ASP : un nouveau (ancien ?) système de qualification pour le WCT 2015

World Tour - l'ASP innove en retournant à l'ancien système : deux circuits mondiaux bien distincts (WCT et QS) et la fin des privilèges pour les surfeurs du Top 34.

Par Surf Session - @surfsessionmag - mardi 14 janvier 2014 à 11h01
Partager sur :   

p>Première décision de taille et enfin du mouvement vers le progrès pour l'ASP, qui par le biais d'un communiqué de presse diffusé cette nuit annonce belle et bien la fin - ou le retour - à un système de qualification plus clair et équitable pour les surfeurs du circuit qualificatif Qualifying Series (Star Series et Prime Events) qui visent le World Championship Tour.

Fin du protectorat, fin des inégalités entre Ligue 1 et Ligue 2, l'accès à l'élite mondiale semble enfin bien plus lisible et risque de motiver nombre de surfeurs à redoubler d'effort pour figurer dans le top 10 des surfeurs issus uniquement du circuit qualificatif - et non pas 4 véritables qualifiés comme cette saison qui débute.

Fin du classement "combiné" donc, un premier pas positif pour un circuit plus juste, et une décision qui, certes a mis du temps à venir, mais marquera positivement la nouvelle carrière de Kieren Perrow en tant que ASP Commissioner à plein temps.

Voici donc les critères de sélection pour le WCT 2015, qui restera donc un Top 34:

- Top 22 du classement WCT 2014 (les 9 meilleurs résultats sur 11 WCT seront pris en compte)

- Top 10 du classement Qualifying Series 2014 (uniquement les 5 meilleurs résultats Star & Prime Events)

- 2 Wildcards ASP

Au passage, le big wave charger Peter MEL (USA) se joint à l'aventure en tant que "Deputy Commissioner" (adjoint du Sheriff) pour seconder Kieren dans sa tâche et très vraisemblablement s'occuper particulièrement du Big Wave World Tour dont il a été Champion.

La pilule doit être par contre un peu dure à avaler pour ceux restés sur le carreau en fin de saison 2013, notamment Marc Lacomare (FRA) et Mitch Coleborn (AUS), qui auraient du être qualifiés pour le WCT 2014 avec cette "nouvelle" règle dont je parlais dans une précédente chronique.

Un nouveau départ donc, et certainement un changement d'attitude de la part de certaines divas du WCT qui ne sont plus à l'abri, ce qui risque de pimenter fortement le niveau du circuit QS.

Julien ViCo HAMEL

Partager sur :   
COMMENTAIRES (10)
Petit Clown - le 14/01/2014 à 13:04
C est top Génial.
Répondre
Mr Georges - le 14/01/2014 à 17:51
Juste pour souligner que Dion et Marc auraient eu plus de chance de se qualifier avec ce système, mais ce n'est pas une certitude, peut-être (voire assurément) que certains pensionnaires du WCT auraient participé à plus d'épreuves du WQS et par la même, pu les éliminer en séries...

Donc, ne tirez pas de conclusions définitives basées sur un classement qui ne reflète en rien le déroulement d'une saison avec des règles différentes.

Cordialement

PS: Marc Lacomare mériterait de se qualifier, il a le niveau et le bagage technique requis pour être compétitif sur le Tour.
Répondre
Vico - le 14/01/2014 à 19:57
Merci pour votre retour "Mr. Georges".
Je partage votre avis sur le fait que l’on ne sait ce qu’il serait du classement final 2013 si les nouvelles règles 2014 avaient été appliquées, et donc quid des décisions de saison des pensionnaires du WCT de se risquer ou pas à aller plus sérieusement à la pêche au points pour s’assurer d’une qualification par la Ligue 2.

Mon manque alarmant de vie sociale me permet hélas de compiler tous les résultats de la saison et de faire des statistiques (oui, je sais…), afin de baser cet article et cette réponse sur les faits suivants, prouvant que mon tableau ne serait peut être pas si éloigné de la réalité avec ces « nouvelles" règles:


-> Il n’y a que 8 Prime events dans la saison, donc 8 potentiels vainqueurs du maximum de points (6,500) possible (vu que dans cette hypothèse on ne compte plus les points du WCT pour personne).

-> 4 épreuves Prime cette année on été remportées par des surfeurs du WCT; quant aux Star Events d’importance (6 et 5 étoiles), une épreuve 6* sur les trois de 2013 a été remportée par Joel Parkinson, une épreuve 5* sur les deux de 2013 a été remportée par John John Florence... notons au passage que la plupart de ces épreuves 5 et 6* comptaient entre 50 et 75% de surfeurs du WCT parmi ses demi-finalistes.

