11ème titre de Kelly Slater : le jour où l'ASP s'est trompé

World Tour - Il y a 5 ans, l'ASP décernait son 11ème titre à un Kelly Slater au sommet de son art, avant de le lui retirer suite à une erreur de calcul.

Par Robin Guyonnet - @surfsessionmag - samedi 5 novembre 2016 à 19h39
Partager sur :   

Alors que Kelly Slater, 44 ans, a récemment annoncé sur son compte Instagram qu'il rempilerait pour une nouvelle saison sur le tour en 2017, revenons sur un des évènements majeurs de son incroyable carrière : son onzième [et dernier en date] titre mondial. Avant de se voir définitivement coiffer d'une onzième couronne mondiale le 6 novembre 2011, Kelly avait en fait déjà été sacré quelques jours plus tôt, avant que l'ASP – désormais WSL – ne reconnaisse s'être plantée dans les calculs, annonçant par là même que Kelly n'était pas [encore] champion du monde.

Rappel des faits : c'est lors de l'avant-dernière étape du calendrier, le Rip Curl Search de San Francisco, que Kelly Slater peut enfin décrocher son onzième titre. Après avoir survolé les débats pendant toute la saison [1er à Snapper, 1er à Huntington, 1er à Teahupoo et 1er à Trestles], le Floridien n'a plus qu'à remporter sa série du round 3. Les casquettes estampillées “Ke11y” sont déjà prêtes à être déballées et en toute logique, le King s'exécute et remporte son heat face à Dan Ross dans les vagues glassy d'Ocean Beach. Devant un millier de spectateurs, Kelly Slater remporte son onzième titre mondial. Enfin, c'est alors ce que tout le monde croit. Nous sommes le 2 novembre 2011.

2 jours plus tard, incroyable retournement de situation : en lisant un commentaire posté sur Surfline, Kelly lui-même découvre qu'il n'est en fait pas encore champion du monde. C'est un dénommé Marc qui met en lumière la cocasse erreur de calcul de l'ASP. KS rend l'information publique en écrivant sur Twitter, non sans une pointe d'humour : “je ne plaisante pas. Je n'ai pas encore remporté le titre mondial. Je dois encore remporter une autre série ! Rendez les tee-shirts et les casquettes !”. Tout change alors dans le scénario : pour remporter VRAIMENT le titre, Kelly doit gagner sa série du round 4 face aux brésiliens Medina et Pupo. Dans la soirée du 4 novembre, l'ASP reconnaît officiellement son erreur de calculs et confirme l'annulation du onzième titre mondial de Kelly Slater.

Le 6 novembre, après 2 journées “off”, la compétition reprend et le dénouement peut enfin avoir lieu. On peut alors imaginer l'énorme pression ressentie par Kelly Slater, et par Quiksilver, son sponsor de l'époque. Heureusement, le Floridien remporte sa série et reprend son trophée, qu'on lui avait confisqué deux jours plus tôt. Cette fois, les sponsors et organisateurs peuvent balancer sereinement à la foule les casquettes et tee-shirts fabriqués pour l'occasion ; même si après que tous les stocks aient été écoulés l'avant-veille, il n'en reste plus beaucoup. Des têtes tomberont par la suite à l'ASP et cet épisode reste, à ce jour, l'un des plus gros fiascos du surf de compétition.

 

 

Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
61  | 2 
06/11 - World Tour
Après deux saisons sur le QS, la Française est parvenue à arracher la qualification et retrouvera l'élite l'an...
| 0 
27/07 - World Tour
Rétrospective de ces surfeurs ayant décidé de quitter le meilleur job de la planète.
| 0 
02/04 - World Tour
A l'issue d'une finale haletante dans un Bells parfait, Conlogue sonne sa première cloche et prend au passage ...
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier // 1
| 0 
La Surf French Tech
Extrait du dossier du mag de septembre, sur ces entrepreneurs français du web, version surf.
Dossier // 2
| 0 
partir pour rester
Extrait du dossier du mois, sur ces Français qui ont choisi de vivre à l'étranger, avant tout guidés par leur envie de s...