John John Florence sera champion du monde car...

Vous en pensez quoi? - De la logique, des chiffres, des stats et (juste un peu) de mauvaise foi.

Par Marc-Antoine Guet - @surfsessionmag - mercredi 22 novembre 2017 à 15h32
Partager sur :   

Le sprint final entre les 4 mousquetaires (John John Florence, Gabriel Medina, Jordy Smith et Julian Wilson) est lancé. C'est pourquoi, chaque semaine, nous vous détaillons pour chacun d'entre eux 10 raisons implacables pour lesquelles tel surfeur sera champion du monde. Des chiffres, des stats, de la logique et (juste un peu) de mauvaise foi.

Après Julian WilsonJordy Smith et Gabriel Medina la semaine dernière, place désormais au dernier de la bande, celui que tout le monde attend, le champion du monde en titre, le petit prince du North Shore : John John Florence !

1 - Cette fois-ci, avec John John, plus de scénarios improbables comme nous avons pu le voir avec Jordy Smith ou Julian Wilson. John John est le seul des 4 surfeurs en lice pour le titre mondial à avoir toutes les cartes en mains. Il ne dépend d'aucun résultat. Il lui suffit juste d'aller plus loin que les 3 autres ou de rentrer en finale pour s'assurer d'être sacré champion du monde. Trop facile.

Quand il surfe à son niveau, l'Hawaïen est imbattable cette saison.

2 - Sur les 6 dernières éditions du Pipe Masters, John John est celui qui a atteint le plus de fois les quarts de finales (4 fois). Gabriel Medina (3), Julian Wilson (2) et Jordy Smith (1) sont plus inconstants.

Même s'il n'a jamais gagné Pipe, John John s'y sent à l'aise, en témoigne ses nombreuses apparitions en quarts de finale.

3 - Avec 33 heats gagnés cette saison et une moyenne de 16,10 pour l'ensemble de ses heat en 2017, John John semble intouchable. C'est bien mieux que Gabriel Medina qui n'a gagné "que" 30 heats cette saison pour un heat moyen scoré à 14,41. La vérité des chiffres est implacable. 


4 - Tout simplement parce que John John n'a jamais gagné Pipe ! À l'image d'un Roger Federer avec Roland Garros, les grand champions de leur sport finissent (presque) toujours par tout gagner. John John n'échappera pas à la règle et finira par accrocher Pipe à son palmarès. Même s'il est blond, il ne connaitra pas le même destin que Poulidor. C'est écrit.

Les grands de leur sport finissent toujours par tout gagner ! C'est prouvé.

5 - Sur les 6 derniers events (depuis le Corona J-Bay), John John n'a jamais terminé au-delà de la 5e place. Le bonhomme est constant (contrairement au 3 autres) et il n'y a aucune raison pour qu'il ne continue pas. Les stats sont dans son camp.

La machine John John cette année est bien huilée. Difficile de la faire sortir de ses objectifs.

6 - John John évoluera à domicile pour ce Pipe Masters ! Lui, le gamin du North Shore pourra compter sur le soutien de toute sa famille et de ses amisÀ l'instar des Brésiliens à Rio, John John pourra compter sur l'arbitrage maison qui, couplé avec son talent, devrait (et va) lui permettre de remporter le titre suprême. Et s'il avait fait exprès de laisser le titre se jouer à domicile
Le surfeur pourra sans aucun doute, compter sur le soutien de tous les minis John John du North Shore.

7- John John sera champion du monde car une victoire à Pipe le fera rentrer encore plus dans l'histoire. Outre le fait de remporter ce titre de champion du monde, il dépasserait deux légendes hawaïennes en nombre de titre mondial : Derek Ho (1993) et Sunny Garcia (2000). Et se lancerait sur les traces d'Andy Irons titrés en 2002, 2003 et 204. Et ça, pour un Hawaïen, ça veut dire beaucoup. 

En cas de victoire à Pipe, John John rejoindra le club très fermé des Hawaïens double champion du monde. Sans parler d'Andy Irons...

8 - John John sera champion du monde car il ne pense qu'à ça. La semaine dernière, lors de son élimination en quarts de finale du Hawaiian Pro, le prodige hawaïen a déclaré : "Je pense que cette année j'ai plus la tête à Pipe. Ces 2 events avant Pipe (Haleiwa et Sunset) sont de bons échauffements pour se remettre dans le bain". Soyez en sûr il sera prêt.

Focus le John John !

9 - Quand on commence à surfer à l'âge de 3 ans, que l'on décroche son premier sponsor à 6 ans, que l'on participe à la Triple Crown à 13 ans... On ne peut que terminer champion du monde. Même si à 25 ans, cela serait déjà son 2e titre. 

Précoce John John ?

10 - Parce que John John c'est notre Michel Polnareff ou notre Philippe Lucas à nous. Comme eux, il a connu le succès très tôt, comme eux il a connu des passages à vide (blessure en 2015 qui lui pourrit sa saison) comme eux il a su rebondir et comme eux, il connaîtra le succès ! Sans parler de la coiffure...

Imaginez John John coaché par Philippe Lucas ?

>> Julian Wilson sera champion du monde car...
>> Jordy Smith sera champion du monde car...
>> Gabriel Medina sera champion du monde car...

Photo à la une : WSL / Laurent Masurel

   
Partager sur :   
COMMENTAIRES (1)
AntoineBZH - le 23/11/2017 à 17:51
Roger Federer a remporté Roland Garros en 2009 face à Soderling
Répondre
Articles relatifs
194  | 1 
Il y a 4 jours - Vous en pensez quoi?
Pour chacun, une vidéo retraçant toutes leurs vagues notées 9 et plus en 2017.
190  | 0 
16/11 - Vous en pensez quoi?
De la logique, des chiffres, des stats et (juste un peu) de mauvaise foi.
262  | 0 
09/11 - Vous en pensez quoi?
De la logique, des chiffres, des stats et (juste un peu) de mauvaise foi.
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
444  | 0 
Top 10 des plus belles vagues jamai...
Dix vagues, une chronologie allant des années 60 à aujourd'hui : voici notre sélection des plus belles vagues découverte...
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.