-> Pour ce qui est de la réalité des PRIME, qui sont définitivement les sources les plus importantes de points pour la qualification, voici quelques chiffres qui j’espère approfondiront mon point de vue:

1) Margaret River: 26 surfeurs du WCT (76%), 100% des demi finalistes sont du WCT, finale 100% WCT, vainqueur Dusty Payne (WCT)

2) Saquarema: 15 surfeurs du WCT (44%), 50% des demi finalistes sont du WCT, vainqueur Mitch Coleborn (QS)

3) Balito: 13 surfeurs du WCT (38%), 50% des demi finalistes sont du WCT, finale 100% WCT, vainqueur Julian Wilson (WCT)

4) U.S Open: 23 surfeurs du WCT (67%), 75% des demi finalistes sont du WCT, finale 100% WCT, vainqueur Alejo Muniz (WCT)

5) Açores: 11 surfeurs du WCT (32%), 50% des demi finalistes sont du WCT, finale 50% WCT, vainqueur Tomas Hermes (QS)

6) Cascais: 16 surfeurs du WCT (47%), 25% des demi finalistes sont du WCT, finale 0% WCT, vainqueur Jadson Andre (QS)

7) Haleiwa: 21 surfeurs du WCT (61%), 62,5% des demi finalistes sont du WCT, finale 62,5% WCT, vainqueur Michel Bourez (WCT)

8) Sunset: 26 surfeurs du WCT(76%), 62,5% des demi finalistes sont du WCT, finale 50% WCT, vainqueur Ezekiel Lau (QS)

Donc pour résumer, une participation moyenne de plus de la moitié des membres du WCT (55 %) sur la saison Prime pour une occupation de 60% des places en demie finales et 40% en finale, avec un taux de victoire de 50% pour nos pensionnaires de l’élite.

Je ne tire donc pas de conclusions définitives, mais estime que les chiffres parlent d’eux même, et qu’il n’est donc pas trop risqué d’établir un classement sur une base supérieure à la moyenne, et que les surfeurs du WCT qui ont participé aux Prime et Star events correspondent à bien plus que seuls les habituels résidents du bas de classement, car on retrouve sur plus de la moitié des épreuves "secondaires" de la saison plus de la moitié du Top 12 final du classement WCT.

J'espère avoir pu éclaircir mon opinion avec ces quelques stats.

Cordialement,

Julien Vico HAMEL
Répondre
Pierre B - le 14/01/2014 à 20:42
Hahaha ! Parfait le Vico ! Un grand malade !
Répondre
Mr. Pink - le 15/01/2014 à 11:42
Haha ! Vico est un psychopathe, c'est officiel ! Excellente réponse, enfin un journaliste français qui sait de quoi il parle et qui sait écrire avec ses tripes et style ! Bravo pour ces chroniques et pourquoi pas un forum pour lui poser nos questions, Surf Session?
Répondre
Mr Georges - le 15/01/2014 à 18:41
Merci Julien Vico Hamel pour ces éléments instructifs qui mettent en valeur votre raisonnement et vos conclusions.

Effectivement vous avez bien étudié cette saison 2013 et je ne peux que vous féliciter pour ce travail et cette compilation de statistiques. Les conclusions que vous donnez paraissent tout à fait crédibles et réalistes.

Je soulignerai toutefois:
-que les compétitions Primes et WQS Australiennes sont régulièrement surfées par les pros du WCT, histoire de se mettre en jambes.
-que l'US Open est également très prisée et de renommée internationale.
-Que la Triple Crown est la Triple Crown...

Donc sur ces compétitions (soit la moitié des Primes en 2013), il y aura toujours le gratin mondial et un nombre plus important de participants du WCT. Sur les 4 restantes, l'on se rapproche du coup plus des 40% de moyenne de remplissage par les surfers du WCT. Je noterai, au passage, que Marc et Mitch ont obtenu leur meilleur résultat au Brésil. Mais, peu importe, là n’est pas l’essentiel, car chaque compétition est particulière, les Brésiliens sont difficiles à battre chez eux par exemple, etc…

La concurrence est rude, que ce soit sur le WCT ou sur le WQS, et je m’attends à une saison encore plus délicate à gérer pour les pensionnaires de Ligue 2, car ces compétitions « intermédiaires » risquent d’être plus courues cette année. C'est un critère qui peut avoir une incidence sur vos statistiques sans que vous ne puissiez le quantifier.
Il est vrai que de nombreux surfers par le passé attendaient les dernières épreuves du WQS pour se requalifier sur le WCT, mais vu le nombre plus restreint de places sur le Big Tour et le nombre moindre de compétitions, peut-être que cette donne va changer.


