La toute première compétition de surf digitale, basée sur la data

Special Event - une société californienne et un lycée d'Huntington Beach s'associent dans un format de compétition novateur. L'avenir des contests de surf ?

Par Robin Guyonnet - @surfsessionmag - vendredi 22 mai 2015 à 12h03
Partager sur :   

Trace, c'est un petit dispositif en forme de rond, destiné à améliorer les performances des athlètes, et pas seulement. Il mesure les mouvements, le temps en l'air, la vitesse et les distances parcourues, tous les tricks en général, et même le nombre de calories brulées pendant votre session. En le paramétrant avec votre GoPro, Trace se chargera d'éditer automatiquement les temps forts de votre session, en ajoutant à la vidéo les statistiques de vos manoeuvres.

Depuis hier et jusquà demain, plus de 40 étudiants californiens de l'équipe de surf du lycée d'Huntington Beach attacheront ce tracker Trace (voir photo ci-dessous) à leur planche de surf pour participer à la toute première compétition de surf digitale. Trace utilisera sa technologie, plutôt que des juges traditionnels, pour noter les étudiants sur leurs performances. La technologie ne jugera les compétiteurs que sur leurs données, collectées par le dispositif. Chaque étudiant aura 1 heure de surf par jour pour enregistrer le plus de performances sur son tracker. Plusieurs indicateurs seront ainsi pris en compte par Trace : le nombre de vagues prises, la plus longue distance surfée, la vitesse de pointe, le nombre de airs. Un vainqueur pour chaque critère sera désigné.

Vers une digitalisation du surf ?

Globalement, oui. Selon le coach de l'équipe du Lycée d'Huntington, Andy Verdone,  “ce sera la toute première compétition de surf jugée de façon objective”, avant d'ajouter “cela pourrait changer la façon dont les compétitions sont jugées aujourd'hui”. Mais les ambitions de Trace ne s'arrêtent pas là, cette compétition ne serait que les prémices d'un nouveau format de jugement, que la marque espère exporter à l'avenir sur des compétitions internationales.

Les objets connectés s'immiscent dans notre quotidien, et ce n'est pas une exception pour les surfeurs, bien au contraire. Un mouvement initié depuis l'an dernier par Rip Curl, avec leur montre Search GPS (voir notre test matos) ou plus récemment la Nixon Ultratide. Il y a un an, Jean-Seb Estienne, marketing manager de la marque au curl, imaginait déjà un tel format de compétition, basées sur les données récupérées par la montre : “le surfeur (pro ou non) qui passe le plus de temps à l'eau, qui prend le plus de vagues etc, à l'échelle d'un spot, d'un club, d'un pays ou même de la planète.

Bienvenue dans l'ère du Big Data.

Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
09/06 - Special Event
Comme tous les ans, la compétition se déroulera du côté de Trestles du 14 au 17 juin.
| 0 
27/09/2015 - Special Event
A l'occasion des tout premiers championnats du monde de surf adapté, 7 surfeurs français se sont envolés pour ...
| 2 
10/01/2011 - Special Event
Le couple de Biscarosse s'est imposé hier à Trestles (Californie) tandis que Rico et Sarah terminent seconds !
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier // 1
| 0 
La Surf French Tech
Extrait du dossier du mag de septembre, sur ces entrepreneurs français du web, version surf.
Dossier // 2
| 0 
partir pour rester
Extrait du dossier du mois, sur ces Français qui ont choisi de vivre à l'étranger, avant tout guidés par leur envie de s...