésilien Bino Lopes auront réussi à se faire une place. Il faut relever également les beaux parcours d'Adriano De Souza, Sebastian Zietz et Michel Bourez que l'on n'attendait pas forcément dans ces petites conditions.

Et pour les Français ?

Michel Bourez réalise le meilleur résultat de l'épreuve pour les tricolores avec un quart de finale. Bonne opération également pour Maxime Huscenot qui, avec son Round 5, se classe 26e au classement et grimpe de 41 places. Quant à Joan Duru, son parcours s'est malheureusement arrêté de manière prématurée dans un Round 3 au niveau très relevé (comprenant Kanoa Igarashi, Conner Coffin et Jordy Smith), mais il pointe tout de même à la 4ème place du classement provisoire.

Le prochain QS 10 000 aura lieu à Cascais au Portugal du 24 septembre au 2 octobre. Souhaitons le meilleur pour le clan français, en espérant voir rapidement de nouvelles têtes rejoindre Jeremy Flores et Michel Bourez. D'ici cette date, d'autres épreuves européennes moins importantes seront à surveiller et constitueront une bonne opportunité pour que les Français essayent de gratter un maximum de point.

RÉSULTATS DU VANS US OPEN :

FINALE :

1 - Filipe Toledo (BRA) 14.90

2 - Ethan Ewing (AUS) 10.46

DEMI-FINALES :

Heat 1: Ethan Ewing (AUS) 14.60 def. Adriano de Souza (BRA) 13.53

Heat 2: Filipe Toledo (BRA) 15.67 def. Kanoa Igarashi (USA) 13.40

QUARTS DE FINALE :

Heat 1: Ethan Ewing (AUS) 13.40 def. Ryan Callinan (AUS) 12.40

Heat 2: Adriano de Souza (BRA) 13.43 def. Sebastian Zietz (HAW) 3.63

Heat 3: Kanoa Igarashi (USA) 13.04 def. Bino Lopes (BRA) 11.83

Heat 4: Filipe Toledo (BRA) 14.20 def. Michel Bourez (PYF) 12.63

Par Alexandre Cassagne

Partager sur :   
COMMENTAIRES (8)
century Fox - le 01/08/2016 à 10:41
Je me permets 2 remarques (ou questions) :

- comment est-il possible de disputer une épreuve aussi relevée (eu égard au niveau des surfais) dans des conditions aussi misérables ? Et ce, année après année. C'est absolument lamentable. Ah oui, j'ai la réponse : le pognon.

- Joan Duru : va-t-on encore une fois voir nos espoirs de qualification déçus ? Il cartonne en début de saison et glisse inexorablement en dehors de la zone qualificative, notamment à cause… des vagues minables du qs. Je sais que les conditions sont les mêmes pour tout le monde mais, ce circuit favorise chaque année un ou deux surfers qui ne performent que dans les conditions pourries et ne font qu'un tour sur le WT avait de disparaître corps et biens. Je sais qu'à 27 ans, il devient improbable pour Joan de se qualifier (voyez la moyenne d'âge des nouveaux entrants) et que les prochains seront Ewing, Silva, Fioravanti, Geiselman… tous nettement plus jeunes que Joan mais bordel, quelle misère de voir tant de talent et potentiel "gâché" seulement parce qu'il n'est pas au niveau dans les vagues minables du QS.

Voilà, c'était la réflexion du matin. Y'a pas de vagues en ce moment (Vendée), on ronge notre frein.
Répondre
century Fox - le 01/08/2016 à 10:42
*surfers, pardon
Répondre
James - le 01/08/2016 à 12:52
Super article ! Tout le monde critique Felipe, c'est clair que c'est une crevette mais quand les vagues sont en dessous de 1m50 il déchire tout. Igarashi n'arrive toujours pas à me convaincre, ses turns manquent quand même de puissance, même si ça se ressent moins quand c'est petit. Puis vivement que Joan sécurise sa place en refaisant un bon résultat, dans ses conditions c'est clairement pas là où il est le meilleur.
Répondre
RD - le 01/08/2016 à 13:39
Claire qu'il est mignon le pokemon Igarashi,mais va falloir qu'il surfe comme un adulte à un moment, pour le moment il est oversurnoté sur le WT, mais avec ses appuis de crevette asthmatique, quel ennui !
Répondre
Yann - le 01/08/2016 à 13:39
Pour répondre à ta première question, c'est parce c'est un open avec les juniors, le longboard et puis le skate, le BMX & cie.. tu peux pas ton chambouler en fonction des conditions = pourri
Répondre
century Fox - le 01/08/2016 à 15:39
Oui, Flores disait qu'il était le meilleur au monde dans ces conditions… Pas mieux. Quant à Igarashi, je comprends toujours pas l'engouement des juges, excellent junior mais sur le CT. Comprends pas. Oversurnoté, clairement.
Répondre
clo - le 01/08/2016 à 15:45
C'est clair. Les anglosaxons critiquent Rio, mais l'US open délivre rarement des bonnes vagues. Pourtant, la compèt n'est jamais reclassée.
Répondre
pez - le 02/08/2016 à 16:51
huscenot est sans sponsor?? putain mais ça devient n'imp...arretez de claquer tout en champagne les sponsors merde !!
Répondre
Articles relatifs
| 2 
22/11/2015 - QS
Retour sur la première étape de la Triple Crown remportée par Wade Carmichael.
| 0 
19/08/2012 - QS
Le jeune Brésilien a succédé cet après-midi à Gabriel Medina en se défaisant avec maîtrise de l'Australien Jac...
| 0 
03/08/2012 - QS
Hier s'est déroulée la sixième journée de l'US Open of Surfing à d'Huntington Beach dans des petites vagues, t...
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier // 1
| 0 
La Surf French Tech
Extrait du dossier du mag de septembre, sur ces entrepreneurs français du web, version surf.
Dossier // 2
| 0 
partir pour rester
Extrait du dossier du mois, sur ces Français qui ont choisi de vivre à l'étranger, avant tout guidés par leur envie de s...