Néanmoins, je resterai sur cette position, qui n'engage que moi, à savoir que les règles du début de saison ont pu avoir un impact sur la motivation, l'approche et l'engagement des pensionnaires du WCT sur les compétitions Primes.

Pour étayer mes propos, je vais prendre l'exemple du football, 3 pts la victoire, 1 point le match nul et 0 point la défaite actuellement.
Quelqu'un me dit : avec l'ancien système, soit la victoire à 2 points, untel serait champion et untel ne serait pas descendu. Je lui répondrai : sur le papier, oui, c'est ce qu'il est écrit, mais dans la réalité, la façon d'aborder les matchs par ces équipes et leurs adversaires auraient été différentes et que l’on ne peut pas extrapoler ces résultats.
Ce classement et ces statistiques ne se réfèrent qu'à un seul et unique format de compétition. La variable humaine n’étant pas et ne pouvant être prise en compte, ce « nouveau » classement reste et demeure virtuel.

Et pour moi, en surf, c'est plus ou moins identique, vous partez sur une saison avec un système comptable de points, vous réalisez un tableau de marche que vous adaptez aux résultats que vous obtenez. Ces résultats, au fur et à mesure de la saison, détermineront de votre participation et/ou de votre motivation sur les épreuves auxquelles vous participerez.

Par exemple, juste par le seeding/ranking sur les compétitions, vous pouvez éliminer des concurrents potentiels.
Vous devez, également, vous souvenir de la série à Pipe, Parko vs Payne, Parko ayant délibérément laissé la priorité à Dusty, il a malgré tout gagné sa série, mais ce genre d’arrangement existe que ce soit en man on man ou en série à 4, ce qui peut tendre à « fausser » le déroulement d’une compétition.

Maintenant, ce « nouveau » système de comptage modifie les données, pas de calculs compliqués en fonction des points acquis sur le WCT, ce qui au moins clarifiera les choses et permettra de savoir en temps réel les chances et options de chacun.

Ceci dit, je comprends le message que vous désirez passer, que l'incidence des surfers du WCT sur ce classement 2013, au vu de ces statistiques, paraît dérisoire et donc que Marc Lacomare aurait mérité sa qualification. Je comprends votre démarche et tendrais à acquiescer parce qu’il en a le niveau.

Les questions que je vous pose alors sont :
-Regretterez-vous (ou pas) que Florès soit éliminé du WCT avec cette « nouvelle » formule cette année? Lui-même aura-t-il des regrets arguant que l’ancien système était meilleur?
-Gardez-vous en souvenir l’éviction de Duru du WCT en 2010?

En espérant vous avoir éclairé sur mon jugement.

Cordialement

PS : c’est votre tournure de phrase « ils auraient dû être qualifiés » qui me perturbe, « ils auraient pu être » me paraît plus approprié. C'est une possibilité, certes très envisageable, mais je ne me risquerai pas à l'affirmer.

PSS : Au plaisir de vous lire dans de nouvelles chroniques, vos propos et articles sont toujours intéressants.
Répondre
nico - le 15/01/2014 à 19:09
enorme !
Répondre
Eric Damiens - le 15/01/2014 à 21:06
Vico vient de prouvé pourquoi il est le seul français à bossé sur les competes asp à l'étranger: le gars connaît son sujet par cœur et fracasse tout ! Bravo !
Répondre
Vico - le 17/01/2014 à 13:38
@Mr. Georges (il semblerait que l'on ne puisse pas répondre à une réponse de réponse sur le site donc j'ouvre une nouvelle réponse)

Merci beaucoup pour l'intérêt que vous portez aux articles que nous postons sur Surf Session.
Je comprends votre point de vue, même si le parallèle avec le football ne m'a pas aidé car je n'y connais absolument rien ! ;-)

Pour répondre à vos questions:

1)"Regretterez-vous (ou pas) que Florès soit éliminé du WCT avec cette « nouvelle » formule cette année? Lui-même aura-t-il des regrets arguant que l’ancien système était meilleur?"

Sur 7 saisons sur le WCT, Jeremy n'a terminé que 3 fois hors du Top 10, dont seulement une fois en dehors de la zone de requalification (en 2009 je crois). Je ne pense donc pas que ce retour au système WQS/WCT change beaucoup pour lui, qui avait d'ailleurs remporté le circuit QS. Jeremy semble être remonté en selle depuis sa demie au Prime de Cascais, a repris goût à la compétition et repart avec une nouvelle motivation, espérons que cela dure car c'est un surfeur redoutable en compétition, l'un des meilleurs tube-riders au monde et même si son surf n'est pas le plus aérien, il est capable de scorer sans problème sur tous les spots grâce à son intelligence et son expérience sur le Tour. Je vois donc plus Jeremy donner du soucis aux autres cette année que de soucier de s'écrouler en bas de tableau, À CONDITION qu'il garde toute la saison cette philosophie positive et cette "faim" qu'il semblait avoir acquises sur le Prime en Octobre dernier.

