Interview : Sparrow, SuperBrand Surfboards

Shape - Discussion avec l'Australien Adam Fletcher, l'un des têtes pensantes de la marque, qui débarque en France.

Par Romain Ferrand - @romainferrand - jeudi 19 novembre 2015 à 11h56
Partager sur :   

 

A 35 ans, dont 18 passés avec un rabot à la main, Sparrow est le leader du collectif de shapers de la marque SuperBrand, qui compte dans son team des surfeurs tels que Dion Agius, Ry Craike ou Clay Marzo. Alors que la marque débarque en Europe (ils ont fêté ça comme il faut le mois dernier), le shaper de Coolangatta nous parle du passé, du présent et du futur de la marque.

Quelles étaient tes premières influences en terme de shape ?

Sparrow : J'ai commencé à travailler pour DHD lorsque j'avais 17 ans. A l'époque, JS était sous le même toit, tous deux ont clairement été mes influences principales quand j'ai commencé à shaper.

Que donnait la première planche que tu as shapé ?

Elle n'était pas si mal que ça ! J'utilisais des templates et tes outlines de DHD pour les premières que j'ai shapées, elles sortaient donc plutôt bien. Il m'a fallu environ sept rabots pour enfin avoir un rocket à moi, qui marchait malgré tout.

Si tu ne devais plus faire qu'un seul modèle jusqu'à la fin de ta carrière, lequel serait-ce ?

The Toy. Je me suis rendu compte ces 8 dernières années que je semblais toujours revenir à ce modèle. Il est assez facile et peut marcher dans tout type de vagues de 30cm clapot à 2 mètres creux. Pas mal de modèles que nous avons sortis ces dernières années découlent de celui-ci.

Quels sont les surfeurs pour qui tu préfères shaper ?

Clay Marzo, Ry Craike et Dion Agius parce qu'ils sont tous goofy ! Ce sont des gars avec qui il est vraiment facile de travailler et ils sont super terre-à-terre. A part ces gars, je trouve très valorisant de shaper les planches de mes potes, surtout quand tu surfes avec eux et que tu les vois déchirer avec.

Comment la scène surf du coin d'où tu viens - la Gold Coast, en Australie - a influencé ta conception des planches ?

En tant que shaper, la concurrence est très rude ici sur la Gold Coast, il y a tellement de grands shapers dans le coin, c'est dingue. On a aussi certains des meilleurs surfeurs de la planète et ils font de super pilotes d'essai. Je dirais que mon influence principale est de mettre l'accent sur des planches de haute performance.

En tant que leader du collectif de shapers de Superbrand, qu'est-ce que tu aimes dans la collaboration avec les autres shapers et le fait d'incorporer leurs designs dans la gamme des planches Superbrand ?

J'adore le fait que nous avons des shapers incroyables qui nous viennent de différentes régions du monde qui apportent leur savoir et leur expérience de shape. Discussions ouvertes, divergences d'opinions et même moments où ça chauffe sont partie intégrante de ce processus qui amène à créer des planches incroyables. Plusieurs points de vue valent mieux qu'un !

S'il y avait un shaper - vivant ou mort - que tu pourrais ajouter au collectif de shapers Superbrand, qui choisirais-tu ?

Simon Anderson. Il a inventé le thruster et a gagné Bell's Beach avec. Le thruster est l'une des plus grosses avancées de l'histoire du surf.

Tu nous réserves quelques surprises à venir ?

L'été va bientôt commencer sur la Gold Coast, il est donc temps de se remettre à travailler sur une planche d'été tout-terrain. J'ai travaillé sur plusieurs version de la Toy qui je l'espère vont vraiment surprendre. On a aussi un autre projet sur lequel on travaille avec Dion Agius et qui sortira en mars 2016. Un truc vraiment rapide et super fun.

Pour finir, explique-nous ton surnom, “Sparrow”?

Quand j'étais au lycée, une bande de mecs plus vieux avaient l'habitude de nous piquer notre ballon à la pause déjeuner, et j'étais le seul à les tanner pour qu'ils nous le rendent. J'avais aussi l'habitude de m'asseoir par terre avec mon sweat capuche par-dessus les genoux quand il faisait froid à l'école. Quand les grands ont finalement commencé à me saisir, ils ont dit “on va t'appeler Sparrow (moineau en Français, ndlr) !” parce qu'ils ne pouvaient pas m'attraper et pour la manière donc je m'asseyais sur les bancs. Tous les gars ont entendu ça et ont commencé à se marrer. C'est parti de là, et les plus vieux ont fini par garder un oeil sur moi jusqu'au lycée et même après. C'est en fait le beau-frère de Parko qui m'a nommé Sparrow !

Découvrez la gamme de planches SuperBrand sur www.superbranded.com/surfboards.

Ci-dessous, Sparrow en plein test de ses planches :

Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
453  | 0 
16/11 - Shape
Ce nouveau lieu dédié au shape et à son apprentissage vient d'ouvrir ses portes à Biarritz.
182  | 1 
10/11 - Shape
Zoom sur un matériau 100 % naturel de plus en plus présent dans le shape.
| 0 
06/07 - Shape
2016, l'année du fish ?
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier // 1
| 0 
La Surf French Tech
Extrait du dossier du mag de septembre, sur ces entrepreneurs français du web, version surf.
Dossier // 2
| 0 
partir pour rester
Extrait du dossier du mois, sur ces Français qui ont choisi de vivre à l'étranger, avant tout guidés par leur envie de s...