Trip My Life : le 29Hood aux Mentawai

Trips - Le trip d'une vie pour Thomas Joncour, Ian Fontaine & Co, drivés par le plus local des Français, Teiki Ballian.

Par Romain Ferrand - @romainferrand - lundi 31 août 2015 à 13h37
Partager sur :   

Les Bretons ont beau se gaver une bonne partie de l'année sur leurs spots, le besoin d'aller scorer des vagues parfaites en short à l'autre bout de la planète se fait autant ressentir que chez n'importe quel autre surfeur de la planète. Et dans ces cas-là, les Mentawai s'imposent souvent comme une évidence. Une partie des meilleurs surfeurs bretons - emmenés par Thomas Joncour et Ian Fontaine - y ont récemment effectué leur pèlerinage, localement drivés par Teiki Ballian. Mission accomplie, à en juger par ce qu'ils en ont ramené.

Photo : Sabrina Jugan / Texte : Ian Fontaine

Thomas était le seul à déjà être allé aux Mentawai. Il nous avait conté ses derniers trips, les vagues de sa vie, la perfection comme on ne fait nulle part ailleurs. Autant dire qu'on a eu du mal à dormir dans l'avion à force de penser à tous ces barrels et ces vagues parfaites... Pour l'avion, on a volé avec Malaysia Airlines pour 500 euros à peu près jusqu'à Kuala Lumpur, d'où on a pris un vol low cost pour Padang à moins de 70€.

Thomas a lancé un petit tournois de mini-golf informatique sur les écrans de l'avion. Etant demi-écossais et d'une famille de golfeurs (mon oncle est 1 d'handicap), j'ai logiquement pris le record de coups qui est je pense resté à -11 en dessous du PAR. (émoticône smile trop happy sérieux). Thomas n'a pas dormi donc pas dormi de l'avion pour essayer de battre le record, en vain (rires).



Bref, on arrive à Padang chargés comme des mules, nos boardbags remplis (pour ma part j'ai amené un quiver complet, de la planche de petites vagues à celle pour les gros barrels). Sur les conseils de l'ancien -  et je le recommande pour tous ceux qui veulent aller aux Mentawai de France - on avait réservé une nuit d'hôtel (5€ chacun) et pris les vols un jour à l'avance afin de faire une bonne nuit et se reposer avant de prendre le bateau le lendemain et de commencer le boat trip.

Le lendemain, on check Teiki (Ballian) et Vincent Estorc (vice-champion de ski freestyle) pour un petit repas local. Teiki est le meilleur surf guide qu'on puisse avoir : le gars parle cinq langues, connait tout et tout le monde dans le coin là-bas, et en plus de ça il casse le spot et est super cool. Bref Teiki nous aide bien à faire la connexion avec le bateau, l'équipage etc, et le contact se fait facilement.

On remarque que notre capitaine nous rappelle quelqu'un, arborant une moustache de qualité internationale tout droit sortie des années 80 : c'est le sosie officiel de Freddy Mercury ! La connexion se fait et Freddy démarre le bateau direction les îles Mentawai.

On part donc de Padang et on navigue de nuit pour scorer Lance's Right le lendemain. Décalage horaire de salaud, on se réveille avec Aurélien aka le jeune vers 2h du matin heure locale, et on décide d'aller voir les étoiles sur le pont. C'est à la sortie qu'on trébuche sur un truc sur le pont, un peu flippant sur le moment et dangereux, le truc sur le pont fait "aïe bande de salauds, vous pouvez pas laisser l'ancien peinard 5 minutes ?!". C'était Thomas, qui lui n'avait pas fermé l'oeil de la nuit à cause de son mal de mer. Il avait déjà posé deux galettes et était recroquevillé sur le pont au plus bas de sa forme...

Le lendemain, les vagues était au rendez-vous. Pour ma première fois sur un boat-trip j'avoue que j'ai eu du mal à analyser le spot de derrière : la taille, le creux les sections... J'appréhendais et attendais vachement ce moment. La houle était là, le bruit des vagues aussi... Une bonne couche de crème solaire - indispensable là-bas vu l'indice UV - un boardshort, un t-shirt et hop, à l'eau. Une première session sur des oeufs : 2m50 aux grosses séries à Lance's right, un peu de vent qui se levait, Thomas qui mettait des barrels debout et moi en 6'0... bref de quoi ne pas être à l'aise.

On a eu 2 jours comme ça, puis on a surfé Lance's Left après. Vachement fun comme vagues, on était le seul bateau, du coup on est restés encore un jour et on a scoré des super gauches, début du trip parfait. On bouge d'endroit au bout du troisième jour après avoir de nouveau surfé Lance's Right fun à 1m20 avec les meilleurs espoirs australiens.

On se dirige vers 3, 4 jours de petits swells donc on va sur des spots fun, plutôt petits mais fun. On occupe nos journées à base de pêche, de Game Of Thrones (c'est important de prévoir des séries ou un bon livre pour les temps mort et le soir), de découverte des îles et d'un jour dans une ville dont je ne me rappelle plus le nom. On en a profité pour faire du shopping, c'est un bon endroit pour s'acheter des produits locaux, j'ai ramené une chemise spéciale fête du ramadan, avec des ornures en or (faux ou pas je ne sais pas ) pour 7 euros, la chemise est grave ! Les autres ont eux aussi ramenés quelques goodies.