2) "Gardez-vous en souvenir l’éviction de Duru du WCT en 2010?"

Si je me souviens bien Joan ne s'est jamais qualifié, donc n'a pas été expulsé du WCT.
En fin de saison 2009 il était à égalité aux points avec Blake Thornton et l'Australien lui était passé devant quand l'ASP avait du aller fouiller dans les détails de chaque épreuve pour les départager. Joan était dans l'attente de la requalification de Jay Thomson via le WCT...qui malheureusement ne s'est pas réalisée et avait donc du utiliser son classement WQS pour se maintenir dans l'Élite, le Top 44 à l'époque.
Joan s'est donc retrouvé remplaçant sur le WCT, mais dans une saison 2010 compliquée (2010 était la saison de réduction du Top 45 au Top 32 et la mise en place du catastrophique et désormais feu"One World Ranking") n'avait pas pu trouver l'espace pour s'exprimer entre l'attente permanente de confirmation de participation aux étapes du WCT et se concentrer sur une nouvelle tentative de qualification via le WQS devenu "One World".

Bref, acte manqué pour le Landais, et depuis, des performances parcimonieuses mais hélas rien de suffisamment régulier pour sortir du lot et rentrer dans l'élite.
Pour moi Joan est le surfeur Européen le plus talentueux, de très loin, mais la qualification sur le WCT est devenue de plus en plus compliquée et tenir une saison entière à 100% est extrêmement difficile. Avec ce retour au système dual WQS/WCT, et si Joan ne se blesse pas (tympan, genou...) et se met en tête de se qualifier, il n'y a aucune raison pour qu'il ne figure pas dans le tour en 2015, et là ça ferait mal.

J'espère avoir répondu à vos questions.

Vico
Répondre
Mr Georges - le 18/01/2014 à 16:33
@Mr Jean Vico Hamel

Merci pour vos réponses auxquelles je vais apporter ma petite touche personnelle.

Si j'ai choisi J Florès, c'est parce qu'il est Français, et donc, de par sa nationalité, il nous touche sensiblement plus qu'un autre surfer lambda. Son niveau, son style ou sa motivation, ne devraient pas interférer dans notre jugement, c'est juste le fait qu'il soit Français comme Marc qui nous pousse à réagir vis à vis de ce changement de règle. Aura-t-il des regrets, si cela se passait mal, j'en doute, connaissant le système depuis le début de saison, il se sera préparé à cette éventualité et évitera, je l'espère pour lui, cet écueil. En bon professionnel qu'il est, il saura éventuellement sur quelles compétitions il aura failli ou au contraire réussi sa saison, et il en va de même, selon moi, pour Marc cette année.


Dans le cas de Duru, en 2010, si ma mémoire ne faillit pas, avec le passage du Top44 au Top32, il me semble qu'à la mi-saison après avoir participé à un bon nombre d'épreuve du WCT plus les WQS, il était devant Kieren Perrow aux points. Mais, pour des raisons autres que comptables, l'ASP avait choisi de garder Kieren comme 1er
réserviste et dans le "bordel" de cette mi-saison avec ses partisans et ses détracteurs, cette décision avait été entérinée. Et dans ce cas, "il aurait dû être premier remplaçant" sur le WCT en fonction des règles édictées par l'ASP et il aurait eu plus d'opportunités de se qualifier (opportunité saisie par Kieren, atteignant la finale à Pipe et se qualifiant sur le fil pour la saison suivante).

C'était juste pour nuancer les situations. :)

A bientôt et au plaisir de vous lire.

Mr Georges
Répondre
Articles relatifs
61  | 2 
06/11 - World Tour
Après deux saisons sur le QS, la Française est parvenue à arracher la qualification et retrouvera l'élite l'an...
| 0 
05/11 - World Tour
Il y a 5 ans, l'ASP décernait son 11ème titre à un Kelly Slater au sommet de son art, avant de le lui retirer ...
| 0 
27/07 - World Tour
Rétrospective de ces surfeurs ayant décidé de quitter le meilleur job de la planète.
| 0 
02/04 - World Tour
A l'issue d'une finale haletante dans un Bells parfait, Conlogue sonne sa première cloche et prend au passage ...