Bref les 3, 4 jours de petits swells passent, on est peinards parce que sur le papier la fin du trip s'annonce épique. Teiki s'enflamme de jour en jour en nous disant qu'il n'a jamais vu ça et qu'on va avoir le swell de la saison : près de 24 secondes de périodes !!! Les jeunes se font littéralement dessus, Thomas se transcende et moi j'appréhende et je waxe les grandes planches.

On passe le jour d'avant swell sur un spot super fun, une droite fracassable qu'on voit dans la vidéo. On voit alors le swell grossir à vu d'oeil. Sur ce spot, on était avec des bateaux remplis d'Australiens, bien en forme et surtout bien torchés arrivés le soir.

D'ailleurs petite anecdote marrante : deux gars d'un des bateaux débarquent lors de la dernière session, 5 grammes à eux deux, l'un équipé d'une sacoche de Bintang (la plus célèbre marque de bières indo, ndlr), les partage au pic, essaie de partir sur une vague et tombe au take-off la tête la première. Il avait oublié de mettre son leash, il sort la tête de l'eau, ramasse toute la série de 13 secondes de périodes dans la tête, tandis que sa planche part sur le reef. Il va donc la chercher pieds nus, tombe, se roule dans le corail, récupère sa planche, tombe sur sa planche dans le corail, fracasse sa planche (une Hayden Shapes toute neuve), remonte le pic en sang, fait un signe à son collègue sur bateau qui lui lance une bière à l'aide d'un lance pierre. Assez magique le moment ! On se marre et l'ambiance est au top au pic, de supers souvenirs.

Le lendemain c'est le jour J : on fait une bonne nuit sur le bateau en se levant à l'aube. Là pour être honnête, mes premières impressions ne sont pas super bonnes... J'ai l'impression que les vagues sont petites, il y a déjà quelques gars dans l'eau et je me dis que si le swell de la saison se résume à 1m20 qui clape, ça va pas être la fête.... Teiki est le premier à se jeter à l'eau, fatigué de notre bonne humeur à la française, il nous dit en partant “moi si j'étais vous je me dépêcherais, parce que dans 15 minutes ça va être les vagues de votre vie, et je rigole même pas”.

On se met alors à l'eau, et Teiki avait raison, les séries s'enchainent, la houle grossit, le morning sickness se barre et on surfe 10 heures d'affilée, scorant des énormes barrels ! Sur chaque vague un barrel, dans un cadre idyllique, entre collègues, sur une droite plus que parfaite... MERCI LA VIE, MERCI TEIKI !

Je me souviendrais de cette journée toute ma vie, et je pense que rien que pour ça les Mentawai sont à faire au moins une fois dans sa vie. Les vagues sont tellement parfaites que c'est pas humain, c'est limite gênant de voir autant de perfection réunie en un seul moment et endroit... MAGIQUE !

La journée fut parfaite, on en sort totalement émerveillés, Thomas à eu la bombe de sa vie, de la journée, du trip. J'avais rarement vu une vague aussi grosse, en plus je l'ai vu arriver de loin, j'étais sur le bateau pour changer de planche,  je venais de casser ma toute nouvelle Rob Vaughan en seulement une session... J'ai crié du bateau, c'était fou, la vague était mutante, le bruit assourdissant, tout les gars des bateaux criaient eux aussi, c'était vraiment incroyable de voir ça en vrai. Respect aux anciens qui savent.

Je tiens à remercier le Southern Cross Sumatran Surfaris que je recommande, Teiki Ballian que je recommande également en surf guide/surf friend, Sabrina Jugan pour avoir filmé et pris des photos de qualité, et tout les copains du trip : Jonk, Mick, Vincent, et les jeunes Ettore et Aurelien.

Merci également à Surf Session pour faire partager nos histoires et nos kiffs. Merci au club 29 Hood Ujap pour le support, merci à mes sponsors; Billabong, Rob Vaughan, Astrodeck, D'Blanc, Twentynine pour me fournir tout le matos et le style dont j'ai besoin pour réaliser un trip de qualité et me permettre de faire ce qui me passionne le plus.

Ian Fontaine / Photos : Sabrina Jugan



Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
260  | 0 
30/10 - Trips
En profitant de l'inauguration du vol Paris - Dakhla, on est allé faire un tour sur les spots du Grand Sud mar...
419  | 1 
15/02 - Trips
La cause de cette migration démographique massive : une promotion à grande échelle sur des billets d'avion.
1054  | 0 
12/12/2016 - Trips
Trip au frais et sessions nocturnes pour l'Australien, qui profite plus que jamais de son congé sabbatique.
476  | 0 
05/12/2016 - Trips
Créé en 2009, ce site web français en plein développement se veut être le relais de tous les surfeurs voyageur...